FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Elie Levy le 28 novembre 2012

« Ite missa est », la messe est dite. Circulez y’a plus rien à voir.

Des voix se sont pourtant élevées contre la position que va officiellement adopter la France lors du vote qui va probablement accéder à la demande de « la Palestine » – état qui n’existe pas – d’observateur à l’ONU. Oui, observateur, au même titre que le Vatican…

Ainsi Mahmoud ABBAS, qui a le sang des victimes civiles israéliennes sur les mains, et le Pape, vont avoir le même statut international.

C’est la première étape vers une reconnaissance internationale d’un état de « Palestine » qui n’existe pas, qui deviendra le 194 ème Etat membre de l’ONU. Le tour est joué, Ite misa est.

Il est vrai qu’un précédent existe. C’est l’admission de ce non état à l’UNESCO.

Des voix se sont élevées, parmi lesquelles la voix de la députée de la 8ème circonscription des Français de l’étranger, Daphna Poznanski-Benhamou.

Dans un courage sans égal, elle s’est fendue d’un communiqué qu’elle a diffusé par email à ses administrés d’Israël*

Son communiqué, daté du 27 novembre, est très clair, et je n’aurais moi-même pas fait mieux. Je le signe avec elle des deux mains.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Poznanski regrette l’annonce faite per le ministre des affaires étrangères, qui a fait savoir à l’Assemblée Nationale que la France votera de manière favorable l’octroi à la « Palestine » du statut de membre observateur à l’ONU.

Ses regrets sont légitimes, les raisons invoquées aussi. Je partage tout, y compris quand elle indique que le péché originel vient de Sarkozy qui a conseillé à Mahmoud Abbas de présenter cette demande. Et j’applaudis lorsque Madame Poznanski soutient que seul des négociations directes entre les deux parties sont de nature à résoudre le conflit.

Seulement voilà, autant ma position sur les déclarations de monsieur Fabius ne souffrent aucun doute, autant le communiqué de Poznanski me laisse pantois.

Que n’a-t-elle dit tout ça avant, lors de la visite de Fabius en Israël, lorsque ce dernier est venu nous dire qu’Israël était co-responsable de la confrontation avec le Hamas ?

Est-elle donc si naïve, pour ne pas avoir anticipé la position de son ministre ?

La prise de position de la France sonne le glas des négociations tant réclamées par notre députée.

Il y a, en France, à l’Assemblée Nationale, une séance dite « questions au gouvernement ».

C’est au cours de cette séance que Fabius a fait sa déclaration. Qui croira que Madame Poznasnki n’était pas au courant de la position que la France allait prendre ?

Rien ne l’empêchait de prendre la parole devant ses collègues et devant les caméras des télévisions qui retransmettent ces séances pour clamer haut et fort son désaccord. Cela aurait eu du panache.

Mais non.

Daphna Poznanski n’a pas de panache.

Daphna Poznanski nous préviens qu’il ne faudra pas faire des déclarations de son ministre, une utilisation politicienne.

Si j’osais, si la situation vécue dernièrement par les israéliens n’était pas tragique, j’aurais dit à Madame Poznanski : « vite aux abris »

Daphna Poznanski nous a habitué à ce double langage.

Lorsque le Consulat de France à Jérusalem a organisé, avec l’Ecole Biblique et Archéologique Française de Jérusalem, un colloque intitulé « 150 ans de contribution française à l’archéologie palestinienne », elle a déploré, dans un communiqué, l’énoncé de ce colloque. « Une telle formulation met inutilement à mal la position que la France entend défendre dans la région » a-t-elle déclaré.

Je suis tenté de demander à Madame Poznanski : « tout ça pour ça » ?

L’ambigüité est la méthode de gouverner des socialistes, et Madame la députée de la 8ème circonscription des Français de l’étranger n’échappe pas à cette méthode.

Celui qui laisse mourir est coupable presque autant que l’assassin. Il est simplement moins courageux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Elie Levy pour www.Dreuz.info

*Il semble que le communiqué de Poznanski n’a été transmis qu’aux franco-israéliens. Des amis français d’Italie que j’ai interrogé m’ont indiqué ne pas avoir reçu cet email.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz