FLASH
[27/03/2017] Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 octobre 2012

L’Ifop a mené une enquête, publiée mercredi 24 octobre, pour connaître l’image de l’islam en France, à la demande du Figaro.

Voici ce qu’il faut retenir de cette étude portant sur 1736 personnes (marge d’erreur des résultats allant de 1% à 2.2%).

« Non, l’islam n’est pas une chance pour la France » disent les Français.

Une écrasante majorité de Français a ouvert les yeux sur la réalité de l’islam et de l’immigration, malgré le matraquage politico-médiatique. « Non, l’islam n’est pas une chance pour la France » disent les Français.

Pour 7 Français sur 10, le constat est même sans appel : les musulmans refusent de s’intégrer à la société française, et les musulmans en portent l’entière responsabilité, car la France, disent 69% des personnes interrogées, a fait beaucoup d’efforts, et s’est ouverte à eux pour les accueillir.

57% des Français se sont rendus compte que les musulmans sont fanatiques, et 63% constatent qu’ils rejettent nos valeurs.

Si, pour 67% des Français, les musulmans ne sont pas bien intégrés, c’est parce qu’ils ne le veulent pas, en raison de différences culturelles trop fortes, et parce qu’ils vivent trop en communautés fermées qui excluent les Français, dans certains quartiers et certaines écoles. Les Français ne gobent pas non plus les explications officielles : 25% seulement pensent que c’est à cause du manque de travail, 21% à cause du racisme, et 3% à cause des budgets insuffisants de la part des pouvoirs publics, que les musulmans ne s’intègrent pas.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A la question « quelle idée avez-vous de l’islam », surprise : les idées très claires des personnes interrogées. L’islam leur évoque le fanatisme, la soumission et la violence. Pour eux, l’islam ne correspond ni à la tolérance (seulement 9% trouvent l’islam tolérant), ni à la liberté (cité par 2% des gens). Pire encore, 1% des personnes interrogées trouvent l’islam juste, protégeant les femmes, et zéro % le considèrent comme démocratique (et ce ne sont pas des lecteurs de Dreuz).

Alors que, sur Dreuz, l’idée généralement admise est que les Français ne voient pas venir les dangers de l’islam, l’étude de l’Ifop montre qu’internet fait du bon travail.

Au point que pour 43% des Français, la présence de la communauté musulmane est devenue une menace pour l’identité du pays ! et qu’ils ne sont que 17% à penser que c’est un facteur d’enrichissement culturel – malgré le matraquage médiatique !

L’influence et la visibilité de l’islam, pour 6 personnes sur 10, est devenue trop importante, alors que seulement 5% de Français la trouvent insuffisante. Les musulmans, à toujours réclamer plus, payent leur politique des petits pas.

Dans le détail, 89% des personnes interrogées ne veulent plus voir de foulard et de voile dans les écoles et dans les classes, 63% sont hostiles au port du foulard et du voile dans la rue, et 7 Français sur 10 rejettent l’idée d’un parti politique ou d’un syndicat se référant à l’islam, mais seraient moins dérangés par un maire musulman, sans doute parce que le rôle du maire est plus directement associé à la démocratie, et pas trop par la présence des mosquées.

De cette étude je fais plusieurs constats.

Le premier, la pravdaisation des médias français n’a pas eu les effets voulus, démontrant que tous les médias du monde ne suffisent pas à lobotomiser les cerveaux et tuer le bon sens des gens. Nous le voyons pour l’islam, mais aussi, par exemple, pour l’antisionisme : dans les deux cas, le bon sens résiste à la désinformation.

Mon second constat est que, bien entendu, le gouvernement ne tiendra pas plus compte aujourd’hui qu’hier de ce que pense et veut le peuple français. Il continue aveuglément à islamiser la France et faire entrer des immigrés non désirés – et tiersmondisés.

Parallèlement, le débat sur l’immigration, sur l’intégration, sur l’islam et l’islamisation, sur la violence des gens issus de l’immigration, sur l’identité nationale, et plus généralement sur l’islamophobie est interdit, tandis que l’épouvantail de l’extrémisme de droite s’effiloche lentement.

Le double effet est que le public, sur ces sujets, n’a plus confiance dans les médias nationaux, et il va sur internet assouvir sa demande d’informations non biaisées. L’explosion de notre lectorat, si besoin est, l’atteste.

Mon troisième constat est que les journalistes politiques ne feront pas un travail de remise en question pour tirer les leçons de leur échec, bien au contraire. Leur mépris du public ne fera que les radicaliser. Ils déduiront de cette étude, qui est ce matin sur les bureau des rédactions, qu’ils doivent aller plus loin, censurer plus fort, et intensifier la propagande.

Ce qui produira, bien entendu, l’effet inverse : plus ils angélisent les musulmans l’islam et l’immigration, moins les Français les écoutent.

Un mot encore, le terrorisme : l’étude a prudemment ignoré cet aspect de l’islam, dont l’actualité nous rappelle le sanglant danger.

Ma conclusion ?

Une cocote minute chauffée à blanc finit toujours par exploser.

L’évolution négative de l’opinion des Français sur l’islam, ces dix dernières années, combinée avec l’augmentation de l’immigration, de la natalité des immigrés, des revendications de plus en plus bruyantes, et d’une violence qui déborde des banlieues, va immanquablement créer une accélération incontrôlable.

Une cocote minute chauffée à blanc finit toujours par exploser. Personne ne peut dire quand, ni comment cela explosera, car le mode de remplacement de population et de culture auquel nous assistons en Europe est une première : la conquête se propage sans armes, sans armée, sans déclaration de guerre ; elle est niée par les élites et les médias ; et elle est organisée par les dirigeants politiques.

S’imaginer que le peuple courbera indéfiniment le dos, baissera indéfiniment les yeux en croisant d’insolents arabes menaçants, ne fait pas sens. L’histoire de l’homme montre qu’il finit par se libérer de ses jougs, la dernière Renault et le télé zapping ne suffiront pas à lui faire oublier ses nouveaux harnais.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/sondage-ipsos-islam-france.pdf

Michel Onfray sur TF1 : l’islam n’est pas une religion de paix et d’amour :

L’islam des banlieues vue par la télévision russe :

Véronique Genest « Je suis islamophobe comme beaucoup de Français » :

Dany Brillant « je fais un parallèle entre la montée de l’islamisme et le nazisme » :

Et nos cousins canadiens ne sont pas en reste :

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz