FLASH
2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 octobre 2012

Difficile pour un président d’université de déposer plainte contre des extrémistes de gauche, affinités socialistes avec le Front de Gauche obligent.

Mais la coupe a débordé vendredi 12 octobre, vers 16h30, lorsque la police a interpelé trois activistes d’extrême gauche armés de poings américains et de bombes lacrymogènes pourchassant un étudiant d’extrême droite, dans le campus de droit, alors qu’il distribuait des tracts.

L’omertà est de rigueur. Même si une employée de la fac témoigne avoir vu « des étudiants armés courir sur le campus », sa collègue s’empressant d’ajouter : « je ne veux pas d’article dans le journal ! ». « Il ne faut pas accorder plus d’importance à un événement qui n’en mérite pas ! ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le 25 juin dernier, le tribunal correctionnel de Nancy avait déjà condamné deux barbouzes d’extrême gauche pour violences volontaires contre des jeunes qui aimaient trop la France à leur goût.

« Les Fascistes de demain se feront appeler antifascistes » disait Winston Churchill, visionnaire. A Nancy les militants d’extrême gauche se nomment « antifa », antifasciste en abrégé.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz