FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 novembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – J’avais sur le cœur deux ou trois petites confidences que je désirais ardemment partager. Le genre de réflexions que l’on pense ne jamais pouvoir formuler, faute d’avoir un motif réel et concret. Et puis, un jour, voilà, ils étaient là, ils ont bougé. De Poitiers à Paris, en si peu de temps, la France a changé. Et j’ai envie de lui chanter, à nouveau, comme autrefois, « Je t’aime, Moi qui ne serai jamais, Une grande personne, Ne me quitte jamais, Je t’aime ».

Le samedi 20 octobre à Poitiers (France), pour la première fois depuis très longtemps, 70 jeunes ont pacifiquement pris place quelques instants sur le chantier d’une mosquée en construction. J’écris « pour la première fois depuis très longtemps », car de mon vivant, je n’ai pas souvenir que quiconque ait posé un tel acte concret. J’ajoute qu’il a fallu énormément de courage à ces 70 jeunes, car ils auraient très bien pu se faire massacrer à coups de bats de baseball par un gang de « djeuns ».

Lorsque j’avais leur âge, j’avais sillonné le Liban à feu et à sang au risque de me faire dégommer, flinguer, bref, fumer. C’est, sans doute, aussi, pour cette raison-là, que j’admire la bravoure de leur acte. Je croyais les Gaulois identitaires cantonnés à deux ou trois dans une cabine téléphonique pour y « refaire le monde ». Je m’étais trompé. Pour ce qui me concerne, il y aura désormais un avant et un après 20 octobre 2012.

Je reconnais volontiers que jusqu’au 20 octobre dernier, je n’éprouvais aucun intérêt particulier pour le Bloc Identitaire, la Génération Identitaire, les Assises sur l’Islamisation et les Apéros saucisson-pinard. Désormais, il en va tout autrement. J’ai risqué ma peau, âgé de mes 26 ans, à Beyrouth, en 1983. Ils ont risqué la leur, à Poitiers, en 2012. Je les avais pris pour des abrutis sans audace. Ils sont au contraire plein de bon sens et de bonnes idées. Selon mes estimations, ils sont actuellement au nombre de 6’000. C’est vingt fois plus que les « 300 » contre Xerxès.

Le samedi 10 novembre, 3’000 personnes d’horizons divers, sous la pluie et dans le froid, ont pacifiquement marché dans Paris contre le fascisme islamique. Ils ont fait cela dans une ville où les gangs de « djeuns » ont l’habitude de faire la loi. Les 3’000 ont donc, eux aussi, posé un acte concret et il leur a fallu, à eux aussi, beaucoup de courage. Selon mes estimations, ils ont le soutien concret de plus de 10’000 personnes qui, si elles vivaient à Paris, auraient marché à leurs côtés.

Paris brûle-t-il ?

Ou il est cinq heures Paris s’éveille ?

Là encore, il y aura désormais un avant et un après 10 novembre 2012. Disons, pour résumer, que l’automne 2012 a été marqué par deux actes concrets, que je n’aurais même pas imaginés dans mes rêves, lorsque je suis entré en résistance sur Internet début 2007, pour subir depuis lors, menaces de procès et menaces de mort (ce qui est tout naturel lorsque l’on prétend entrer en résistance).

Cela dit, j’ai le sentiment désagréable (j’espère me tromper) que la très grande majorité (peut-être même la quasi-totalité) des catholiques de France était absente le samedi 20 octobre à Poitiers ; et était absente le samedi 10 novembre à Paris. Au demeurant, je ne me souviens pas avoir lu sur les sites et blogues catholiques français des informations sur ces deux manifestations. Les catholiques français ne représentent que 4% de la population hexagonale. Très franchement, avec des effectifs aussi réduits, je les vois mal mener le combat seuls.

Ils vont manifester prochainement pour la famille au sens classique et naturel du terme. J’en suis heureux et j’annoncerai comme je l’ai déjà fait les marches qu’ils organisent et organiseront en faveur de la famille. Cependant, j’espère un jour les voir aux côtés de Riposte Laïque, de Résistance Républicaine, du Bloc Identitaire et de Génération Identitaire. Les mesquines rivalités, les soutiens hypocrites sans suite et les égos surdimensionnés, tout cela n’a plus sa place dans la France de 2012.

Une résistance est engagée.

Il serait tragique que l’Eglise catholique de France une fois de plus en soit absente.

Faites passer le message.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz