FLASH
[29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 16 novembre 2012

Le 7 novembre, le journal du soir a cru devoir publier une tribune intitulée «justice et tribalisme» signée par une dame Illouz, sociologue, qui œuvrerait à l’université hébraïque de Jérusalem.

Renseignements pris, cette française s’exprime de temps à autre dans la presse israélienne pour développer des points de vue extrêmes et gauchisants.

Son propos relève de la politique fiction : selon elle, si un innocent, tel Alfred Dreyfus, était accusé injustement en Israël dans les mêmes conditions, il n’aurait aucune chance de se voir rendre justice.

On ne sait, ce qui, dans cet article est le plus consternant. Le choix est cornélien.

Est-ce l’hommage rendu à la France de cette fin du XIXe siècle qui, certes, a fini par réhabiliter un capitaine patriote, mais après l’avoir laissé croupir pendant 12 ans dans les pires conditions, sur fond de haine antisémite pathologique et de falsifications malfaisantes ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Est-ce ce procès d’intention fait à la justice israélienne, dont même les pires détracteurs de l’État juif reconnaissent le sérieux, ou à sa démocratie si exigeante qu’elle produit dans tous les domaines, médiatique (à titre de simple exemple : Amira Haas, Gideon Levi dans Haaretz), cinématographique (Amos Gitaï…), littéraire (Amos Oz, David Grossman, A.B. Yehoshua), politique (Ahmed Tibi) des représentants tellement abrasifs que certains en deviennent parfois dangereux par leurs excès ?

Est-ce son insondable ignorance, qui fait que n’est pas mentionné, précisément, ce cas d’un membre du Shin Bet innocenté après avoir été injustement accablé dans un complot ourdi par des collègues malveillants ? Sans parler du cas du tortionnaire nazi ukrainien Demanjuk, acquitté faute de preuves, et qui sera condamné par la justice allemande.

Bien entendu, l’une des recettes éprouvée de ces articles indigestes réside essentiellement dans l’identité de son auteur. Dès lors que son patronyme est censé être implicitement insoupçonnable, dès lors que l’endroit où l’article a été commis est censé exclure la malveillance envers un certain peuple ou un certain état, alors tout peut s’écrire, tout peut se soutenir, en ce compris l’ignoble ou le stupide.

Il ne viendra décidément jamais à l’idée des rédacteurs du journal vespéral, de publier par exemple l’article d’un professeur de l’université de Tel-Aviv qui pourrait expliquer au public français la longue tradition antisémite des Frères Musulmans Egyptiens.
Pas davantage, ne faut-il compter sur lui pour publier le témoignage d’un enseignant de l’université Ben Gourion qui pourrait décrire la vie et les problèmes des habitants du sud d’Israël, lorsque les missiles du Hamas les consignent dans leurs abris.

Il résulte de ce qui précède, qu’un médiocre plumitif en mal de publicité a infiniment plus de chance de publier sa prose dans ce qu’il croit être toujours le journal de référence de la presse française, pourvu qu’il critique l’état juif, qu’un intellectuel digne de ce nom désireux d’informer les lecteurs sur une réalité plus complexe.

Mais en réalité, ce qui consterne le plus, c’est qu’un journal français, se fasse un plaisir de publier, hors de toute contrainte d’information, un article sottement spéculatif, dans la même semaine où les responsables français et Israéliens se rendaient à Toulouse pour rendre hommage aux victimes de la haine antijuive mais aussi anti Israélienne la plus stupide.

Cette haine compulsive d’Israël, qui effectivement, caractérisait déjà la France de l’affaire Dreyfus.

Le Monde désespérant d’aujourd’hui, n’est pas l’Aurore d’hier.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles William Goldnadel

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz