FLASH
[26/03/2017] 5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 novembre 2012
(Bien) nourris aux frais de l’Etat

Arnaud Lagardère, patron du Groupe Lagardère qui possède Paris Match, grince des dents, en évoquant la première concubine : « Valérie Trierweiler ne nous a causé que des ennuis »

Que des ennuis… elle a bien la tête à ça, la prédatrice.

Dans un livre que la journaliste Jacqueline Remy lui consacre (Arnaud Lagardère, l’héritier qui voulait vivre sa vie*), le propriétaire de Paris Match, évoque ses rapports difficiles avec Trierweiler, son employée.

Vous plaisantez ? Jusqu’ici, elle ne nous a causé que des ennuis. »

Interrogé dans le livre pour savoir si être le patron de la copine du président lui a apporté des avantages, il lâche : « Vous plaisantez ? Jusqu’ici, elle ne nous a causé que des ennuis. » Nous, c’est Denis Olivennes, directeur d’Europe 1 et du pôle information du groupe Lagardère.

Car le tweet de Trierweiler qui lui colle aux fesses n’est pas son premier essai ! Durant la campagne électorale, un autre message est resté en travers de la gorge d’Arnaud Lagardère.

Alors que Paris Match décide de la mettre en couverture, Madame estime qu’elle devait être prévenue, elle prend la mouche, et promet : « On (c’est à dire François Hollande qui fait où elle lui dit de faire, et elle-même) ne fera plus de papier avec le groupe ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Lagardère parle encore de la concubine comme d’ « une grenade dégoupillée », et avoue qu’il a décidé de se débarrasser d’elle, mais qu’il fait marche arrière trois mois plus tard car « le chef de l’Etat aurait expliqué qu’elle n’était pas vraiment première dame. »

Ah bon ?

Fin octobre, sa manie de faire plier les médias à sa botte la reprend, et elle décide de punir TF1.

TF1 vient de nommer à la tête de son service politique Christophe Jakubyszyn, auteur de « La Frondeuse* » (éd. du Moment), biographie contre laquelle Trierweiler va porter plainte pour avoir dévoilé une partie de sa vie privée qu’elle aurait préféré cacher.

La punition : lors du déplacement de François Hollande au 14e Sommet de la Francophonie, le 13 octobre en République démocratique du Congo, Valérie Trierweiler commence par refuser la présence de la reporter de TF1, puis elle lui interdit l’accès aux images tournées par ses confrères, et qui devaient être partagées entre tous les médias.

Mais… si Trierweiler n’est pas, « vraiment première dame », pourquoi les Français doivent-ils payer ses dépenses personnelles ? Enfin, qui ne dit mot consent paraît-il…

Trierweiler règle ses comptes par Match interposé et elle fait des procès pour défendre sa vie privée

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

* En achetant les livres avec ce lien, vous bénéficiez d’une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

http://blogs.lexpress.fr/media/2012/11/06/valerie-trierweiler-na-t-elle-cause-que-des-ennuis-au-groupe-lagardere/

http://www.voici.fr/news-people/actu-people/arnaud-lagardere-valerie-trierweiler-ne-nous-a-cause-que-des-ennuis-470306

http://tempsreel.nouvelobs.com/les-off-politiques/20121025.OBS7086/la-vengeance-de-trierweiler.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz