FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 novembre 2012
statue controversée de Miklos Horthy, allié d’Hitler

Budapest, le 26 novembre 2012 – Communiqué de l’Eglise de la Foi :

 » Une allocution parlementaire a été délivrée ce lundi en Hongrie qui rappelle la période la plus noire de l’histoire hongroise, à savoir le règne de terreur imposée par les croix-fléchées et les nazis.

Le député Márton Gyöngyösi du parti d’extrême-droite Jobbik a appelé à tenir une liste des membres du Parlement et du gouvernement qui sont d’origine juive.

Par cette déclaration, le Jobbik a révélé son vrai visage, et assume publiquement l’héritage spirituel d’Adolf Hitler.

Ce parti, héritier du nazisme, souhaite habituer la société hongroise de façon consciente et systématique aux idéaux meurtriers du national-socialisme. A ces idéaux qui ont transformé déjà une fois la Hongrie en enfer, et ont entraîné des destructions incommensurables en Europe et dans le monde.

La direction de l’Eglise de la Foi tient à manifester son opposition de la manière la plus claire qu’il soit face à ce discours ! Nous sommes cependant scandalisés de constater que les partis démocratiques n’ont pas eu de réaction marquée face à ces déclarations empoisonnées.

L’Eglise de la Foi demande à messieurs le premier ministre Viktor Orbán, président de la FIDESZ, et László Kövér, président de l’Assemblée nationale, de s’engager clairement contre de telles réactions !

Cette déclaration du Jobbik ne devrait pas rester sans conséquences, car dans le cas contraire, ce n’est pas juste l’honneur du Parlement mais du pays entier qui est en jeu.

Puisque le discours de Gyöngyösi a eu lieu au sein du parlement, nous nous adressons donc aux partis démocratiques du parlement pour qu’ils condamnent tous ensemble les déclarations méprisables du parlementaire, et que le Jobbik soit placé en quarantaine politique. »

Mardi 27 novembre, le porte parole du gouvernement a publié un communiqué déclarant qu’ « il prend les plus strictes mesures contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme, et fait ce qui doit l’être pour repousser les voies perverses et in compatibles avec la norme européenne »

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Gyöngyösi a exprimé ses regrets, et a précisé que ses remarques s’appliquent aux citoyens qui possèdent la double nationalité israélienne et hongroise, tout en critiquant « la presse qui l’attaque au lieu d’attaquer Israël »

En janvier, Gyöngyösi a été accusé de tenir des propos négationnistes par l’opposition.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz