FLASH
Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 22 octobre 2012

Le débat de ce soir sera important. En matière de crédibilité économique, Mitt Romney a déjà gagné la partie.

Aucun entrepreneur américain, aucun chômeur espérant retrouver du travail, aucun salarié ayant vu son niveau de vie baisser de plusieurs milliers de dollars au cours des quatre dernières années ne peut se faire la moindre illusion sur Barack Obama qui, d’ailleurs, ne propose rien, sinon la continuation de politiques qui ont si bien réussi, et se contente dès lors de continuer à faire tout son possible pour traîner dans la boue son adversaire (une publicité de la campagne Obama diffusée présentement en Ohio présente encore Mitt Romney comme un homme souhaitant la banqueroute d’entreprises et le décrit comme n’étant pas « l’un d’entre nous »).

Il reste à Mitt Romney à gagner la partie en politique étrangère. Cela aurait été chose faite lors du précédent débat sans la façon honteuse dont Candy Crowley s’est prêté au jeu d’Obama et s’est faite complice des subterfuges de celui-ci.

le 11 septembre 2012 quatre hommes sont morts dans une attaque terroriste d’al Qaida à Benghazi

Cela devrait être chose faite dans quelques heures. Le bilan de Barack Obama était déjà accablant avant le 11 septembre 2012. Depuis, ce bilan est devenu plus accablant encore, puisque le 11 septembre 2012 quatre hommes sont morts dans une attaque terroriste d’al Qaida à Benghazi, et puisqu’il est désormais clair que l’administration Obama et Obama lui-même ont procédé à une falsification des faits extrêmement grave.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Je pense que Barack Obama va tenter de jouer la fausse indignation, prendre la posture de l’homme d’Etat qu’il n’est pas, reprocher à Mitt Romney de « politiser » un crime horrible.

Je pense que Mitt Romney trouvera les mots pour répondre.

Je pense qu’Obama va tenter de submerger Mitt Romney sous un torrent de mensonges de façon à ce que ce dernier passe son temps à répliquer et à rétablir les faits, et soit ainsi en posture défensive.

Je pense que Mitt Romney doit rétablir les faits, mais doit aussi ne pas y consacrer l’essentiel de son temps de parole et faire ce que suggère Bill Kristol dans le Weekly Standard, s’adresser à l’Amérique.

De fait, l’heure est grave. Il faut qu’il y ait bientôt à nouveau un Président des Etats Unis à la Maison Blanche, car avec Obama, il n’y a pas de Président des Etats-Unis à la Maison Blanche.

Mitt Romney doit montrer qu’il est ce Président.

Il doit expliquer l’immense désastre que constituent les années Obama, et expliquer aussitôt que ce désastre n’est pas irrémédiable et que les Etats Unis d’Amérique sont toujours les Etats-Unis d’Amérique.

Il doit d’adresser non pas seulement aux Républicains et aux conservateurs, mais à tout le peuple américain, en disant que les années Obama sont une anomalie, une grave aberration, et qu’il s’agit de mettre fin à l’aberration.

Il doit intégrer à son discours l’esprit de Harry Truman lorsque celui-ci a reconnu Israël sans attendre et mis en place la doctrine de l’endiguement de l’Union Soviétique, l’esprit de John Kennedy lorsque celui-ci a parlé sans ambiguïté des dangers du communisme (Kennedy a commis de graves erreurs concernant Cuba et face à Khrouchtchev, mais là n’est pas l’essentiel aujourd’hui). Il doit intégrer l’esprit de Ronald Reagan, bien sûr, en montrant que ce qui a été au cœur de la doctrine Reagan (la paix par la puissance) sera au cœur des années Romney si elles commencent au lendemain du 6 novembre.

Le monde a besoin que les Etats-Unis aient un Président

Mitt Romney a déjà parlé de cette façon dans son discours de politique étrangère. Je ne veux pas douter qu’il le fera à nouveau.

Les Etats-Unis d’Amérique ont besoin d’un Président. Le monde a besoin que les Etats-Unis aient un Président.

Je ne veux, pour l’heure, pas envisager l’hypothèse d’une réélection d’Obama. Et je considère qu’au vu du bilan des années Obama, au vu de la façon ignominieuse dont toute l’administration Obama s’est conduite depuis le 11 septembre 2012, au vu de la situation en Syrie et au Proche-Orient en général, au vu de la situation en Libye, en Egypte, en Afrique subsaharienne, en mer de Chine ou en Amérique latine, ceux qui se réjouiraient encore de la perspective d’une réélection de Barack Obama sont d’une irresponsabilité criminelle.

Je n’ai pas vu trace de l’affaire Benghazi dans la presse française, ou vraiment très peu. Cette non information fait partie intégrante de l’irresponsabilité susdite.

Reproduction autorisée, avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz