FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 novembre 2012
statue controversée de Miklos Horthy, allié d’Hitler

Budapest, le 26 novembre 2012 – Communiqué de l’Eglise de la Foi :

 » Une allocution parlementaire a été délivrée ce lundi en Hongrie qui rappelle la période la plus noire de l’histoire hongroise, à savoir le règne de terreur imposée par les croix-fléchées et les nazis.

Le député Márton Gyöngyösi du parti d’extrême-droite Jobbik a appelé à tenir une liste des membres du Parlement et du gouvernement qui sont d’origine juive.

Par cette déclaration, le Jobbik a révélé son vrai visage, et assume publiquement l’héritage spirituel d’Adolf Hitler.

Ce parti, héritier du nazisme, souhaite habituer la société hongroise de façon consciente et systématique aux idéaux meurtriers du national-socialisme. A ces idéaux qui ont transformé déjà une fois la Hongrie en enfer, et ont entraîné des destructions incommensurables en Europe et dans le monde.

La direction de l’Eglise de la Foi tient à manifester son opposition de la manière la plus claire qu’il soit face à ce discours ! Nous sommes cependant scandalisés de constater que les partis démocratiques n’ont pas eu de réaction marquée face à ces déclarations empoisonnées.

L’Eglise de la Foi demande à messieurs le premier ministre Viktor Orbán, président de la FIDESZ, et László Kövér, président de l’Assemblée nationale, de s’engager clairement contre de telles réactions !

Cette déclaration du Jobbik ne devrait pas rester sans conséquences, car dans le cas contraire, ce n’est pas juste l’honneur du Parlement mais du pays entier qui est en jeu.

Puisque le discours de Gyöngyösi a eu lieu au sein du parlement, nous nous adressons donc aux partis démocratiques du parlement pour qu’ils condamnent tous ensemble les déclarations méprisables du parlementaire, et que le Jobbik soit placé en quarantaine politique. »

Mardi 27 novembre, le porte parole du gouvernement a publié un communiqué déclarant qu’ « il prend les plus strictes mesures contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme, et fait ce qui doit l’être pour repousser les voies perverses et in compatibles avec la norme européenne »

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Gyöngyösi a exprimé ses regrets, et a précisé que ses remarques s’appliquent aux citoyens qui possèdent la double nationalité israélienne et hongroise, tout en critiquant « la presse qui l’attaque au lieu d’attaquer Israël »

En janvier, Gyöngyösi a été accusé de tenir des propos négationnistes par l’opposition.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz