FLASH
[17/08/2017] Fin de la prise d’otage à la radio publique néerlandaise #3FM, aucun blessé. Criminel interpellé  |  Prise d’otage à la radio publique néerlandaise #3FM: le preneur d’otage aurait été appréhendé  |  Prise d’otage à la radio publique néerlandaise #3FM: un sac avec un couteau découvert dans la rue adjacente  |  Prise d’otage en cours à la radio publique néerlandaise  |  [16/08/2017] Une autre Californienne accuse Roman Polanski de harcèlement sexuel lorsqu’elle était mineure  |  [15/08/2017] Lors d’un raid nocturne, les forces de sécurité israéliennes ont saisis des fonds du Hamas a des familles de terroristes  |  [14/08/2017] Mali : tirs nourris près des locaux de la Minusma à Tombouctou – faillite de l’armée française ?  |  Philippines: des snipers musulmans ouvrent le feu sur les non-musulmans depuis le toit d’une sainte mosquée  |  Suisse : des illégaux étrangers ont jeté des bouteilles sur les gens dans un gare : 2 blessés – vive l’immigration stupide  |  3 terroristes musulmans de Jérusalem, y compris un Américain, ont été mis en accusation pour préparation d’un attentat  |  Rome renonce à baptiser un parc Yasser Arafat après les protestations de la communauté juive (Arafat était un terroriste égyptien)  |  #Ouagadougou attentat dans un café turc 18 morts. 2 assaillants abattus  |  Egypte : L’Etat islamique annonce qu’Abu Aseed, un de ses combattants palestinien, a été tué dans le Sinaï  |  [13/08/2017] Grande Bretagne : la police suspecte un groupe de 40 néo-nazis de préparer des attentats contre des musulmans  |  Hamas: « les murs souterrains israéliens pour bloquer les tunnels qui nous servent à faire des attentats, c une déclaration de guerre »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 novembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – Manifester dans la rue ? En France, l’idée fait son chemin. Certains le proposent ouvertement, tels Jean-François Coppé (UMP), le cardinal Barbarin (Ciel, un ecclésiastique !) ou encore Christine Tasin (Résistance républicaine).

Côté UMP, l’ex-ministre Bruno Le Maire conteste publiquement la proposition de Jean-François Copé de manifester dans la rue. Et pour ce faire, Le Maire allègue : « En France, la rue n’a pas le dernier mot, c’est comme ça et je crois que c’est très bien. La démocratie, elle se joue à l’Assemblée, elle se joue dans les débats politiques, ce n’est pas la rue qui décide ». Je suppose que le véritable objectif de cette liberticide manœuvre lemairesque est de se positionner à contrepied de Coppé en vue des présidentielles de 2017.

Je note en passant que la démocratie et la liberté incluent le droit de manifester dans la rue. Nous saurons donc nous souvenir – en temps voulu – du fait que selon Bruno Le Maire, le peuple ne doit pas manifester dans la rue. Je savais l’homme inodore et incolore. Je découvre qu’en outre, il défend un point de vue néostalinien à des fins bassement électoralistes.

De son côté, François Fillon écrit, dans une lettre adressée aux 300’000 militants de l’UMP qui éliront prochainement le président du parti, qu’il est – lui aussi – hostile à l’idée de manifester dans la rue.

Quant au député UMP Laurent Wauquiez, il appelle le gouvernement socialiste à prendre le temps de la concertation sur la question du mariage et de l’adoption par les homosexuels. Et si cette concertation évoquée par Wauquiez n’avait pas lieu, alors, dit-il, « évidemment il faudra revenir dessus », en cas d’alternance en 2017. Si je comprends bien, Wauquiez, Le Maire et Fillon, sont tous les trois opposés aux manifestations de rue proposées par Coppé. Donc acte.

Côté Eglise catholique, lors d’une récente assemblée des évêques de France, le cardinal Barbarin relaye la position de l’épiscopat sur le mariage entre personnes de même sexe : c’est un « grand trouble » qui aura des répercussions « premièrement sur les enfants ». Soulignant que le slogan « le mariage pour tous » ne constitue pas une réflexion, le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, regrette que la « détermination du gouvernement » socialiste crée une « difficulté à faire entendre les arguments du débat », arguments portés par beaucoup de voix convergentes, comme celle du maire de Lyon. Barbarin encourage les laïcs à manifester leur désaccord face à ce projet de loi par tous les moyens légitimes. En clair, il considère que tous les moyens sont légitimes, y compris celui de manifester dans la rue.

Le porte-parole du Parti socialiste se montre encore plus sectaire que Le maire, Fillon et Wauquiez en alléguant : « Le suffrage universel s’est exprimé. L’Église n’est pas vraiment dans son rôle quand Mgr Vingt-Trois appelle à s’opposer à la volonté du législateur, d’autant qu’il s’agit du mariage civil dans la République laïque. Ce qui anime cette réforme c’est l’égalité de tous ».

Autrement dit, si les opposants (catholiques, juifs, athées) au « mariage gay avec adoptions », si ces opposants manifestent dans la rue, alors, le fait de manifester dans la rue est contraire au suffrage universel. Le porte-parole du Parti socialiste français se prend-il pour Hugo Chavez ou pour Vladimir Poutine ?

Côté laïcs, Christine Tasin, sur Nouvelles de France, rappelle : « Samedi prochain (ndmg – 10 novembre), Résistance républicaine donne rendez-vous à tous ceux qui veulent que la France demeure une terre de liberté d’expression et d’égalité hommes-femmes à 14 heures, au métro Alésia (ligne 4) ».

Christine Tasin : « Les événements des derniers mois, en France, mais aussi partout dans le monde, ont montré les avancées du fascisme islamiste, qui cherche à imposer à tous, musulmans et non musulmans, ses volontés, ses superstitions et ses croyances par la menace, la violence, l’assassinat et le terrorisme. Mais il ne faut pas croire que le fascisme islamiste est seulement le fait d’individus isolés prêts à se faire sauter avec une bombe. Le fascisme islamiste nous menace, en effet, dans notre vie quotidienne, avec la complicité des médias et des associations droidelhommistes qui, prompts à crier au scandale quand on propose des Assises sur l’islamisation de l’Europe, ne disent mot devant les effroyables attaques que les musulmans dits modérés et les non-musulmans vivent au quotidien ».

L’appel de Christine Tasin me semble fondé. Et il m’apparaît comme étant complémentaire des manifestations d’opposants au « mariage gay avec adoptions » et des manifestations d’opposants à la politique économique et sociale du gouvernement. Pour ce qui me concerne, la défense de la famille avec un père et une mère, la promotion d’une économie libre de marché et la résistance aux violences islamistes sont les trois éléments d’un même ensemble.

Enfin, je note – avec déception – les propos récents, propos à la fois ambigus et contradictoires, de Marine Le Pen. En effet, Marine Le Pen refuse toute alliance électorale entre le Front National et le Bloc Identitaire (BI), un mouvement composé – selon elle – « d’européistes, de régionalistes, qui contestent le rôle fondamental de la Nation ». Elle précise : « Vous savez pourquoi je ne peux pas faire alliance avec le Bloc identitaire ? Pour une raison simple, c’est qu’ils sont européistes, régionalistes, et ils contestent le rôle fondamental que j’accorde, moi, à la Nation qui est l’élément central du programme, du mouvement que je dirige ». Selon Marine Le Pen, il s’agit d’une divergence de vue trop importante, sur un sujet trop fondamental, pour pouvoir envisager une alliance électorale.

Hier dimanche, à l’occasion de la célébration des dix ans de leur mouvement à Orange, les dirigeants du Bloc Identitaire ont proposé d’être présents aux municipales de 2014, notamment à travers des collaborations avec le Front National au sein du Rassemblement Bleu Marine. Philippe Vardon, qui dirige à Nice le mouvement Nissa Rebella, un mouvement associé au Bloc Identitaire, avait d’ailleurs soutenu Marine Le Pen lors de la campagne présidentielle de 2012. Pour Marine Le Pen, le Bloc Identitaire serait « un parti d’agit-prop, d’activistes, ils disent eux-mêmes qu’ils ne sont pas un parti politique ».

Lorsqu’on lui montre un clip de Génération Identitaire – mouvement de jeunesse associé au BI – clip dénonçant le vivre ensemble, Marine Le Pen dit concevoir qu’on puisse exprimer ces inquiétudes-là, quand ils condamnent les générations qui leur ont imposé le multiculturalisme. Elle ajoute : « Je ne crois pas que ça soit des gens qui désirent la violence et en tout cas s’ils la désiraient ils me trouveraient sur leur route pour les en empêcher ».

Et pas un mot de Marine Le Pen sur la récente occupation pacifique menée par Génération Identitaire à Poitiers…

Manifester dans la rue, c’est bien.

Encore faudrait-il un peu plus d’unité.

Et un peu moins d’égos à vocation exclusivement électoraliste…

Le 24 juin 1984 deux millions de citoyens manifestaient pacifiquement – pour l’école libre – à Paris.

Est-il seulement raisonnable d’espérer à nouveau cela, en 2012, pour l’économie libre, la famille et la laïcité ? Pour une société libre, laïque, de culture à la fois judéo-chrétienne et gréco-romaine ?

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz