FLASH
Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  |  Colorado : 3 ans après la légalisation de la Marijuana, les morts sur les routes de consommateurs ont progressé de 62%  |  Colombie : le Sénat approuve à l’unanimité un nouveau plan de paix avec les terroristes communiste FARC  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 novembre 2012

On ne fait pas d’un mulet un cheval de course, et les mêmes causes produisent les mêmes effets. Médiocres stratèges hier, les Républicains ne sont pas subitement devenus experts en une nuit. Jean-Patrick Grumberg

Le président Obama, en rappelant que sa campagne électorale était centrée sur la politique fiscale, est resté très ferme, hier, sur son intention d’augmenter les impôts des revenus les plus élevés.

Je refuse d’accepter toute approche qui ne sera pas équilibrée », a déclaré Obama. « C’était un point central de cette élection… et mardi soir, nous avons pu constater que les Américains sont d’accord avec mon approche. Notre travail, c’est d’obtenir une décision du Congrès qui reflète la volonté du peuple américain »

Est en jeu la hausse des taxes pour l’ensemble de la population au 1er janvier 2013, date d’expiration des exemptions « Bush », et d’autres déductions.

A cela, le bureau du budget du Congrès a prévenu cette semaine qu’en ne reconduisant pas ces exemptions, la nation tombera en récession et le taux de chômage montera à 9.1% (contre 7.9% en octobre). Et les Républicains tentent désespérément de trouver une alternative qui permette d’éviter le mur.

Les Républicains n’ont donc rien appris ?

Ils n’entendent pas les voix démocrates hurler, dans un an, que tout est de leur faute, en cela relayés par les médias ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Lorsque l’économie ira encore plus mal, que le chômage aura encore augmenté, que la dette aura encore progressé, les démocrates feront porter toutes les responsabilités aux Républicains, au Congrès, car ils ne pourront plus accuser Bush. Les Républicains, diront-ils, auront « une fois de plus bloqué les réformes nécessaires » pour relancer le pays. Et l’écho de ce blocage résonnera jusqu’à l’élection de 2016.

Au lieu de cette lamentable stratégie, la bonne approche eut été d’annoncer très haut et très fort qu’ils approuveront sans la moindre réserve, sans changer une virgule, l’ensemble de la réforme fiscale Obama, et lui laisser porter l’exclusive et entière responsabilité du désastre à venir.

La bonne approche eut été de piéger les médias, en les enfermant dans une impasse qui les contraint à prendre la nation à témoin.

En provoquant un électrochoc dans la politique du pays, en annonçant que les Républicains voteraient l’intégralité des réformes fiscales, les médias n’auraient eu d’autre alternative que de prendre acte, et concéder que les Républicains « se rangeaient à la raison ». Les médias n’auraient pas pu soutenir, sans risquer de se tirer dessus, que ces derniers poussent Obama sous un bus en laissant seuls les Démocrates assumer les conséquences de leur politique fiscale.

Il fallait laisser Obama sombrer seul.

Mais hélas, les Républicains n’ont tiré aucune leçon. Ils vont négocier. Ils vont sans doute modérer les appétits du président. Mais les impôts augmenteront pour les petites entreprises, et le chômage progressera. Comment est-il possible de douter un seul instant que les médias, tous les médias (sauf Fox et les rares conservateurs) feront porter le chapeau aux Républicains ?

Je le sais, les médias le savent. Les discussions budgétaires vont débuter, et les médias attendent la faute pour frapper les Républicains, et le talent de mille Guy Millière ne suffiront pas lorsqu’ils rappelleront, dans 4 ans, cette réalité.

La semaine prochaine, les Républicains commenceront lentement à perdre la présidentielle de 2016.

Certains n’apprennent jamais.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz