FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 octobre 2012

Préambule : la Suisse est tout sauf un pays qu’on peut tourner en dérision, sauf à se moquer de meilleur que soi. La Suisse peut donner des leçons et tenir la dragée haute à l’ensemble des pays européens pour l’intelligence de son peuple, l’exemplarité de ses structures, et, pour ceux qui encore attachent encore de la valeur à la réalité, ses résultats. Le gouvernement et le mode de démocratie de la Suisse font que le peuple suisse figure régulièrement dans le top dix des peuples les plus heureux sur terre. Quelque chose a plus de valeur, dans la vie ? 

Alors que le président Hollande a déclaré au journal Le Monde que le pire de la crise de l’euro est passé, la Suisse se prépare à des troubles civils ainsi qu’à des désordres sociaux provoqués par l’effondrement de la zone Euro.

Il faut rappeler que la Suisse n’est pas un pays à prendre à la légère : Hitler a hésité, puis a finalement renoncé, à envahir la Suisse durant la seconde guerre mondiale, bien que le pays était encerclé par des pays occupés par les Nazis. Les choix stratégiques de l’armée avaient fonctionné.

L’armée Suisse compte 200.000 hommes très bien entraînés, la plus forte proportion de toute l’Europe par habitant, mais surtout, en cela comparable à Israël, tous les hommes en âge de combattre doivent faire un entraînement militaire de base, ce qui signifie que le pays est capable de mobilier une armée très importante en cas de crise, et que les Suisses aiment leur pays, qui le leur rend fort bien.

Elle vient de former quatre nouveaux bataillons militaires, et est en passe de déployer ses troupes le long de ses frontières, après que 2000 policiers ont participé avec l’armée à l’opération « Stabilo Due », dans huit villes à travers le pays, basée sur une cartographie détaillée des risques de heurts entre bandes rivales de réfugiés, et pour repousser les débordements qui pourraient venir de Grèce, d’Espagne, de France, d’Italie et du Portugal, pays durement touchés par l’écroulement de la zone euro.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le ministre de la défense, Ueli Maurer, accompagné du chef des armées, a déclaré qu’une escalade de la violence est possible. « Je ne peux pas exclure que, dans les années à venir nous pourrions avoir besoin de l’armée », a t-il dit.

Maurer s’inquiète également du faible niveau militaire européen, au plus bas depuis la guerre froide, une porte ouverte aux insurrections et aux guerres raciales.

Selon Der Sonntag, le chef de l’armée, André Blattmann, a également déposé une proposition pour le déploiement de 1600 soldats destinés à garder les aéroports, les installations industrielles, et le siège de l’ONU.

Dans un article intitulé « est-ce que les Suisses savent des choses que les autres ignorent », John R. Schindler, professeur des affaires de sécurité nationale à l’US Naval War College, explique que si la colère des musulmans venait à monter d’un cran par rapport à la rage qu’avait engendré la vidéo YouTube insultant le prophète Mahomet, les immigrants des pays Européens pourraient se soulever.

Il note également qu’il est difficile de s’imaginer comment les forces militaires Européennes, très restreintes, pourront faire face à des conflits sociaux majeurs. Et les Etats Unis refuseront d’être embarqués dans une action anti-émeute – particulièrement si elle consiste à étouffer un soulèvement musulman.

En Espagne, où d’importantes émeutes sont récemment intervenues, le taux de chômage des jeunes excède désormais 50%, (25,1% pour la moyenne de la population), les aides sociales ont été fortement réduites, et si un soulèvement est à craindre, il viendra des jeunes.

Le gouvernement portugais a présenté le budget le plus dur depuis des décennies, avec une hausse d’impôts de près de 4%, et des licenciements massifs dans le secteur public, afin de répondre aux objectifs de l’UE pour le déficit et la dette. 2.000 manifestants se sont rassemblés devant le parlement et une grève générale a été appelée pour le 14 Novembre.

En Grèce, environ 7000 policiers ont été déployés la semaine dernière pour assurer la sécurité de la chancelière allemande Angela Merkel.

La crainte du gouvernement Suisse est qu’à ces émeutes se mêlent les jeunes musulmans européens, pour l’instant indifférents aux aspects socio-économiques.

Quelques jours après la viste d’Angela Merkel, Coca-Cola, le principal investisseur étranger en Grèce, a annoncé qu’il quittait le pays et s’installait en Suisse.

La Suisse a un taux de chômage de 2,8%, et, constatant avec stupéfaction que les pays européens s’obstinent à ignorer son exemple, et ne semblent pas intéressés à prendre auprès d’elle des conseils dont ils ont plus que besoin, la Suisse donc, considère que ses voisins vont continuer à s’enfoncer, ne voyant aucun d’entre eux prendre les bonnes décisions.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info


http://euobserver.com/economic/117873
(1) http://20committee.com/2012/10/07/might-the-eu-crisis-get-really-really-ugly/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz