FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 novembre 2012


Cédric Labo Ngoyi Bungenda, Franco-Congolais de 27 ans, tentait de passer par le Niger pour rejoindre le Mali afin d’y combattre aux côtés d’al Qaida (Aqmi). Une interpellation qui confirme la crainte des services de renseignement quant à l’existence d’un autre réseau de jihadistes français.

Ce n’est pas un, mais deux jihadistes français qui ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre Tombouctou et les combattants d’Aqmi au Mali.

Avant le Franco-Malien Ibrahim Ouattara, stoppé le 4 novembre, c’est un Franco-Congolais de 27 ans qui avait vu son périple prendre fin à Niamey, le 7 août, sans oublier les menaces de Abdel Jellil, breton converti, qui menaçait récemment la France de représailles terroristes sur son sol en cas d’intervention au Mali pour écraser les terroristes musulmans.

Arrivé au Niger quelques semaines plus tôt en provenance d’Asnières, en région parisienne, l’homme avait tenté d’acquérir un faux permis de conduire. La police nigérienne a flairé une affaire plus importante, a analysé son téléphone et son ordinateur portables, qui ont aussitôt trahi les liens avec le jihad.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Interrogé par les autorités de Niamey, le Franco-Congolais (RDC), animateur scolaire d’Asnières, a avoué qu’il cherchait à se rendre à Tombouctou afin de combattre aux côtés d’Aqmi.

Le terroriste musulman a été expulsé vers la France, où les services de renseignement vont l’interroger.

Les autorités françaises sont en alerte depuis que le breton Abdel Jelil, de son vrai nom Gilles Le Guen, résidant à Tombouctou, a posté une vidéo où il promet qu’une intervention au Mali aurait des conséquences désastreuses dans l’héxagone.

Abdel Jelil

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.jeuneafrique.com/niger-islamisme-aqmi-jihadmali-un-deuxieme-jihadiste-francais

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz