FLASH
Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 octobre 2012

Au soir de ma vie, votre action m’a beaucoup ému.

Certes, je suis découragé, horrifié dirais-je même par la déliquescence de notre pays, mais, grâce à vous, je retrouve un peu d’espoir, une lueur dans cette époque noire comme en 40.

Je suis un de ces enfants nés pendant la guerre, j’ai donc vécu dans ce que l’on a appelé « l’après-guerre », époque troublée et où la France devait se reconstruire. Comme tous les gens de ma génération, nous avons dû travailler dur, la vie a passé, et je crois que nous sommes nombreux à ne pas nous être rendu compte que nos édiles nous bernaient de plus en plus… Las, avec les petits pas, on ne se rend pas toujours compte de l’évolution du mal.

Notre génération vous laisse donc un pays exsangue, en voie d’envahissement, criblé de dettes, avec des gens de plus en plus incultes, même bardés de diplômes qui ne valent plus rien – merci à la « fabrique à crétins ». Nous avons perdu des pans entiers de notre culture, nous n’avons plus de compositeurs, plus d’écrivains, plus de philosophes, plus de journalistes, nous n’avons plus que des porte-parole de la bien-pensance, des amuseurs de bas-étage, de mauvais bateleurs de foire, et nous avons aussi toute une armada d’associations, de policiers et de magistrats associés pour brimer toute tentative d’expression non correcte.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Sommes-nous responsables de cette situation ? Je n’en sais rien. Ce que je sais, c’est que nous n’avons rien vu venir. Il n’y a pas si longtemps – j’ai l’impression que c’était hier – je travaillais cinquante-cinq heures par semaine. Comme information : la radio (Luxembourg), le journal local, et le militant local qui distribuait l’Humanité dimanche chaque samedi soir… Difficile de se faire une opinion avec ça, n’est-ce pas ?

Mais, finalement, est-ce que c’est mieux maintenant ? Il n’y a plus aucun journal d’opinion, ceux qui restent ne font que publier ce que leur dicte l’AFP.

Je regrette que beaucoup, parmi les vingt-cinq – quarante ans – nous méprisent tant, nous jalousent, nous envient, font moue de dégoût et d’horreur parce que dans les restaurants, il n’y a que des vieux, dans les voyages il n’y a que des vieux, jusqu’à la caricature. Sont-ils capables d’imaginer que ces vieux ont travaillé avant eux ?

Cela dit, votre action infirme d’une certaine façon ce que je viens de dire. Un jour, j’ai été attaqué comme ça sur un forum, et j’ai répondu à ce pauvre jeune frustré qu’il avait probablement raison de nous mépriser, mais puisqu’il avait tant de valeurs, tant d’énergie, et tant de talents que je n’avais pas, qu’est-ce qu’il attendait pour s’attaquer au mal, et pourquoi ne fonçait-il pas, tête baissée, pour remettre au droit ce que ces imbéciles de vieux irresponsables avaient si honteusement laissé se dégrader ?

Et bien, je pense que vous, vous l’avez fait : vous avez foncé, vous allez remettre au droit ce pays moribond, vous allez faire renaître Notre pays, et franchement, je suis prêt à accepter le mépris, si votre entreprise réussit.

J’ai probablement ma part de responsabilité, je l’assume, mais je reconnais tout autant le talent de ceux qui font vraiment ce que j’aurais probablement du faire. Fi de mon ego, je veux bien m’asseoir dessus si vous relevez la France !

Peut-être que grâce à vous, grâce à votre initiative, grâce à votre courage, grâce à votre sacrifice, mes petits-enfants pourront alors rester et vivre en France… Qu’est-ce que ça serait bien…

Pour eux, je vous remercie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jules Lancien pour www.Dreuz.info

 http://www.generation-identitaire.com/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz