FLASH
[26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 29 novembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – Cela se passe en 2012 dans la France multiculturelle. Un homme mis en examen pour tentative d’assassinat et tentative de destruction par moyen dangereux a été remis en liberté par les juges des libertés et de la détention de Montpellier alors que le parquet avait demandé son placement en détention provisoire (cf. lien vers source en bas de page). « Il ne s’agit pas de commenter une décision de justice. Simplement, compte tenu de la gravité des faits, je m’interroge », reconnaît un policier chargé de l’enquête. Les faits remontent au 31 décembre 2011. Il est environ 10 heures du matin lorsqu’un engin explosif est découvert à proximité de la discothèque Le Hammam, située en zone périurbaine de Montpellier. « L’engin en question était doté d’un système de mise à feu qui devait exploser à 18 heures. Heureusement, un salarié a donné l’alerte », précise une source judiciaire. Les investigations menées par les policiers chargés de l’enquête judiciaire vont permettre de découvrir que l’engin explosif est composé de Semtex, un explosif militaire. Plus grave encore, les flics vont également faire une effrayante découverte.

En effet, le système de mise à feu était mal réglé et la bombe allait exploser à 21 heures précises, heure à laquelle de nombreux employés sont présents dans l’établissement. Plus grave encore, des bouteilles de gaz ont été retrouvées à proximité de l’engin. « Vous imaginez le carnage si l’engin avait explosé ? » s’exclame un enquêteur. L’enquête progresse vite. Rapidement, les policiers se rendent compte que la boîte de nuit visée par l’attentat n’était pas le Hammam, mais l’établissement voisin : le Kalyptus, un club connu pour ses soirées libertines et dont le propriétaire a déjà eu un litige avec A., gérant d’un autre établissement du même style non loin du Kalyptus. À ce stade de l’enquête, les policiers pensent qu’il s’agit probablement d’un règlement de comptes dans le milieu de la nuit à Montpellier.

Une information judiciaire est donc ouverte en janvier 2011. Rapidement, les policiers vont identifier l’auteur des faits grâce aux traces ADN laissées sur l’engin explosif. Il s’agit de A. L’homme est connu par ailleurs des services de police pour des faits de vol avec arme notamment. Lors de la perquisition de son domicile, les fonctionnaires de la police judiciaire de Montpellier ont saisi un pistolet de calibre 38 et cinq cartouches (cf. ci-dessous lien vers source).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

http://www.lepoint.fr/societe/sa-bombe-n-explose-pas-il-est-remis-en-liberte-29-11-2012-1535137_23.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz