Derniers articles

Islamisation Belgique

Islamistes élus aux municipales : séisme au pays de...

islam belgique

Lettre ouverte aux non-signataires de la pétition – STOP...

3 novembre 2012 Commentaires (19) Jean-Patrick Grumberg Belgique, Eurabia

La Belgique est piégée : elle ne peut pas légalement interdire le parti islam, la France suivra

« Notre Constitution et nos lois ont hyperprotégé la liberté d’expression et d’association », explique Edouard Delruelle, le directeur du Centre pour l’Égalité des Chances. Cette liberté va même jusqu’à « des propos qui choquent, qui inquiètent, qui blessent », comme l’a récemment encore jugé la Cour européenne des Droits de l’Homme.

Tant que les responsables de ce parti se contenteront de présenter leur programme politique, ils ne franchiront pas la ligne rouge et on ne pourra rien faire contre eux. « Mais nous les surveillons, ajoute Edouard Delruelle. Dès qu’ils auront des propos qui incitent à la haine ou au racisme (contre les non-musulmans, contre les homosexuels, contre les Juifs…), nous déposerons plainte directement ».

Ils seront alors sans doute condamnés en tant que personnes physiques, comme l’ont été récemment Sharia4Belgium. Ou, plus loin dans le temps, comme le Vlaams Belang.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Que peut-on faire ? « Changer la Constitution pour restreindre cette liberté d’expression et d’association ? » Deux libertés que nous chérissons tous…

En attendant que les belges se remettent du piège dans lequel les islamistes les ont pris, le Parti islam se prononce contre la burqa, mais dit oui au Khimar, au Chador, au Al-Amira, au Shayla, au Niqab, et au Hijab.

Redouane Ahrouch (élu Islam à Molenbeek) a clairement exprimé son souhait de faire de la Belgique un État islamique et d’y instaurer la charia, la loi islamique.

Choqués de cette élection, les musulmans modérés ont manifesté contre la charia :

Manifestation de musulmans modérés

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
http://www.lacapitale.be/584536/article/regions/liege/2012-11-03/la-belgique-ne-peut-pas-legalement-interdire-le-parti-islam

19 Responses to La Belgique est piégée : elle ne peut pas légalement interdire le parti islam, la France suivra

  1. sansdieu dit :

    Comme déjà dit depuis longtemps par de nombreux « yeux ouverts » Ils se servent de notre démocratie pour mieux l’éliminer ; et, malheureusement, on ne peut rien y faire.

    • franck dit :

      avis aux français (principalement ceux qui ont voter hollande) ; ce qui ce passe en belgique se passera en france dans un tres proche avenir.

      c’est maintenant qu’il faut bien bien reflechir a l’avenir de notre beau pays qui ne merite pas une telle chose.

      dans moins de deux ans auront lieux des elections municipales en france, ce moment est un moment CRUCIAL qui peut voir le sombre avenir de notre pays changer. c’est ici et maintenant que chaque citoyen doit agir pour SA PROPRE LIBERTE et celle de ses concitoyens. le vote municipal sera une occasion unique de porter un coup fatal au ps mais aussi a l’ump (qui finalement n’est qu’un ps light sous ses airs). il faut avoir a l’esprit que les municipales ont une influence direct aux senatoriales et ainsi permettent de faire d’une pierre deux coups en retablissant une representation democratique fidele a la diversites des opinions françaises, qui aujourd’hui sont prises en otage par UN PARTI le partis socialiste qui a lui seul gouverne TOUTE LA FRANCE. des mairies aux regions en passant par le senat et l’elysée! cette situation est inacceptable dans notre democratie!

      la liberté c’est le contre pouvoir, une democratie sans réel contre pouvoir est en sursis, a ce jour en france des millions de gens ne sont pas representer dans les instances du pouvoir. il faut que ça change. et c’est maintenant tout de suite que chaque lecteur de dreuz, pour peut qu’il soit amoureux de democratie et de libertée de parole (ce qui est mon cas) se doit dans son quotidien chaque jours qui passe et au grés des rencontres de la vie, de faire valoir CETTE VERITE.

      IL NE TIENS QU’A NOUS DE PESER SUR NOTRE DESTIN. alors ne laissons pas cette occasion passer et agissons! pour nos enfants, pour nous, pour nos compatriotes, pour nos anciens qui sont morts pour que nous puissions vivre en liberté.

  2. nani dit :

    ben dis donc !!! ils étaient nombreux à manifester ,les modérés contre la sharia!!!! LOL

    • Hagdik dit :

      Les manifestations de musulmans modérés sont toujours extrêmement impressionnantes ! D’ailleurs, les islamistes immodérés en ont une peur bleue …

      • JORIS VANDER dit :

        bjr
        il ne faut pas confondre les musulmans vraiment croyants avec ceux qu ont apl ‘fronts de pierre’qui passent leur nuit a se frapper le front contre le sol,pour ensuite paraitre des Serviteurs d Allah…la fausseté est dans leur coeur.l islam est une religion personnelle,de la relation de l Humain avec l Eternel,dans la solitude,pas un cirque mediatique et politique,surtout en pays europeens.le front national de marine le pen n apportera aucune solution.

  3. Tina dit :

    « Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage. »

    (loi du 11 octobre 2010)

    La république se vit à visage découvert : http://www.visage-decouvert.gouv.fr

  4. David Erzet dit :

    Ces lois n’existent pas en Belgique, exact, mais il y a des lois internationales. Je me cite dans un article précédent :
    « Notre demande s’appuie aussi sur l’article 17 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme qui stipule que nul ne peut utiliser les droits garantis par cette convention dans le but de rechercher l’abolition ou la limitation de ces mêmes droits. Cette Convention Européenne, dont la Belgique est signataire prévaut sur nos lois nationales. D’autre part, la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans son Arrêt du 13 février 2003 affirme l’incompatibilité de la charia avec la démocratie. »

    • Valérie dit :

      Exact.

      Delruelle (ou la presse ?) raconte n’importe quoi : ils évitent d’aborder le fond du problème (la sharia, et donc le contenu de l’islam) en invoquant une prétendue liberté d’expression « absolue ».

      Pitoyable méconnaissance du droit BELGE et EUROPEEN auquel la Belgique doit se soumettre puisque signataire des conventions européennes.

      • JORIS VANDER dit :

        Fouad belkacem doit etre dechu de sa nationalite belge…l at il?et reconduit en urgence dans son pays.sa bande avec lui,a leurs frais si possible.
        la belgique est une vieille nation,qui a ses croyances propres ,et ne souhaite en aucune mniere qu on ne lui en impose d autres
        il a de cela 30 ans,je voyais de vieux marocains,en djellaba et chapelets,se rendre a l heure de la priere,a la mosquéé es salam de la rue chaussee des pres,a liege…et je trouvais cela beau,maintenant je n ose plus passer devant la dite mosquee..

  5. walden dit :

    Est-ce que le coup de pied au cul est légal ??

  6. Chinook North Wrecker dit :

    Quand je regarde le visuel, à part la burqa en tant que tel, je croise tous les autres types d’accoutrement chaque jour dans la ville que j’habite au nord de la France. Le truc cauchemardesque, et les femmes les portant sont de plus en plus jeunes, ce sont des gamines parfois, dont on ne voit plus que le petit visage et les pettes mains, vision d’horreur ! Comme je vis à quelques kms de cette pauvre Belgique, rien d’étonnant, malheureusement.

  7. Joelle dit :

    depuis ce matin je ne pouvais me connecter, j’ ai eu peur que le site soit hacké !
    en Belgique je ne sais pas, mais en France aucun parti ne devrait pouvoir exister si ses idées viennent d’ une religion, laïcité oblige, mais je ne doute pas que les musulmans trouveront comment contourner la laïcité qu’ ils détestent. c’ est pourtant grâce à elle qu’ ils peuvent construire des mosquées.
    petite lecture qu’ il faudrait proposer à Valls :
    http://www.cfcm.tv/2012/04/25/ideologie-islam-modernite-france/

  8. Michel (Bruxelles) dit :

    Les propos de Mr Delruelle, s’exprimant en qualité de directeur du centre pour l’égalité des chances (organisme officiel financé par les pouvoirs publics, donc par les contribuables – au nombre desquels je me trouve), … ces propos, posent un gros problème.
    En substance, et selon Mr Delruelle, les déclarations tonitruantes des élus du parti islam sont une conséquence de la liberté d’expression.
    Dans la foulée- il pose la question d’une hypothétique modification de la constitution hyperprotégeant -selon ses mots- la liberté d’expression.

    1ère réflexion: … Derrière les mots employés, on voit apparaître une attaque sournoise contre la liberté d’expression, puisqu’elle permet la diffusion des revendications islamistes … tandis que dans le même temps, l’OCI (et d’autres) attaquent cette même liberté d’expression, parce qu’elle entraverait la diffusion des thèses islamistes.
    Quelle que soit l’argumentation développée (Delruelle et/ou l’OCI), le péché « originel », la faute impardonnable, s’appellerait la liberté d’expression !!!
    C’est inacceptable.

    2ème réflexion: … Incriminer la liberté d’expression équivaut à se tromper de cible, ou à se mettre le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate.
    Que les islamistes débitent des aneries « au km » n’est ni une nouveauté, ni le vrai problème.
    Le vrai et réel problème consiste à envisager avec bienveillance, l’introduction de prescrits de la shariah (voiles ou foulards et vetements, alimentation, discriminations « à la pelle », appel à l’extermination …), de nier les aspects politiques propres à l’islam et à la shariah, et surtout du refus de mettre en oeuvre les moyens juridiques existants permettant de rejeter toutes ces prétentions.
    Qu’il s’agisse des moyens législatifs nationaux, que de ceux découlant d’accords internationaux prévalant -dans certains cas- sur les lois nationales.
    Au nombre desquelles se trouvent la convention universelle des droits l’homme (ONU-1948), convention européenne des DH, les jugements de la CEDH de 2001-2003 etc…

    Mais qui donc accueille avec sympathie les exigences de l’islam et de la shariah ? … qui donc refuse de se servir des outils législatifs qui sont à disposition ?
    Alors, plutôt que de tout céder aux islamistes, y compris et surtout nos libertés essentielles, par crainte de troubles, il vaudrait mieux que nos politiciens fassent enfin preuve de courage, d’honneur et agissent.
    Ils ont le devoir de servir et de défendre le système démocratique qui est le nôtre.
    Et tant pis pour ceux qui veulent instaurer une dictature théocratique.

  9. laurentin dit :

    Si un tel parti était créé en France ( je crains que cela arrive un jour….) je pense que le PS ne pourrait bénéficier des voix qu’il compte retirer du droit de vote qu’il compte accorder aux immigrés. Peut être un espoir donc que soit l’un soit l’autre ne voit le jour…

    • Vive la Liberté ! dit :

      Un parti islamiste a déjà été créé en France, il y a longtemps :
      le parti des musulmans de France, qui a son siège à Strasbourg.
      Il tisse sa toile de longue date.

  10. K dit :

    je pense qu’en France ça tournerait mal
    mais ne serait-ce pas le voeux secret de moiprésident je 1er duflan pour déguiser son incompétence en bouclant la société
    avec la gauche convoiteuse ce caton sous des dehors inertes est capable de toutes les bassesses

  11. Alexandre dit :

    Mr Grumberg, dans le titre de votre article,vous précisez que « La France suivra » (crainte fondée).

    Pourquoi n’expliquez-vous pas dans l’article ?

  12. Jean-Christophe Kleinbourg dit :

    Je comprends vos réactions. Et je conçoit également celle des musulmans modérés qui ne peuvent pas prendre parti en faveur d’une laïcité belge ou bien d’une Belgique islamique.

    Quoiqu’il en soit, ne jetons pas la pierre a un parti naissant politique, quel qu’il soit.

    Il serait plutôt à encourager et non à marginaliser.

    En effet, admettre qu’un parti politique religieux pourrait exister, c’est en premier lieu accepter la confrontation des idées et envisager de quelle manière ses croyances pourraient ou ne pourraient pas s’inscrire dans la vie de la cité. Notre héritage laïque et Républicain ne saurait être mis à mal par la discussion.

    Je pense donc qu’une attitude attentive et ouverte est favorable pour envisager tous ensemble un accord harmonieux dans l’avenir et construire notre identité culturelle future dans l’intelligence et le respect.

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz