Derniers articles

friendly

La lettre friendly de Flanby à Obwana

Screen Shot 2012-11-08 at 16.21.27

Vidéo: Les fans d’Obama fêtent sa ré-election : “TERMINEZ-EN...

8 novembre 2012 Commentaires (171) Guy Millière Présidence Obama

Après l’Amérique

Je le dis d’emblée : je me suis trompé.

Je ne me suis pas trompé sur qui est Obama, sur l’effet de ses décisions politiques ou sur qui est Mitt Romney. Mais j’ai sous estimé la capacité de mobilisation souterraine de la campagne Obama.

J’ai sous estimé le pouvoir de nuisance des grands médias. J’ai basé mes analyses sur les données utilisées par les plus grands analystes américains, Karl Rove, Michael Barone, Thomas Sowell, Charles Krauthammer. Ils sont aujourd’hui consternés autant que je le suis.

J’ai longtemps pensé qu’Obama serait réelu. Divers signes m’ont laissé penser, comme Karl Rove, Michael Barone, Thomas Sowell, Charles Krauthammer, que Romney était parvenu à incarner l’alternative. Il s’est avéré que non.

Obama a été réélu bien que des centaines de milliers d’américains restent sans électricité après le passage de la tempête Sandy. Une majorité d’Américains semble donc trouver normal que le gouvernement fédéral soit aussi inefficace après un cataclysme naturel qu’un pays du tiers monde.

Obama a été réélu malgré une multiplication des pauvres et des assistés sociaux. Parce qu’il a bénéficié d’un vote massif et d’une mobilisation absolue des pauvres et des assistés sociaux.

Il a été réélu malgré l’islamisation du Proche Orient, une politique d’apaisement vis à vis de l’Iran, et la trahison des assassinés de Benghazi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une majorité d’Américains ne s’intéresse plus à l’esprit d’entreprise qui a fait des Etats Unis ce qu’ils sont, et ne s’intéresse pas davantage au sort géopolitique du monde. Une majorité d’américains n’en a plus que faire des règles éthiques qui ont prévalu depuis le temps des pères fondateurs.

Nous entrons dans une phase ou les Etats Unis ne seront plus les Etats Unis que nous avons connus. Les Etats Unis seront un pays où la corruption et la trahison seront tolérées, où on achètera les voix, ou l’économie déclinera et glissera lentement vers la faillite, comme les économies européennes. Ils sont un pays dont la voix ne comptera plus guère sur la planète.

Les conséquences pour les américains attachés à ce que l’Amérique fut seront douloureuses. Le nombre de ceux vivant de prédation l’emportera sur le nombre de ceux qui vivent de production. Le futur, je le crains, ressemblera à la Californie aujourd’hui : une minorité de gens riches vivant d’entreprises liées au gouvernement fédéral ou d’autres gens riches vivant dans les fantasmes d’artistes plus ou moins décadents, et une majorité de pauvres en situation d’assistance. Passer de San Francisco à la Vallée centrale est passer d’une ville opulente de bourgeois de gauche à des régions sinistrées et en faillite. Les pauvres votent pour ceux qui leur donnent le chèque de fin de mois, jusqu’au moment où il n’y a plus d’argent.

Les conséquences pour le reste du monde seront douloureuses aussi. Les Etats Unis ont été la locomotive économique du monde. Obama détruit la locomotive, et il n y a pas de locomotive de rechange. La Chine ne peut jouer ce rôle, l’Europe déliquescente et vieillissante non plus.

Les Etats Unis ont assuré l’ordre du monde qui a permis d’éviter le pire depuis la Deuxième guerre mondiale. Nous allons vers un désordre planétaire croissant très propice aux crimes des dictateurs.

Nombre de commentateurs européens se réjouissent, j’en suis sûr. Ils ne voient pas les relations de cause à effet, et ne relient pas Obama à la décomposition économique du monde ou à la montée de l’islam radical. Les liens n’en existent pas moins.

Je reviendrai sur ces sujets dans les jours qui viennent. Pour l’heure, je suis en état de choc et dans une immense tristesse.

J’ai voulu croire qu’il restait assez de forces vives aux Etats Unis pour qu’une page se tourne, et de multiples données semblaient me donner raison. La page qui se tourne est en fait celle des forces vives des Etats Unis.

Ronald Reagan doit se retourner dans sa tombe. George Walker Bush est sans doute aussi triste que moi. Mitt Romney aussi. Entre l’entrepreneur et l’escroc anti-américain, une majorité d’Américains a choisi l’escroc anti-américain.

Mon livre, le désastre Obama reste d’actualité. Le désastre va se poursuivre et s’accentuer. Il peut servir de guide a ceux qui veulent comprendre ce qui les attend.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

171 Responses to Après l’Amérique

  1. Abbé Alain Arbez abbé arbez dit :

    cette réélection n’est démocratique que dans les apparences formelles: le matraquage quotidien à coups de millions, les calomnies, le lavage de cerveau pour prendre les futurs assistés dans le sens du poil, tout cela n’a rien d’un vrai débat sur les options de fond et les enjeux concrets qui s’ensuivent.
    Sous Obama, les Etats Unis sont en train de perdre leur identité et leurs valeurs.

    • philippe dit :

      Mais mon père, c’est aussi ce qui se passe en France…N’est-ce pas pour cela que Dreuz existe?
      Le pluralisme de l’information n’est plus respecté dans nos soi-disant démocraties. La lutte ne se fait pas à armes égales dans ces conditions faussées.

      • dany dit :

        Et comme en France, le remplacement des populations autochtones travailleuses et respectant leur civilisation par des assistés ne respectant rien et hurlant leur droit à la liberté et à l’égalité. Et aussi prônant la charia ?

    • Obambi dit :

      Voilà l’opinion d’un prêtre catholique avisé et informé (c’est assez rare et donc il faut le signaler). Ca fait du bien. Analyse concise mais correcte. Bien dit!!!

    • Thierry dit :

      Cher M. Millière,
      Vous vous êtes trompé. Et alors ? Seule ceux qui ne font ni ne disent rien ne se trompent jamais ! Votre mea culpa vous honore. A partir de données disponibles pour tous vous avez tiré des conclusions fondées sur une certaine vision de l’éternel américain. Force est de constater son extinction.

      Je pense aussi que vous avez sous-estimé, comme nous tous, la capacité d’Obama à passer pour un personnage historique, qui explique à mon sens qu’au contraire de l’habitude, le dirigeant ayant affronté le début de crise n’a pas été remplacé.

      Mais par ailleursil s’agit d’un problème de fond : la désagrégation des valeurs qui ont fondé la société occidentale de culture judéo-chrétienne. Quelle différence, au fond, entre Obama et Hollande ? Et quelle différence, au fond, entre le peuple américain et le peuple français ?

      Ainsi le relativisme, le goût du confort assisté, la mesquinerie jalouse, l’effacement des devoirs au profit des seuls droits, que l’on pouvait penser limités à notre vieille Europe (qui choisit le socialisme depuis bien, bien plus longtemps que le 6 mai 2012) ont aussi touché les USA. C’est plus qu’inquiétant.

      M. Grumberg accuse 1968. Je pense que le virus vient de plus loin, il s’appelle Jean-Jacques ou François-Marie, et ce débat reste à poser.

      Que faire ? Les partisans de la liberté et de l’initiative pourront-ils reprendre la main ? Pas dans ces conditions. La France à cet égard fait figure de laboratoire. Il est facile d’endormir dans le sucre et le miel une population, mais la faire revenir à l’effort et à la créativité est un travail de titan.

      Il y a quelque chose de vrai dans l’analyse ci-après de Michel Onfray :

      http://www.youtube.com/watch?v=nIC_TtaYw6s

      Et pour autant I have a dream.
      Il y a 200 ans, la France a été le premier pays à faire tomber un régime incapable de créer l’état moderne. Elle a dressé ce faisant toute l’Europe contre elle, mais a fini par voir son exemple suivi partout.

      J’aime à croire dans mes insomnies qu’elle est capable de rééditer l’exploit. Après tout, elle est en avance sur la voie de la décadence et pourrait donc tomber la première.

      Qui peut dire ce qui se passera si, dans cinq ans, les islamistes ont infesté les pouvoirs locaux, mais qu’en même temps le Front National est en position d’accéder au pouvoir (et que l’on arrête de me dire que c’est impossible) ? Il se passera une chose simple et cruelle : la guerre civile, suivie d’un profond changement de régime. Je vois bien Copé en Pétain et Valls en Laval. Mais de cette crise de régime à venir sortira quelque chose de neuf.

      A contre-courant de beaucoup, je fonde finalement quelqu’espoir sur la France.

      • berdol dit :

        Cela vient de plus loin : Lire Alain Besancon et les pères de l’Eglise : Le socialisme est une résurgence de la gnose, mais il n’y a plus ni Saint Augustin, ni Saint Irénée pour combattre ces mouvements délirants

      • Banro dit :

        Excellent commentaire Thierry dont je partage l’esprit. Comme vous j’honore le mea-culpa de G. Millière car je me suis moi-même trompé !
        Mais je pense que la défaite de Romney est due au fait qu’il est mormon ce qui (tout au moins en France) est assimilé à une secte, comme les Témoins de Jéhova par ex. De plus il est milliardaire alors que les USA, 1er pays mondial, comporte beaucoup de pauvres et d’immigrès qui ont voté pour Obama.
        En revanche ce que je ne comprends pas c’est qu’il y a encore une majorité de juifs américains qui ont voté pour Obama alors que l’on sait qu’il est pro-islam !

      • Marimba dit :

        Il y a 200 ans, la France a été le premier pays à faire tomber un régime incapable de créer l’état moderne. Elle a dressé ce faisant toute l’Europe contre elle, mais a fini par voir son exemple suivi partout.
        Ne pas oublier que c’est la France qui a inventé le communisme avec Gracchus Babœuf, l’angélisme du bon sauvage avec JJ Rousseau, et le bordel européen en voulant exporter son modèle républicain. Napoléon ne fut qu’un chef de gang corse qui profita de l’occasion pour soumettre l’Europe à sa discipline, sans oublier de « placer » les membres de sa famille aux postes clés européens. Au moins une chose fut bénéfique : c’est que pendant les guerres anglo-napoléoniennes, aucun muzz ne voulu se risquer en méditerranée, de crainte de recevoir un boulet brûlant et d’être envoyé par le fond. Le muzz est un lâche de nature qui fuit les démonstrations de force.
        Qui sera notre superman ?

    • petitjean dit :

      j’ai envie de gueuler !

      marre de pleurnicher

      les « maitres du monde » ont pris le contrôle de tout ce qui est en capacité d’influencer l’opinion. Ces maitres du monde ont transformé le 4 ème pouvoir en Premier Pouvoir, c’est ce que sont devenus les médias !

      l’Ecole c’est pareil

      mais qui les a laissé faire ? Qui a laissé les puissances de l’argent, prendre le contrôle des merdias ? Tout le monde devrait connaitre le projet des puissances de l’argent. Pourquoi fait-on semblant de l’ignorer, pourquoi ce projet n’est-il pas dénoncé ? Ou alors ce projet nous convient et on arrête de braire.

      la « droite » ! mais c’est parce-que la « droite » est le clone parfait de la « gauche » et poursuit le même projet. C’est absolument évident en France

      Qu’a fait la « droite » américaine depuis 4 ans ?

      La globalisation, la financiarisation de l’économie, la volonté de fabriquer à marche forcée des sociétés multi ethniques multi culturelles multi confessionnelles, la destruction de la cellule familiale…….

  2. veroguijo dit :

    J’étais comme vous, j’avais beaucoup d’espoir que les américains aimaient les valeurs, leur pays, leurs esprits d’entreprises et d’initiatives bref, tout ce qui a fait que les Etats-Unis était ce pays aux valeurs éthiques et démocratiques. Ils ne sont plus, ils ont choisi la déchéance politique, économique, morale et spirituel. Ils ont choisi la voie de la médiocrité et ils auront la disparition de l’hégémonie américaine dans le monde. Cela a commencé pendant l’ère Obama et cela se poursuivra encore pendant 4 ans.

    Dans 4 ans, on se demandera peut-être où est l’Amérique ?

    • Sophielapuce dit :

      De toute façon, aux USA ou en Europe voire dans le monde, rien ne va s’arranger. En France, ne vit-on pas la « déchéance politique, économique, morale et spirituelle » ? Il n’y a qu’à ouvrir les yeux pour voir où nous en sommes.
      Balayons devant notre porte, avant de critiquer le choix des Américains ! (Après tout, ce sont eux qui ont voté)

  3. Matthieu dit :

    Il arrive de se tromper. Je suis républicain et il faut respecter le vote des américains. Quand j’ai vu que la Fox, la première ou à la deuxième, avait annoncé la victoire d’Obama. J’ai compris que c’était plié.

    J’ai une question à M. Millière. Comment se fait-il que des Etats en déclins, comme la Californie est 55 Grands Electeurs? Et que des Etats prospères comme le Texas en est moins?

    J’ai l’impression que les dés sont pipés avec ces Grands Electeurs! Car quand on prend une carte des Etats-Unis! Elle est rouge républicaine!! D’un point de vu géographique. Ca à de l’importance en cas de nouvelle Sécession.

    Je ne sais pas si le GOP traverse une crise. Mais il va falloir, essayer de nouvelles choses! Je ne fait pas de soucis pour la santé de la démocratie américaine. Tant qu’il existera un Républicain en Amérique, il y aura de l’espoir!

    Essuyons nos larmes. Et continuons à défendre nos idées.

    • Philippe dit :

      Question de démographie, la Californie étant plus peuplé.

      • philippe dit :

        Je vous répond sur cette page, ne pouvant le faire sur celle de l’article consacré à l’adoption et au mariage gay.

        Désolé, mais le mariage gay, rebaptisé mariage pour tous afin de mieux faire avaler la pilule, ne constitue pas une ouverture sur les différences, comme la propagande du lobby gay aime à le faire croire.
        Enfin, il s’agit bien du mariage gay, et non du mariage pour tous, car il n’est pas fait état du mariage entre frère et soeur, entre membre de la même famille, entre un adulte et un enfant, ou même entre plusieurs personnes… Si vous trouvez ces exemples non pertinents, sachez que des milliers de personnes ont des pratiques polygames, incestueuses ou pédophiles, au quotidien, dans la société Française. Mais, à mon grand étonnement, il ne s’est encore levé personne pour réclamer leur légalisation, au nom du droit à l’égalité ou en vertu de l’adaptation de la loi aux pratiques en vigueur dans la société. Question de temps sans doute. Assumez donc vos revendications honnêtement, avec courage, c’est à dire sans dissimulation.
        Ensuite, le mariage gay est bien l’expression du refus de la différence entre l’homme et la femme, car si la loi est votée, un homme pourra occuper la place symbolique dévolue depuis la nuit des temps à la femme, comme si la différence entre l’homme et la femme n’existait pas dans le réel. Mais peut-être vous a-t-il échappé, que l’homme recherche le manque chez la femme, et qu’inversement, une femme recherche chez un homme, ce qu’il a, et qu’elle n’a pas. Or, avec le mariage homosexuel, la question de la différence, c’est à dire du manque de l’un par rapport à l’autre, est évacuée. Les deux étant le même, le mariage gay est bien le refus de la différence des sexes et de l’altérité qui en découle.

        La justice dans cette affaire est pervertie. Ce qui est juste, c’est de reconnaître et d’accepter la différence entre un homme et une femme, et de cessez de vouloir faire jouer à l’un, le rôle de l’autre, dans la confusion des genres et de l’inscription symbolique.
        Je vous renvoie à la théorie freudienne de l’étayage, ainsi qu’aux formules de la sexuation chez Lacan.
        Tout le reste n’est que verbiage oiseux pour occidental émasculé et femelle hystérique.

        Vous admettez qu’il est démocratique que des gens s’opposent à ce projet de loi, mais dans le même temps, vous considérez que la majorité n’a pas à se prononcer sur le statut d’une minorité…Je vous laisse à vos contradictions, car c’est justement ça la démocratie; le plus grand nombre décide. En revanche, toujours selon votre conception bien à vous de la démocratie, une minorité a le droit de revendiquer et d’obtenir la modification de la législation qui s’impose à tous, pour satisfaire son désir bourgeois de conformisme et d’homogénéité…

        Quant à l’adoption, l’enfant n’est pas une marchandise, un objet qui sert de bouche-trou, ou une poupée pour jouer au papa et à la maman. Vous expérimentez, en temps réel, quelque chose d’inédit dans l’histoire de l’humanité, dont vous ignorez les conséquences, sur l’enfant comme sur la société.
        C’est pourquoi, je vous trouve bien léger de remettre en question, sans le moindre scrupule, un paradigme anthropologique universel qui a fait ses preuves, au profit d’une utopie dont vous ne savez pas ce qu’elle produira comme effet.

    • Lise dit :

      Monsieur Millière s’est trompé, moi aussi. Les grands penseurs américains sont consternés, moi aussi. Notre seule consolation : on va remettre tout ceci ( le chambardement mediatique inclus) dans 4 ans. Ce sera quoi, pendant ces 4 ans ? je ne suis pas Nostradamus. ET quoique ce soit, ce sera intéressant à vivre, à voir, à lire.
      Le GOP traverse une crise dont il devrait sortir vite s’il ne veut pas s’éteindre tout a fait. Il faut ici un troisième grand party, mais pas « old » : on ne construira rien sur des propos éculés par des siècles d’histoire et d’injustice – si, si, je dis bien : d’injustice. Il faut aussi sortir de clichés, retrouver des valeurs ( lesquelles, lesquelles ?) redonner confiance aux millions de travailleurs américains qui ont l’impression de vivre de + en + sur un volcan, etc, etc.

      Bien sûr, les dés sont pipés à cause des Grands Electeurs, Matthieu, et la plupart des américains moyens le savent, mais on ne fait pas bouger les traditions américaines si facilement. Alors, les renverser ? au 22ieme siècle, peut-etre.

  4. Jean-Marie AIGROT dit :

    Cher Guy Millière,
    Si l’Amérique était, comme l’Europe, ravagée par une dégénérescence spirituelle et intellectuelle,la Chambre serait dominée par le parti démocrate. Or ce n’est pas le cas.
    La regrettable défaite de Mitt Romney résulte d’une radicalisation complètement stupide de l’aile droite du parti républicain. Plus tôt vous en conviendrez, plutôt vous retrouverez un bon moral!

    • « La regrettable défaite de Mitt Romney résulte d’une radicalisation complètement stupide de l’aile droite du parti républicain. Plus tôt vous en conviendrez, plutôt vous retrouverez un bon moral! » : avez vous des exemples à donner en appui de cette péremptoire affirmation ?

      • Philippe dit :

        Vous avez raison, le Tea Party, entre autre, fut très nuisible à Romney.

      • Lise dit :

        Bien que la phrase de J-M Aigrot soit un peu lapidaire, convenez avec moi qu’il n’a pas tout à fait tort. Quand un party ne peut offrir comme opposant à un Président en place marginal, qu’un candidat également marginal ( religion, entre autres ) il faut s’attendre à un déséquilibre dans le choix final. Nous y sommes. Nous l’avons.

        La plupart des électeurs interrogés ici ( up-state NY, trditionellement de gauche) m’ont dit qu’ils attendaient « somebody else, somebody different. Somebody with the country in mind. »
        Maladroitement exprimé, certes, mais cela résume pourtant l’attente, en vain.

        La déception est grande. Elle retombera sur la droite. Et ça, c’est grave.

      • Jean-Marie AIGROT dit :

        Allons d’emblée à l’essentiel: le market fundamentalism de trop nombreux ténors républicains, l’anachronique poujadisme des Tea Parties, une imitation simiesque du discours reaganien. « Toujours moins d’impôts, toujours moins d’Etat ». Discours oh combien pertinent lorsque Ronald Reagan a été élu ( taux marginal de l’impôt sur le revenu à 70%!), mais plus du tout accordé à la situation actuelle, et à l’origine directe de la crise et de l’endettement pharaonique de l’Amérique.
        Ajoutons encore le rejet de l’Obamacare, nullement incompatible avec un capitalisme virulent, mais là, il faut désormais en parler au passé!
        Mitt Romney était un candidat d’une exceptionnelle qualité, encore aurait-il fallu que le GOP tienne un discours un peu plus adapté à la présente réalité.

      • Jo dit :

        Voici un point de vue sur la défaite de Romney !
        Deux ouragans et deux trahisons !

        « Why Mitt Romney Lost »
        By Christopher Ruddy

        http://www.newsmax.com/Newsfront/why-romney-lost-obama/2012/11/07/id/463241

        Qu’en pensez-vous ?

      • -YMS- dit :

        La logique, seul un noir pouvait battre Obama. Avec le nombre de noirs de très haut niveau, que le parti républicain ne trouve pas le moyen de répondre à cette logique est plus que questionnant. La félonie endémique de l’Occident a fini par trouver comment frapper l’Amérique et l’ONU fut le laboratoire de ce gauchisme pernicieux. Reagan sans le vouloir à ouvert la boite de Pandore en cassant l’URSS. La chute du mur de Berlin a accélèré la contamination et les USA démographiquement vieillissant ne pût endiguer cette attaque. Le troll Obama est peut être à double tranchant, comme le poker et qui sait, c’est peut-être grâce à son passage que l’Amérique rebondira pour le future qu’elle est la seule à entrevoir.

    • ally mcbeal dit :

      Je ne sais pas si vous avez raison, mais je connais des Américains qui votent Obama alors qu’ils ne veulent en aucun cas d’une social démocratie à l’européenne (et encore moins à la française) à cause des positions d’un autre âge sur les questions de société. Je ne sais pas s’il faut généraliser, mais les exemples sont là.

    • Thor dit :

      C’est exactement le contraire qui s’est produit.

      Le parti a choisi un modéré (comparativement aux autres candidats des primaires) et en paie le prix.

      Il n’y a pas eu de radicalisation mais au contraire un combat mené au centre qui a favorisé Obama.

      Si Herman Cain avait été le candidat, ou encore Gingrich ou Santorum, bien plus « à droite » que Romney, la victoire eût été bien plus proche, sinon acquise.

      Je constate avec tristesse que Romney a en réalité fait moins bien que Mc Cain au vote populaire (en tout cas avec les chiffres dont je dispose). Pas en raison de ses défauts, mais en raison de son positionnement.

      Quoiqu’il en soit, le déclin démographique de l’électorat blanc (seul groupe capable de voter massivement pour un candidat n’étant pas de la même couleur de peau) rend dorénavant suicidaire politiquement de présenter un candidat trop pâle aux élections présidentielles.

      Ce constat en lui-même est une catastrophe car il traduit un relief profondément raciste (anti-blanc) dans la psyché de l’électorat issu des « minorités » aux USA.

      Cela n’est cependant que mon opinion.

      • Thor dit :

        Je reviens sur ce que j’ai écris un peu vite dans mon précédent commentaire.

        J’aurais du écrire que les blancs étaient les seuls à être capables de voter pour quelqu’un dont la couleur de peau déterminait son appartenance à l’autre grand groupe sociologique (blancs et « diversité ») peu importe son bord politique.

        • philippe dit :

          Dans les blancs, vous pouvez inclure 70% des juifs américains qui ont perdu leur âme…Ils peuvent toujours faire téchouva…même si je n’y crois pas trop.
          Peu importe, on a perdu une bataille pas la guerre. Le roseau plie, mais ne rompt pas. Prendre en compte les évolutions des sociétés occidentales permet de mieux en contrecarrer les effets, sans s’y soumettre, ni se renier.
          Personnellement, ça me conforte dans ce à quoi je crois et qui je veux être.

      • -YMS- dit :

        Retour sur le Référendum du Québec :

        Déclaration Jacque PARISEAU 1995 « C’est vrai, c’est vrai qu’on a été battus, au fond, par quoi ? Par l’argent puis des votes ethniques, essentiellement. Alors, ça veut dire que, la prochaine fois, au lieu d’être 60 ou 61 % à voter « Oui », on sera 63 ou 64 % et ça suffira. » — Jacques Parizeau (discours du 30 octobre 1995)

        Comme pour le Québec, les Républicains US ont raté leur référendum “par l’argent puis des votes ethniques…”. Le problème pour les Américains c’est que seul Obama savait que c’était un référendum !

    • Jean dit :

      « La regrettable défaite de Mitt Romney résulte d’une radicalisation complètement stupide de l’aile droite du parti républicain. »

      Rien ne le prouve !
      Bien au contraire l’histoire politique de ce pays nous enseigne que c’est l’inverse.
      Ronald Reagan a fait une campagne très conservatrice et fut élu et réélu. Même en Californie pour son premier mandat !
      George W Bush aussi, campagne très conservatrice.
      La raison est simple.
      La course au centre (indépendants) est un leurre arithmétique. C’est dans l’ordre naturel.
      Chez les hommes comme dans le domaine de l’électro-magnétisme, les fortes polarités attirent plus largement des particules métalliques de plus en plus lourdes et les plus éloignées.
      En France ce n’est pas un hasard si les politiciens de gauche font d’abord campagne à Gauche…

      Aux USA des millions d’électeurs très conservateurs n’ont pas voulu donner leur vote à Romney, comme hier à McCain.
      Le ceur du problème est dans l’appareil politique du GOP. Ils auraient voulu perdre qu’ils n’auraient pas fait d’autres choix.
      Vendus aux mondialistes ?
      Le mouvement TEA PARTY l’a fort bien identifié.

    • Charles DALGER dit :

      La défaite de ROMNEY s’explique au contraire, par son glissement vers le « politiquement correct », à l’européenne. Pendant la campagne, il aurait dû attaquer férocement le squatteur.

      De toutes façons, à quoi bon essayer d’expliquer à ceux qui sont incapables de comprendre ?

      Comme l’a dit JP GRUMBERG et comme tous les sympathisants lucides de notre courant l’avaient déjà constaté depuis longtemps, le mal est ancien et profond. La réélection confirme ce diagnostic. Le déclin et la dégénérescence des USA vont entraîner celle de l’Occident tout entier. Pour l’Europe c’est déjà presque fini…

      Mais rassurez vous,les périodes de déclins ont toujours été parmi les plus agréables pour ceux qui les vivaient. A ce sujet, consultez les bons livres d’histoire.

      • Philippe dit :

        J’estime que les États-Unis et ce, très progressivement, sont en voie de se renouveler et de devenir la première société post-industrielle tout en se repliant du même souffle sur elle même.

    • Thierry dit :

      Quelle radicalisation ? Romney a au contraire été choisi parce que modéré ! La prétendue « radicalisation » du GOP est une conception aussi stupide que celle de la prétendue « droitisation » de l’UMP en France.

    • trump dit :

      Le parti idemocrate a bascule du centre gauche modere a l’extreme gauche
      Meme la tres bourgeoise clinton ,avec ses colliers de perles fines,adopte une posture d’extreme gauche au « state department »

    • Baba dit :

      Bien d’accord avec vous, Jean marie. Les républicains se la sont
      jouée entre eux pour éliminer le ou les meilleurs candidats à opposer
      à Obama, et ont sorti du chapeau un Mitt Romney trop mous pour
      affronter un tel obstacle. C’était, rappelez-vous, les propos de
      Guy Millière au moment ou se passaient ces évènements pendant les
      primaires. A croire qu’ils l’ont fait exprès. Beau résultat !

  5. fiere d'etre israelienne dit :

    Ne soyez pas triste, il reste Israel qui est un pays avec des valeurs positives où la pensee est libre et où on peut encore rever Smile, au final rien n’est grave et le bien triomphera. Savlanout

    • Jean dit :

      Israël est un pays en guerre, il n’a pas de temps à perdre avec des gadgets politiques comme la couleur d’un candidat. Il est engagé dans une guerre pour sa survie, pour la civilisation face à la barbarie, il sait ce qu’est la déchéance, même si la gauche du pays fait un travail de sape et que beaucoup cultive la haine de soi.

      Même si je ne suis pas juif, je me dis de plus en plus souvent que ma place serait davantage en Israël qu’ici : liberté, culture, bravoure ! On dirait l’Amérique de Reagan, par certains moments.

      • maryse dit :

        Bienvenu en Israel ! Israel est une terre d’accueil pour ceux qui l’aiment et hélas même pour ceux qui ne l’aiment pas à commencer par des racailles gauchistes !

        L’épée de Damocles est certes au-dessus de nos têtes mais l’important c’est que le citoyen en a parfaitement conscience et ne se fait aucune illusion ! A côté de cela, la VIE vaut vraiment la peine car elle est sacrée en Israel !

      • Benyamin27 dit :

        Cher Jean,
        en tant que Juif habitant en France, si vous saviez comme je suis fier de notre Israël et aussi… assez ému de la façon dont vous louez ses valeurs proches de celles des USA des années 80’… Shalom à vous Wink
        Benyamin27

      • Laurent dit :

        Effectivement, la gauche travail d’arrache pied en Israël comme dans le reste du monde. L’internationale socialiste s’étend telle une tâche d’huile et même si la génération actuellle en Israël en grande partie, n’est pas dupe, un retour de la gauche au pouvoir n’est pas exclu d’ici quelques années… Médias, arts, universités, alter-mondialisme et autres indignés… Le château de cartes mondial n’attend plus que cette carte pour s’effondrer.

        • -YMS- dit :

          Pas la gauche, le gauchisme qui s’impose toujours plus fortement en temps de guerre. Nous sommes en guerre depuis 10 ans dans un conflit qui se veut centenaire. Toutes nos réflexions se doivent d’être imprégniées de ce pré requis. N o u s S o m m e s E n G u e r r e A s y m é t r i q u e Pour longtemps ! R.V. Dans le Sahara bientôt le long des lignes maraboutiques…

    • Joël dit :

      Au final, tout est très grave, mais l’amour de Dieu, le Bien, triomphera.

  6. sweiller dit :

    Se tromper pour un homme est normal ! Le méchant tombe et ne se relève pas, le juste tombe sept fois mais se relève toujours dit la tradition juive !
    Bravo pour vos analyses pertinentes quelque soit la tristesse qui nous a envahi au petit matin du 7 novembre …

  7. JF Bonnin dit :

    Décidément, c’est une année de bran. Hollande, Obama, ça fait beaucoup.

    Je comprends votre état de choc.

    Cette mauvaise nouvelle n’enlève rien à la pertinence de vos analyses.

    Cordialement, attentivement, amicalement : JFB

  8. ARIEL dit :

    Que pensez vous de John McArthur qui a écrit l’illusion Obama.

  9. Charles DALGER dit :

    Courage Guy ! Aujourd’hui les cons exultent. Mais nous savons combien ils vont le payer cher à terme. Et si ce n’est eux, ce sera leur descendance. Ce qui est pire finalement.

    En tout cas, la photo au bas de l’article est une parfaite illustration du héros de l’Occident agonisant d’aujourd’hui… Elle vaut mille pages d’explications !

    Le camp national juif a immédiatement tiré un aspect très positif de la réélection du squatteur : – les dirigeants israéliens savent qu’ils ont affaire à un sympathisant des nazislamistes. S’ils tiennent à la survie de leur pays, ils n’ont plus à ménager cet ennemi.

    Désormais, notre lutte est planétaire. Il n’y a plus de pays amis, ou ennemis. Il n’y a plus de peuple amis, ou ennemis. Mais il y a des gouvernement amis ou ennemis. Et partout il y a des personnes amis, ou ennemis. Et j’ajoute, nous aurons je crois, de plus en plus d’amis parmi les arabes et les musulmans.

    • gerry dit :

      Les cons,comme toujors,exultent pour le moment,mais les problemes sont toujours la.L’annnee prochaine,nousallons voir s’ils exultent.Cette dette l va falloir la repayer et ce sont les jeunes qui ont vote pour Obama,vont la payer et cela pendant des dizaines d’annees,avec a l’appui une croissance plus faible,donc moins d’emplois et des impots plus eleves.Nous allons voir qui rira le dernier!Surtout pas question de les aider, laissons les patauger dans leur propre m…e.

  10. Myriam dit :

    Triste comme vous mais je veux croire encore en l’Amerique ! J’ai entendu dire que cela fait deux ans que les equipes d’obama sont sur le terrain dans chaque comte,chaque ville pour endoctriner les gens, sans parler des reseaux sociaux avec des millions de sympathisants. J’espere que les republicains vont tirer les lecons pour gagner avec un marco rubio pourquoi pas un latino en 2016. Il va falloir se mettre au travail et tout remettre a plat sans perdre de temps.

  11. battez vous dit :

    je compatis a votre tristesse, mais les faits sont là et bien là.
    le retour en arrière est impossible sauf un miracle sur sa destitution.suite a l affaire de son faux acte de naissance.mais j en doute fortement.par contre il y a un avantage non négligeable c est qu il faut travailler main dans la main avec romney.mais là aussi le voudra t il?là aussi j en doute fortement.il n a pas tenu ses promesses lors du premier mandat,c est sur qu il ne le fera pas lors de son deuxième.

    cordialement

  12. ekoulemeneng dit :

    Good Bye America!

    Après avoir pris connaissance des résultats, j’ai pleuré. Si nous perdons les Etats-unis de la démocratie, des libertés et de l’esprit d’entreprise, que nous reste-il? Dans le passé, j’ai été un fervent pro-américain au point où des camarades étudiant me surnommaient « Le Pro-Américain ». Aujourd’hui, c’est fini.

    j’ai joué à la fameuse loterie américaine mais pour rien au monde je n’émigrerai aux US an cas de résultat positif. Je préfère de loin mon autocrate de président qui fête sa 30 ème année au pouvoir à l’enfumeur-incompétent de la Maison Blanche. J’étais habitué à la gabegie de mon gouvernement et avec humour, j’avais appris à faire contre mauvaise fortune bon coeur. Mais voir les US se « camerouniser » me rend triste à pleurer.

    M. Millière, je n’ai pas de mouchoir à vous offrir pour sécher vos larmes. Il y en a déjà pas assez pour moi. Du courage tout de même !!!

    • Jean dit :

      Votre réaction me fait plaisir : vous êtes noir africain et vous vous prononcez sur des valeurs et non sur la couleur, tandis que de nombreux électeurs blancs votent selon la couleur, peut-être pour se féliciter de ne pas être racistes.

      Je connais une Américaine blanche qui dénigrait méchamment tous les candidats à l’investiture républicaine, sauf Cain. Alors qu’elle défend sans cesse mordicus Obama… Du coup, je pense avoir saisi ce qui la motive.

      Cain aurait probablement été un très bon président, mais pas parce qu’il est noir. 4 ans de catastrophe Obama, ça n’a pas fait changer les gens d’avis…

    • -YMS- dit :

      Oui ! Du courage et cessons de pleurer. On va finir par démontrer en pleurant que nous sommes contaminés. Repoussez de nous ce calice empoisonné bordel ! L’Afrique en ce moment se bat avec acharnement contre ces gauchistes onuesques ( Rwanda, Ouganda etc. ). ..

  13. ATB dit :

    « Pour l’heure, je suis en état de choc et dans une immense tristesse. »

    Moi aussi, je suis dans cet état, mes amis, ceux qui me connaissent bien, me présentent même leurs condoléances tant ils sont conscients du drame qui vient de se jouer et du mal que cela me fait.

    Vous avez raison en tous points, c’est une chute des valeurs morales et des valeurs naturelles dont souffre les USA (je ne mets plus l’Amérique, comme de coutume, parce que l’Amérique est celle des pères fondateurs et cette Amérique est morte hier), le reste n’en est que la conséquence. J’avais fait un commentaire à ce sujet, sur mon site et sur Dreuz http://www.dreuz.info/2012/11/hussein-obama-a-ete-reelu-pour-bien-plus-que-4-ans/ , je ne vais pas le refaire. Oui je suis affligé de tant de bêtise, tant de parti-pris et de tant d’aveuglement. Romney élu, nous aurions eu l’Amérique, le retour du modèle, de cette grande démocratie venue sauver le monde plusieurs fois, nous ne l’aurons pas, nous n’aurons, en face de nous, qu’un pays, à l’image de l’Europe qui capitule devant la tyrannie et qui s’abandonne aux idéologies qui ont inspiré Marx et Lénine. Je l’ai déjà écrit, c’est sur mon site http://lautrevoie.org/docshtml/peuples.html , vous l’avez écrit, d’autres ont dû l’écrire, je ne vais plus développer le sujet ici,mais je suis triste et fâché, ne sachant pas très bien si je suis plus triste que fâché. Le pire est arrivé à l’Amérique, les dirigeants européens sont satisfaits, c’est normal ce sont des gnomes, des ignorants et des apparatchiks dignes de l’ancienne URSS.

    Le drame; la connaissance isole celui qui réfléchit quand les autres ont décidé de plus réfléchir et de se laisser dominer par l’utopie en marche.

    Le pire, on nous prend pour des extrémistes alors que c’est nous qui le sommes le moins, une fois encore j’en suis triste, mais je reste déterminé.

    ATB

  14. nani dit :

    mes amitiés à vous M. Millière, je comprends votre tristesse, moi-même je ressens de la deception quant à la finalité de cette élection.
    Les USA sont coupés en deux.

  15. as dit :

    Pour l’heure, je suis en état de choc et dans une immense tristesse.
    même analyse et idem pour moi , j ai l impression d un gros d un très très très ….. très gros gâchis.
    De plus avec l état actuel des mentaliste je doute que le fumeur( « fumier » en langage plus décent ) d au dessus ( cf la photo de votre article) ne soit inquiété par le Benghazi Gate.
    Nous n avons plus qu a lever les yeux vers le ciel prier, agir et être fort.
    god bless ….US (nous)

  16. as dit :

    mentalité et non mentaliste

  17. franck dit :

    les americains vont tres bientot decouvrire les joies du socialisme. assistanat, augmentations des taxes proportionellement aux augmentations de charges lies a une precarité grandissante ou de moins en moins de gens payeront pour de plus en plus de gens, la fameuse french stagnation qui ne créer pas de richesses et meme au contraire punis, par des tracas adminisrtratifs et une imposition confiscatoire, ceux qui veulent faire tourner l’économie. en france on deshabille paul pour habiller jaques, aux usa on deshabillera steeve pour habiller stephen……

    les americains vont gouter aussi a l’immigration massive de gens sans qualifications qui connaissent bien le system pour en profiter tels des petits oisillons qui attendent le bec ouvert au quatre vents que maman oiseau reviennent les nourrirent.

    les americains ne savent pas encore a quelle sauce ils vont etre manger, nous ont le sait ……. et si ce n’etait pas aussi grave j’en rigolerait.
    les americains vont decouvrir ce qu’en politique etrangere « se prendre une veste  » veut dire, nous en savons quelques choses avec son altesse francois 1er roi du néant.

    les americains vont decouvrir ce que c’est qu’un concourt lépine de taxes, comme en france (la biere, les sodas les ceci les cela…)

    les americains ne savent pas encore que la réelection de barak 1er n’est pas la fin du problemme mais son debut, ils vont morfler grave.

    pour une fois nous avons 30ans d’avance sur eux ……. mais cette fois je ne suis vraiment pas fier que la france soit leurs model.

    donc moralité, les usa de demain c’est la france d’aujourd’hui….. pauvres cowboys pour une fois COWBOY leurs va bien (cow = vache) ils m’ont terriblement déçus. quand on est un COW on ne peut pas etre un chaval de course.

    les usa m’ont terriblement déçus, desormais, je ne leurs porterait plus
    le meme regard.

    maintenant j’attend de voir ce qu’obama va faire, deja le dox jones a perdu 300 point a l’annonce de sa reelection ça en dit long sur comment a ete perçue sont election par les marchers.

    les marchers on laisser quelques mois de répit a barak malgés une dette abyssale, maintenant les créanciers sonnent a la porte  » toc,toc, bonjour mr obama, voici la facture, alors on fait quois maintenant… »

    mon petit doigt me dit que ça va chauffer grave, sans parler de la chambre a majorité republicaine qui se delecte deja de ce venger de tout les coups bas qu’ils ont subit de la part des democrates ces derniers mois…..

  18. perez dit :

    Je suis furieux, les escrocs ont gagné , les mensonges martelés sur les média par le kényan non combattu par Romney sont devenus des vérités. Le porte à porte des pro- Bananés à l’aide des fichiers de traçage des habitants ( big Brother) ont certainement eu un impact décisif, mais cela est-il légal?
    La machine à fabriquer des pauvres va pouvoir maintenir le cap.
    Dégoûté!

  19. as dit :

    Le drame; la connaissance isole celui qui réfléchit quand les autres ont décidé de plus réfléchir et de se laisser dominer par l’utopie en marche.

    Le pire, on nous prend pour des extrémistes alors que c’est nous qui le sommes le moins, une fois encore j’en suis triste, mais je reste déterminé.

    ATB

    Nous avons je le crois tous ( lecteur de Dreuz)votre analyse et comme je l ai déjà écris sur Facebook a quelqu un pour qui j ai un infini respect et une infini admiration pour son amour de la vérité son courage et sa sagacité .

    QUE NOTRE SOCIÉTÉ EST DIRIGÉE ET DOMINE EN GRANDE PARTIE PAR DES IMBÉCILE HEUREUX ET MALHEUREUSEMENT NOUS SOMMES DANS UN MONDE OU POUR ETRE HEUREUX IL FAUT ETRE IMBÉCILE OU PAR LA FORCE DES CHOSES LE DEVENIR.
    nous en avons eu la preuve cette semaine ou nous avons vu la grande majorité de la planète se réjouir de .la réélection du grand Satan ( du coup on peu le nommer ainsi) »américain » ou kényan.

    Nous devons plus que jamais êtres fort.
    meain yavo ezri ezri meim hachem
    d ou viendrat mon aide mon aide viendra de D.ieu

    • ATB dit :

      Merci pour avoir marqué votre accord sur ma pensée qui est, en effet, partagée par tous sur Dreuz, mais un petit mot fait plaisir, parce qu’on est seul devant sa copie et souvent on se sent seul quand on ne partage pas les opinions (fausses)de ceux qui se laissent conduire par les médias. Je parlais de cette solitude à David Erzet (nonali.be), il ressent la même chose,heureusement nous nous retrouvons sur nos sites respectifs et sur Dreuz qui prend, heureusement, un louable envol. je reste marqué par la défaite de Romney, elle est le signal de notre décadence, pas de la nôtre, notre décadence personnelle, mais celle de notre civilisation qui file à l’égoût dans la joie et le sourire des abrutis.

      J’ignore ce que l’avenir nous réserve, ou plutôt, je ne le sais que trop bien.

      L’imbécile heureux, c’est ça, vous décrivez très bien la situation. quand j’étais adolescent, mon père me disait toujours, tu as vu le « penseur » sur la toile de ce grand maître comme il a l’air triste, c’est parce qu’il a compris, mieux vaut, peut être, se contenter de rester un imbécile heureux. Cette phrase là a plus de 40 ans !

      Cordialement

      ATB

  20. Olivier dit :

    M. Millière,

    Peu nombreux sont les Français, comme vous, la plupart des lecteurs de ce site et moi à être bien triste. Hélas, la lecture des livres d’histoire bien souvent démoralise : a voir tous les mauvais choix du passé et leurs conséquences si cruelles pour des millions de gens. Je pense au sort de l’Afrique, où je vis, où tant de millions de personnes ont inutilement souffert des idées socialistes, de l’ONU avec son bloc afro-asiatique, et de la complaisance de l’Occident.

    Les Etats-Unis restaient un espoir, un phare pour les idées de respect de l’individu et les réalisations matérielles et spirituelles d’une Cité (relativement plus) libre. Ce phare s’éteint, les Etats-Unis se rapprochent de l’Europe et de ses crises chroniques avec son Etat-providence que tant croient gratuit.

    On peut quand même noter, si l’on en croit les sondages par « catégories » d’électeurs, que l’européanisation de l’Amérique est largement voulue, et permise, par les minorités. Autrement dit, l’immigration (involontaire pour les descendant des esclaves africains) change le caractère d’un pays et déplace le centre vers la gauche. Est-ce parce que la grande majorité des membres composant ces minorités veut l’Etat-providence ou parce qu’elle croit sincèrement que le parti démocrate, si ‘cool’, les aime et s’identifie à lui ? Je ne saurait le dire, mais vous qui connaissez bien les USA avez peut-être une idée à ce sujet.

  21. Patrick dit :

    Bon ! il est temps de se remettre. Partageons l' »espoir » via ce lien :
    http://www.planete-revelations.com/t2880-baba-vanga-la-prophetie-du-president-noir-et-de-la-3eme-guerre-mondiale
    Cette dame est citée sur de nombreux sites. Comme à l’habitude dans ces genres de prédictions, tous les ingrédients sont présents pour lui donner raison. Qui vivra, verra (ou mourra ….ou vivra … ou survivra.)

  22. Blanc dit :

    Il faut être beau joueur . On pouvait difficilement convaincre des américains touchés de plein fouet par la crise de voter pour un homme qui a des comptes bancaire dans des paradis fiscaux et qui a fait fortune en spéculant à la bourse !

    • ally mcbeal dit :

      N’importe quoi. Bain capital est dans le private equity donc son propre est d’investir dans des sociétés non cotées en bourse et de prendre des risques. C’est tout sauf de la spéculation. Réflechissez, vérifiez, soyez rigoureux avant d’écrire des non sens !!!

  23. Wenceslas Balyre dit :

    Cher monsieur Millière,

    En ce qui me concerne, j’aurais plutôt parlé de l’Amérique d’après.

    La vision n’est guère plus réjouissante que la vôtre, je pense même qu’elle est plus terrible.

    Les USA ne vont pas seulement décliner au plan mondial à cause de leur nouveau socialisme. Cela, c’est ce qui arrive aux puissances de second rang.
    Lorsqu’une hyperpuissance comme l’Amérique devient socialiste, ce n’est pas cela qui se passe. Elle ne s’effondre pas quand elle n’a plus les moyens d’être socialiste, elle cherche à financer son socialisme a l’extérieur, par la prédation.
    Une Amérique socialiste, ce sera une Amérique qui multipliera les interventions militaires lui permettant le pillage au lieu de garantir la sécurité. Une Amérique socialiste deviendra une dictature planificatrice. Une Amérique socialiste c’est la promesse monstrueuse, à long terme, de voir émerger une URSS mondiale, qui ne s’écroulera un jour qu’après avoir ruiné non l’Amérique seule, mais le monde entier.

    C’est exactement ce que fit Rome dans l’Antiquité : après s’être hissé par la liberté au-dessus du concert des nations, elle a basculé dans le socialisme et a étouffé le monde connu.

  24. Thor dit :

    Monsieur Millière, vous avez le courage et la lucidité.

    Vous avez également la dignité de celui qui a osé braver les périls et qui s’est trompé.

    Ce n’est pas dans la réussite permanente que l’on reconnaît la valeur mais également dans la façon de surmonter ses échecs.

    Vous êtes un grand homme qui a toute mon estime. Plus encore depuis que vous avez pris le risque d’annoncer la victoire probable de Romney.

    Je suis aussi sous le choc mais l’histoire est pleine de renouvellement. Les valeurs des pères fondateurs reviendront, même si cela doit prendre longtemps et engendrer de terribles souffrances.

    Et comme le disent si justement d’autres, il reste Israël qui semble être le tout dernier pays à faire briller les valeurs chères à votre coeur et au mien.

    Et tant pis pour les USA qui ont raté l’occasion historique d’échapper à leur déclin.

  25. Jean dit :

    M; Millière
    Cette élection passera, le temps fera son oeuvre, et nous, nous serons toujours là à vous soutenir car le fond de votre travail a toujours sonné juste !
    Amicalement.

  26. AgentDevlin dit :

    C’est un jour bien triste en effet.
    Je ne suis pourtant pas sûr que les américains ont abandonné l’idée de liberté d’entreprise. Je pense par contre qu’ils sont devenus hostiles aux valeurs conservatrices d’un point de vue social. Ils aiment être libres mais ils sont pour le mariage homosexuel et l’avortement. Cela fait d’eux des libéraux d’un point de vue économique et d’un point de vue social.
    je pense que Romney a perdu à cause de sa vision des femmes, de l’avortement et de l’homosexualité…
    D’ailleurs la chambre des représentants reste à majorité républicaine ce qui montre que les américains ne font pas totalement confiance à Obama.

    • Jean dit :

      4 référendums ce le mariage gay mardi, 4 fois le mariage homo est rejeté.
      Même des conservateurs (évangéliques) ne veulent pas voter pour un mormon… Que peut-on y faire, quand on est c.. on est c.. ! Où est le problème avec un candidat mormon ?

    • ally mcbeal dit :

      Entièrement d’accord. Si j’étais américaine, je voterais républicain car ce qui m’en rapproche (la foi dans les valeurs de l’Amérique, le rêve que n’importe qui, quel qu’il soit, d’où qu’il vienne, peut se hisser, par son travail et ses qualités personnelles, au plus haut niveau, « the greatest beacon of freedom and opportunity in the world », comme disait George Bush) est plus fort que ce qui m’én éloigne. Les électeurs américains n’ont peut être pas le même recul.

      • AgentDevlin dit :

        Tout à fait d’accord. Malheureusement, les démocrates font croire qu’ils défendent ces mêmes valeurs (sans le faire évidemment). Certains américains ne se rendent pas compte que la construction de  » l’état providence  » se fait au prix de leur liberté. On en sait quelque chose en France.
        Mieux valait voter pour un mormon vieux-jeu qui aime la liberté, qu’un faux moderne comme Obaba qui veut la détruire.

  27. Benax dit :

    Voici mon analyse personnelle, qui ne plaira peut-être pas à certains, mais nous sommes là pour débattre, et le débat s’impose notamment les lendemains de défaites.

    La victoire d’Obama est la conjonction de plusieurs phénomènes :
    – le vote des jeunes, influencés par l’esprit gauchiste qui règne dans les universités et les médias américains
    – la montée démographique des minorités ethniques, notamment hispaniques
    – le vote des femmes en sa faveur

    Déplorer cette situation ne suffira pas pour que le GOP revienne aux affaires.

    La progression constante de la proportion d’hispaniques au sein de la population américaine est fait connu, et qui va s’accentuer dans les années à venir. Personne ne peut l’inverser. Le GOP ne peut plus se permettre d’être uniquement le parti des blancs protestants. Il doit de toute urgence se tourner vers ces minorités, faute de quoi il sera perpétuellement condamné à perdre la Maison Blanche. La mise en valeur de personnalités comme Marco Rubio, Susanna Martinez, Bobby Jindal ou Nikki Haley va dans ce sens, mais il faut plus fondamentalement réfléchir à comment défendre la liberté d’entreprendre et la responsabilité individuelle auprès de ces nouvelles populations (ce ne sera pas simple).

    Le gender gap, qui voit les femmes voter massivement démocrates, est en partie lié au discours passéiste de certains républicains sur les questions de société, notamment sur l’avortement et la contraception. Les déclarations des candidats républicains au Sénat dans le Missouri et l’Indiana ont fait beaucoup de mal au parti. Le GOP a été prisonnier d’une minorité, sachant que seuls 20% des Américains souhaitent l’interdiction de l’avortement, cette mesure a néanmoins été retenue dans le programme du parti voté à la convention de Tampa. Tant que le parti aura une image de bigoterie, le vote des femmes lui sera majoritairement aliéné et il aura beaucoup de mal à le reconquérir. Il doit donc faire un aggiornamento sur les questions de société.

  28. pablo dit :

    Tout le monde peut se tromper.
    Il n’en demeure pas moins que vous avez raison d’expliquer le déclin de l’Amérique.
    Ce déclin-là ressemble d’ailleurs étrangement au déclin de l’Europe.
    Ces deux déclins combinés, en fait le déclin de l’Occident, n’augurent rien de bon pour l’avenir.

  29. Maxime dit :

    Votre tristesse est touchante et vous revêt d’une aura de sensibilité que je ne vous connaissais pas.
    Cependant je me souviens d’une réflexion que je vous avez faite concernant l’obsession américaine qui vous caractérisez et je me suis vu conspué par la cohorte de vos sympathisants.
    Je réitère donc ici ma remarque concernant le fait que les équilibres mondiaux ont radicalement changés et que l’Amérique ne représente plus l’ultime modèle social et politique.

    • Matt dit :

      Petit clin d’oeil ( mon intervention ne concerne pas le sujet, mais votre Image du champignon atomique)

      C’est la meme qu’utilise Mofaz le Clown ( chef de l’opposition au parlement israelien) pour denoncer la politique de Netanyahou envers l’Iran. En gros, ça dit que Netanyahou va provoquer le chaos en osant defier l’Iran.

  30. riri 57 dit :

    Cher professeur,

    Vous devez être bien déçu et quelque peu mortifié de vos prévisions.
    Le monde évolue plus vite que les conservateurs
    Mais il n’y a pas mort d’homme.

    Mais pourquoi donc le monde ne fonctionne-t-il pas comme vous l’analysez…

    Je vais me permettre de vous donner mon son de cloche:

    -la politique est la science des affaires de la cité et par extension la science de affaires des hommes. J’ai peur que le regard conservateur en soit resté à la version originelle. Un monde où les individus étaient reclus dans leur cité, il nous faut évoluer.
    -le monde ne fonctionne plus au rythme des migrations lentes.
    -et il faut faire avec ceux qui n’ont pas la même culture que nous.
    -les blancs d’ici ou de là-bas, pour ne pas se fatiguer et se salir les mains ont laissé entrer d’autres populations. Nous sommes donc les seuls artisans de cette nouvelle société multiculturelle que nous avons laissé se construire.
    -et comme paradoxalement le modèle de vie républicain ne fonctionne qu’avec des frontières. Et que la majorité des citoyens veulent la liberté sans frontières. Notre politique est obsolète et sans avenir. Même avec en face un libéralisme incompétent.
    -il convient donc d’inventer une nouvelle politique conservatrice qui tienne compte de cette nouvelle donne… et un discours fédérateur pour la mettre en place…

    • gilbert dit :

      Je suis totalement d’accord avec vous. Je pense que votre analyse est la plus realiste. D’ailleurs comme exemple je dirais qu’il faudrait ne plus appeler les Republicains des Conservateurs ce qui sonne plus comme des gens figes dans leurs idees sans aucune evolution. Partout dans le monde on se vante d’etre un Republicain alors soyons le car la Republique est vivante et sait parfaitement s’adapter aux evolutions. Car nous devons evoluer et non pas changer .

  31. jacqueline dit :

    Obama devra diminuer le taux 7,8% de chomage (sept 2012) ….

  32. Jean dit :

    Sous Obama :
    – L’Amérique s’oublie elle-même, elle renie ses valeurs !
    – L’Amérique oublie Israël… non, pire ! elle l’isole volontairement.
    – L’Amérique oublie les chrétiens persécutés, et devient intolérante religieusement envers ses propres chrétiens :

    : http://fidepost.com/obama-2009-2013-une-diplomatie-negligeant-les-chretiens-persecutes/

    Cette Amérique-là, ça ne m’intéresse pas !

  33. Chinook North Wrecker dit :

    « Pour l’heure, je suis en état de choc et dans une immense tristesse. »

    Moi également M. Millière, c’est un coup dur, immensément dur, les dégâts vont encore être considérables, et planétaires, pendant 4 ans, mais ensuite le nazislamiste ne pourra plus être réélu à la Maison Blanche. 4 ans, c’est très long et peu à la fois à l’échelle de l’histoire de l’humanité. Alors tenir bon contre vents et marées pendant cette période, les USA se sont toujours relevés, toujours, et il y aura un temps post-Obama, un temps de reconstruction, il ne peut en être autrement.

    Je suis très triste et même au delà. La widowed military girlfriend que je suis est touchée une seconde fois, la réélection d’Obama a tué mon homme une seconde fois. A ce jour, j’avoue ma profonde et absolue détestation, mon irréversible dégoût envers les terroristes qui ont brisé la vie de mon militaire et déchiré la mienne, et envers Obama ; mon homme combattait le terrorisme et Obama lui tend la main.

    Alors, oui, c’est un fait, la lecture des articles sur Dreuz est très souvent un grand réconfort, qui va aller s’accentuant, j’imagine !

    Ceci dit, je crois profondément en la capacité de résilience des Etats Unis, plusieurs fois mise à l’épreuve et plusieurs fois prouvée.
    Et j’ai de l’admiration pour Israel et pour le Canada de Mr Stephen Harper.

    Une fois la tristesse vécue et passée, rester combatifs, combattants, on ne va quand même pas baisser les bras ???!!!!!!

    « We shall ever surrender », a dit un grand homme dont le monde libre aurait tellement besoin à ce jour.

    http://www.youtube.com/watch?v=up2O8kvtRT4

    • brasier1959 dit :

      4 ans c’est court et c’est long, tout dépend comment on vit la situation (du côté des nantis, des classes moyennes qui devront payer la facture ou du côté de la plèbe appauvrie lorsqu’il n’y aura plus d’argent à distribuer ?).

      De plus 4 ans cela laisse le temps à OBAMA de finir l’entreprise de démolition qu’il a commencé.

      D’ici la fin de ce nouveau mandat nous aurons encore de multiples occasions de constater les désastres commis par le triste sir.

      Tout le monde a eu connaissance de la prédiction de fin du monde en 2012 liée à la fin du calendrier Maya.

      Certains penchent plutôt pour un changement d’ère, de civilisation, de culture, de mode de vie.

      Si l’on ne peut pas exclure les changements climatiques et leur cortège de catastrophes, il faudra également y ajouter ceux liés aux nouveaux gouvernants que ce soit aux USA ou en Europe dont la France, mon pays que j’aime sans doute comme vous, et au changement de culture, de civilisation en cours.

      Tous aux abris ça va tomber !

  34. Vive la Liberté ! dit :

    Je suis triste aussi.
    Vous pensez vous être trompé et indiquez les points sur lesquels l’erreur aurait porté.
    Peut-être, mais en partie seulement.
    En effet,ce que vous ne semblez pas réaliser (je dis réaliser et non savoir), c’est que les sociétés occidentales ont muté, et cela n’est pas encore vu, réalisé, par grand monde.
    Les commentaires qwe je poste sur DREUZ depuis quelques mois sont en ce sens : identifier cette mutation, en découvrir les causes et les effets, afin qu’il soit possible d’envisager une ou plusieurs manières de vivre autrement.
    Ce travail est difficile car il suppose de faire des deuils.

    • Chinook North Wrecker dit :

      « Ce travail est difficile car il suppose de faire des deuils. »
      je comprends votre propos mais ces deuils, je me refuse à les faire, notre société évolue de manière bien trop crasse pour que l’on puisse s’y adapter et accepter ces changements de mentalité tout aussi crasses et détestables.

      • Vive la Liberté ! dit :

        Je vous remercie pour votre commentaire.
        Je souscris entièrement à ce que vous exprimez : je ne peux moi non plus accepter ni m’adapter à un certain nombre de « changements de mentalités », comme vous dites si bien.
        Simplement, ce que j’ai souhaité exprimer, est d’abord un écho à la tristesse de M. Guy Millière.
        Ensuite, lorsque je parle de deuils, je ne parle pas d’une chose en particulier : chacun est attaché à des images, lesquelles renvoient à ces principes fondamentaux qui nous fondent.
        Par exemple, j’ai en moi ces images de Jésus, sorti de son tombeau (la pierre qui a roulé…), et qui marche, pieds nus, sur le sable chaud, sur un chemin bordé de cyprès et autres arbustes du désert, et qui rencontre deux hommes avec lesquels il va boire un coup dans un bouiboui…
        Cette chaleur au bout de ses pieds, je la ressents encore et toujours, depuis le temps où j’ai appris cette histoire à l’école catholique et laïque dont je me souviens avec bonheur.
        Ce dont il s’agit, c’est d’accepter que pour nombre de gens, le ciel est vide.
        Autrefois, la négativité était représentée : Dieu, Allah, le Père.
        Vous savez que la mutation des sociétés occidentales est telle qu’il n’y a plus de légitimité (le « au nom de » : Dieu, la démocratie, la loi, le Peuple etc.).
        C’est de cela dont nous sommes contraints de faire le deuil.
        Mais il y a des choses qui demeurent, que l’on ne peut pas évacuer : l’Interdit et le Nom.
        La

      • Vive la Liberté ! dit :

        J’ai appuyé sur une mauvaise touche du clavier de mon ordianteur : je poursuis ici le message que j’adresse à North Wrecker :
        Que le ciel soit vide ne change rien au fait que tout être humain, sous peine de devenir fou, doit se voir notifer l’Interdit, de la limite, et le Nom.
        Jusqu’à présent, la négativité sur la quelle nous vivons, était notifiée par le Père : la prévalence du Père, qui permettait à l’enfant de symboliser l’absence (l’absence du père), la négativité, fonctionnait.
        Avec la fin du patriarcat, le Père ne peut plus notifier quoique ce soit : l’enfant ne peut plus symboliser l’absence (le manque, la négativité) et reste donc collé à la mère : il devient non plus pervers, mais mervers. Sous ce régime, « oui » et « non » sont équivalents (les attentats terroristes de Merah sont relativisés au point que ca ne veut plus rien dire).
        Toute la difficulté de notre époque est de dire aux humains qu’ils doivent marcher sur l’eau (sur du Rien) sans qu’ils puissent incarner le Rien : jusqu’à présent, le Rien était représenté par Dieu par exemple, mais Dieu a été évacué du ciel vide.
        L’important est que vide, le ciel existe toujours.
        Le deuil ne porte pas sur le vide, la négativité, nécessaires pour qu’il y ai du désir.
        Le deuil ne porte pas sur le valeurs.
        Il porte sur ce qui soutenait autrefois le vide.
        Ce que les gens doivent comprendre, c’est qu’il y a des choses qui s’imposent pour qu’ils puissent vivre librement.
        Ca revient à poser la question du « pourquoi des lois ? ».
        Il y a des choses dans l’homme qui ne peuvent être changées : sans limite, sans la fonction de tiers, aucune liberté possible, aucun désir viable.
        Comment se représenter le Néant, le vide, sans image, sans représentation du Néant ?
        C’est toute la difficulté, tout l’enjeu de la reconstruction d’une légitimité.
        A défaut de faire le travail, l’islam prendra la place de la Référence occidentale (la nature a horreur du vide).

  35. Philippe dit :

    Sous Obama, il faut le souligner, l’industrie automobile fut sauvé. Le sauvetage des banques fut réalisé. La crise immobilière fut traité. L’économie en général recommence à reprendre progressivement. Vu du Canada, on le remarque depuis quelques temps. Cela dit, j’aurais voté Romney, mais je dois respecter le choix des américains.

    Je respecte les opinions de M. Milliere, mais je trouve que ses propose d’aujourd’hui sont trop pessimistes.

    • ekoulemaneng dit :

      « Industrie automobile… sauvé. Sauvetage des banques… réalisé. Crise immobilière… traité. » Oui mais mon cher Philippe, à quel prix ? à quel prix ? Quand viendra dans une échéance proche le moment de rembourser l’effroyable dette contractée, je crains que ce soit plus que l’industrie automobile, des banques ou leurs maisons que les Américains perdront. Et cette perspective ne me réjouit pas…

  36. Jack dit :

    M. Millière, j’y croyait comme vous, j’ai de la peine et de la colère devant ce résultat. Merci de continuer le combat. Je vous soutiens.

  37. mag dit :

    J’ai pleuré aussi M.Millière ,je comprend votre déception .Il nous reste à espérer que ces 4 ans ne seront pas pires que les précédentes ,pourtant j’ai peur je l’avoue,cet homme est le diable et sait bien jouer la comédie! Quand j’entend dire sur BFFTV, par un imminent soit disant politologue, qu’Obama est un fabuleux intellectuel …et les gens le croient !!! mais il ne faut pas croire tout ce qui est sur internet parait-il… disent les désinformés heureux de l’être !!!

  38. Kathleen dit :

    Bien vu…c’est exactement ce qu’est Obama, un escroc ANTI américain…..vu ses réactions molles après les crimes et l’attaque de l’ambassade américaine à Benghazi…..ça ne fait plus aucun doute…Hilary Clinton était « mal » ce jour là, elle devrait avoir honte…

  39. Jean M dit :

    M. Millière, vous dites
     »Obama a été réélu malgré une multiplication des pauvres et des assistés sociaux. Parce qu’il a bénéficié d’un vote massif et d’une mobilisation absolue des pauvres et des assistés sociaux. »

    Je ne comprends pas votre étonnement. A mon sens, Obama n’a pas été réélu MALGRé une multiplication des pauvres, mais EN RAISON de la mulitplication des pauvres. Il est difficile de convaincre des pauvres de voter pour le candidat des riches.

    Il n’est pas évident de comprendre qu’en taxant moins les riches, les pauvres vont devenir moins pauvres, on sait surtout que les riches seront encore plus riches. Il y a-t-il des exemples concrets de cette théorie libéral ?

    Ensuite, la politique impérialiste d’exploitation des ressources naturelles dans les pays du tiers monde à tendance à provoquer l’émigration des populations locales vers des cieux plus réjouissants, notamment les USA. Après plusieurs décennies on obtient le changement démographique qui est évoqué comme une des cause de la réélection d’ Obama.

    Ne serait-il donc pas plus judicieux d’appliquer une politique internationale qui permettent aux population de (sur)vivre dans leurs propre pays ?

    Jean M, lecteur de DRZZ depuis 2007

    • mzzchzzl dit :

      « Ne serait-il donc pas plus judicieux d’appliquer une politique internationale qui permettent aux population de (sur)vivre dans leurs propre pays ? »

      Bien sûr, mais trop tard, et encore, dans un monde idéal.
      « Politique internationale » ne me dit rien qui vaille : on subit quotidiennement les effets dévastateurs d’un internationalisme qui n’a que faire du bien-être de l’humanité.
      Au rythme où vont les choses, les populations qu’il faut aider à survivre dans leur pays, c’est nous ! Et nous ne devons compter que sur nous-mêmes !

  40. Rosaly dit :

    Je partage votre grande tristesse mais je garde l’espoir, car rien n’est perdu. Nul ne peut prévoir l’avenir et bien d’évènements peuvent se produire au cours de ces quatre prochaines années, qui pourraient renverser la situation désastreuse actuelle. Une grande partie du peuple américain, ce peuple que vous aimez tant, a voté pour le candidat qui incarnait les Valeurs de l’Amérique et il n’a pas baissé les bras.

    Une fois le choc amorti et la tristesse balayée, le peuple américain, le vrai, celui qui est reste fidèle aux valeurs des Pères Fondateurs, reprendra le flambeau et ne laissera pas l’Amérique se détruire.

    Déjà, ces fiers Américains, plus déterminés que jamais, sont prêts à relever les défis et à suivre le chemin emprunté par les grands Héros Américains du passé afin de les surmonter et de les vaincre. Les messages d’encouragement fusent sur les sites des résistants, de ceux qui ne veulent pas succomber au découragement, mais se battre pour retrouver leur Amérique, celle de leurs Pères, l’Amérique qu’ils aiment.

    Cri de cœur de Pamela Geller !

    « Il ne reste plus rien à faire que de se battre encore plus fièrement, plus passionnément, car notre combat est juste. C’est aussi simple que cela.

    Nous avons déjà connu une telle tragédie. Chaque catastrophe historique fut précédée par un schéma identique. La guerre est perdue quand les gens biens adhèrent au fascisme et au totalitarisme. Ce n’est pas encore le cas.

    Alors respirez un bon coup, regroupez-vous et luttez, luttez, luttez. Quand les » enemedia » mentiront et décevront à nouveau, nous serons là. Quand le régime Obma essayera d’imposer des restrictions à la liberté d’expression, nous prendrons d’assaut le Capitole. Nous serons dans les rues et nous combattrons pour notre liberté. Cela nous incombe.

    L’ Amérique est encore le plus grand pays du monde et elle mérite que l’on se batte pour elle. Nos soldats meurent sur le » théâtre » du jihad, ils méritent notre soutien. Ne cédez rien. Prenez exemple sur la gauche : soyez un pitbull !

    Oh soldats, mes chers patriotes, c’est à nous d’agir. Oui, il fait sombre. Soyez la lumière qui va briller sur les ténèbres. C’est juste le début… »

    Et pour terminer son message et adoucir la peine des patriotres déçus, elle leur dédie cette jolie et douce chanson de Nat King Cole : S M I L E

    http://youtu.be/YXuB6md9zPk

    Amazing Pamela

  41. Chinook North Wrecker dit :

    http://www.nationalreview.com/corner/332937/romney-adviser-it-was-messaging-robert-costa#

    « Governor Chris Christie of New Jersey, the adviser adds, is persona non grata in Romney’s inner circle. “He went out of his way to embrace the president during the final week of the campaign,” the adviser says. “It wasn’t necessary and it hurt us. Todd Akin, Richard Mourdock, and Chris Christie undermined the Republican message.”

    Je le pense aussi, Christie est un abruti, revoir sa poignée de main à Obama et l’immonde regard de celui-ci qui touche l’épaule de Chrisrie.

  42. Jean dit :

    Peut-être faut-il définitivement ranger au fond d’un tiroir les soi-disant « grands analystes » qui n’ont de la vie des gens qu’une connaissance théorique forgée sur des statistiques et des débats entre soi autour des meilleurs tables des restaurants chics.
    J’ai personnellement tenté à maintes reprises de modérer l’hyperthymie ambiante, non pas en tant « qu’expert », je n’en suis pas même le premier atome, mais parce que, au long de ces dernières semaines, j’ai gardé un contact précieux avec mes amis américains, eux-mêmes simples militants mais dont la prudence contrastait avec l’optimisme quasi hystérique de ce forum.
    M Millière, peut-être vous faut-il revoir votre manière d’aborder la société américaine. Votre talent vous oblige: faire naître l’espoir est noble, à condition que ce ne soit pas en vain.

  43. Ramatkal dit :

    Au delà de l’article de Mr Milliere, je constate que dans les commentaires il y a cette terrible déception qui fut et qui restera mienne pendant encore un certain temps.
    Nous sommes dans la situation ou un malade que nous aimions et chérissions plus que nous-même, avait eu la visite d’un médecin qui lui avait dit que sa maladie était entrain de se résorber et qu’il serait guérit. Désormais, c’est avec ce pronostique nous vivions et attendions les derniers examens qui étaient censés nous libérer de ce fardeau terrible.
    Malheureusement, le choc de l’annonce des résultats nous ont détruits. Nous voyons l’avenir d’un être aimé, et tant chéri, complètement annihilé. Nos espoirs également. Nous comprenons, ce qui n’est pas encore le cas du patient, que c’est fini, que de son lit de malade il ne s’en relèvera jamais, que la seule fois ou il sortira de sa chambre ce sera pour être transféré aux pompes funèbres.

    Il est vrai que c’est un choc. Comme certain amis, depuis deux jours je ne dors plus et ne mange quasiment plus. Je refuse de voir la TV avec ses commentaires jubilatoires de ces manipulateurs d’opinion qui eux ont compris ce qu’ils s’est vraiment passe. Je refuse de les voir jouir et contempler leurs machiavéliques plans enfin accompli.
    J’ai l’impressions d’être en deuil. Avec quelque uns, nous sommes les seuls à comprendre que nous vivons la fin d’un monde, l’un des plus beaux que l’homme n’ai jamais créé, car LIBRE ! Désormais, ce dernier c’est volontairement fait enfermer dans une prison mentale et physique et a confié les clefs de l’humanité au Loup, qui ne se cache MÊME PAS.

    C’est la 1ere fois dans l’histoire de l’humanité que nous assistons à un tel suicide collectif…

    Le monde libre est mort le 6 Novembre 2012

    • fiere d'etre israelienne dit :

      Mais non le monde libre n’est pas mort, il reste Israel. D’autres grandes civilisations sont mortes dans l’histoire et l’Histoire a continue, il suffit de se trouver dans le camps de ceux qui construisent et non de ceux qui detruisent ou qui se laissent detruire par manque de courage ou simplement par paresse ou mechancete. Il y aura un apres obama, ce sera surement un autre monde mais qui dit qu’il ne sera pas meilleur ?

      • Ramatkal dit :

        Bonjour,

        Vous avez 1000 fois raison. Mais quand je dis que le monde libre est mort, je fais allusion à ce qui nous attend derrière. Nous voyons là que nous sommes arrive à la fin, et je constate juste que D.ieu a privilégié la voix de la destruction.
        Comment ne pas en être malade ? derrière ça il y aura des millions de morts. Malheureusement la délivrance ne se fera pas par les chants et l’amour mais par le sang et les pleurs. C’est de cela que j’en suis malade…

  44. WEYEPE Paul dit :

    le monde est de plus en plus sous l’emprise des forces maléfiques!un monde où toujours les forces du mal dominent sur celles du bien! il nous faut un réel introspection pour pouvoir nous repentir et laisser le créateur Dieu tout puissant prendre réellement le contrôle de tout pouvoir que nous détenons. Satan est là et nous trompe avec l’apparence de la liberté, donnant à l’homme un semblant de pouvoir et de liberté qu’il gère pour son égoïsme et son besoin d’affirmation .il est devenu lui même son propre dieu .tromperie ruse, démagogie, sont autant de choses qu’il utilise non pour le bien de tous , mais pour faire avancer le règne de Satan! que voulez vous ? reconnaissons notre incapacité et offrons nous par la foi à Jésus christ.c’est de lui que vient la nouvelle vie!

    • mzzchzzl dit :

      « Reconnaissons notre incapacité et offrons nous par la foi à Jésus christ.c’est de lui que vient la nouvelle vie! »

      Toute la foi chrétienne est basée sur cette promesse d’une nouvelle vie, meilleure, éternelle. C’est un pilier pour les croyants ; c’est aussi certainement le point le plus difficile à comprendre et à admettre et il n’est pas étonnant que les détracteurs le présentent comme une faille du système. Comment, en effet, ne pas avoir un sentiment de révolte ou de colère face à ce qui ressemble à un sacrifice insurmontable, à savoir faire le deuil d’une vie terrestre heureuse en subissant/acceptant la souffrance, la diabolisation, la persécution… en attendant une vie meilleure qui ne viendra peut-être jamais ?

  45. mohamed ben aycha bou zeytoun dit :

    Obama est toujours president WHY?!!!
    grace au juifs ,au latinos et les blaks,
    pourtant les latinos sont Presque tous des anti-juifs ignorants
    les blacks pareil anti feujs a mort,
    alors les juifs ricains sont cons comme des veaux,
    je suis juif je peut le dire en sud floride
    tout les vieux feujs des condos 55&older a98% Obama
    seul les ortodoxes pour Romney comme moi
    on est dans la grosse merde avec l`islam et la couillonerie
    du people en folie pour toutes cette vermine d`Hollywood
    et ces acteurs qui garde leur fric mais veulent jouer les grands coeurs
    avec le pognons du people,
    Mr Milliere comme vous on etaient comme devant une catastrophe.

    • julio dit :

      Il parait que les cathos progressistes ont eux aussi voté Obama.
      De toute façon, c’est comme si Obama était surnaturellement protégé…
      C’était plus qu’un combat temporel.

      Bon moi ça m’a fait plaisir de voir Guy Millière optimiste!

      • noos dit :

        Pour les catholiques dont je suis , là il s’agit du problème d’une Eglise affaiblie qui a perdu assurance, courage , autorité et peut-être foi en large partie.

        Les Evêques et le Pape sont devenus des diplomates qui ont un peu peur de leur ombre et chuchotent plutot que de parler haut et clair.
        Dans ces conditions , ils ont du mal même à tenir « leurs troupes ». Certains groupes religieux , comme les jésuites par exemple et d’autres congrégations , sont en désaccord patent ou larvé avec l’enseignement constant et encore actuel de l’Eglise catholique…
        Certains peuvent dire , comme je l’ai entendu ces jours ci sur Radio N.Dame , que la moitié des catholiques à peu près a voté Obama pour des questions de « justice sociale ». Certains religieux et autres « catholiques » justifient le vote à gauche , l’assistanat, la tyranie socialiste….par la « justice sociale ».
        C’est un non sens mais il faut bien que nous réalisions cela si nous voulons toujours nous battre pour le bien , la liberté , une civilisation dont nous avons hérité et que nous voulons développer.

        Romney c’est trop présenté comme un comptable et n’a pas voulu ou pas pu porter réellement le combat contre Obama et ce qu’il représente sur le fond , en proposant un choix de société ….

  46. AVAL31 dit :

    Au niveau économique malgré la sape sociale et l’invasion du pays par des barbares latinos et autres (mais des saints par rapports aux barbares européens…) ….n’en déplaise aux vieux cons (ceux qui nous ont mis dans cette merde infâme !)

    Les démocrates sont plus dans le juste que les républicains au niveau économique ! et le pire c’est que c’est idem en Europe ! Les peuples vont voter à gauche pour longtemps encore ! à moins que çà devienne du national socialisme…çà en prend le chemin.

    donc avis aux experts israéliens des instituts de défense xxxxx ! ….je sais ce qu’ils pensent, ces xxxxx (rêvent de nationalistes …vont avoir des nazis alliés aux muzs).

    donc avant que çà devienne vraiment nazi (le nazisme c’est le gauchisme plus la nationalisme, lisez çà « le socialisme en chemise brune » de malbranque dispo gratuit en pdf sur le net)

    IL N Y A RIEN A ATTENDRE D UNE SOLUTION DEMOCRATIQUE !

    =>Parceque les pays ne sont plus animés par le patriotisme !

    Le pacte d’une démocratie était précisément que tous le monde vienne partage les même valeurs et surtout fasse passer ses intérêts avant sa famille …..celle qui reste à 5000km ou 500km de là !

    Or l’europe et l’occident ne se voient plus comme des endroits dans lesquels on veut se fondre mais simplement des endroits où prendre de l’argent(çà vient aussi de la fin de l’économie productive…).

    On crée plus rien on prend du fric, point.

    Les immigrés depuis les années 70 sont presque tous dans cet état d’esprit ……

    MAIS SURTOUT AUSSI la classe pauvre qui ne crée plus rien puisqu’il n’y a plus d’industrie !

    Qui serait assez con pour laisser voter en plus que de tolérer de tels parasites destructeurs ? : personne !

    Qui sera prêt à annuler leur droit de vote : certainement pas la démocratie.

    Seule solution (mais comme elle est trop simple elle ne sera pas appliquée, vote celui qui fait son armée, la vraie, xxxxx) xxxxxx

    On va plutôt aller vers une solution dictatoriale, pour çà je verrais assez bien un asiatique, les seuls qui sont capables de pondre des dictateurs éclairés style ceux de Taiwan, Corée du sud , Singapour…bavez pas trop faut être évolué et supérieur pour mériter çà et pas se sentir « africain quelque part ».

    ps: mon prochain voyage est à Taiwan (Singapour je connais déjà, pour la Corée je fais parler un ami sur le pays ou il a passé 30 années).

    bonjour à mon ami Hakka Deng Xiaoping !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Deng_Xiaoping

    Les hakkas ont perdu leur terre aussi xxxxxx

  47. sansdieu dit :

    Ce n’est pas une erreur, mais seulement la sous-évaluation du vote ethnique, tous contre le BLANC. C’est la même chose en France et ailleurs. Les blanches prennent la pilule ou se font avorter, les autres pondent à la pelle. Comme l’a fait remarquer FDeSouche avec justesse, « Le métis est l’aryen du 21ème siècle ». Et TOUT cela aidé par la redistribution sociale payée par le BLANC, en général. C’est la quintessence du masochisme poussé à la destruction totale.

    • noos dit :

      OK d’accord mais un pas plus loin en poussant analyse c’est que le « blanc » est trooooop qkkcc-n et qu’il franchit plusieurs fois le mur du çon !
      Ensuite la question qui se pose est : pourquoi est-il si çon ?

      Poussez au bout vos analyses au delà des constats inopérants. Sans quoi on ressasse et on se fait du mal pour rien(comme souvent sur FdeSouche).

      Ensuite dans le cas des USA il est faux de dire que toutes les minorités sont dans le camp Obama automatiquement et par définition même si c’est majoritairement vrai…Il y a eu des erreurs de casting et de campagne dans le camp Républicain.
      Mitt Romney étant candidat , il aurait pu beaucoup plus associer ses anciens rivaux à la campagne tels Cain , Perry , Santorum , Gingrich et des gens comme A.West (un militaire afro-américain de choc) , M. Rubio….Au lieu de cela tout a tourné autour de la gentille paire Romney-Ryan pour ne parler que d’économie et quasi pas de la société américaine , de son évolution , au milieu d’un monde dangereux en pleine mutation

  48. Hanael du Canada dit :

    Exactement, Mr Millière. Je l’ai dit dans un com d’un autre billet… L’Amérique que nous aimons n’existe plus. Le monde entier est gangrainé par la gauche.

    Il va bien falloir s’y résoudre, les USA que nous avons connu a changé. Israel a du soucis à se faire, ainsi que le monde libre, hélas.
    Ici au Canada, parmi la droite, nous sommes estomaqués.

  49. Prosioniste dit :

    Romney nous avait fait croire qu’il restait encore une chance a l’Amérique de redresser la situation catastrophique a tous les niveaux dans laquelle Hussein Obama l’avait plonge..
    Aujourd’hui, la grande question reste et restera: Dans 4 ans, restera t-il quelque chose a sauver? La situation sera t-elle encore réversible?
    J’ai bien peur qu’on en demandera trop au suivant qui se présentera.. Déjà, les américains, 4 ans après la catastrophe Obama continue de blâmer Bush.. Imaginez 8 ans après une telle désolation..

  50. AVAL31 dit :

    Les nazis sont bien censurés pourquoi on tolère les communistes dans ce forum ! m..

    je cite
    Ensuite, la politique « impérialiste » d’exploitation
    ———————————————————————–
    Sinon à la dernière fournée on est tous d’accord sur sur ce forum (sauf évidement avec les nazis et les communistes) mais j’ai toujours un train d’avance car je donne des solutions.

    donc VOTE, non pas seulement celui qui risque sa vie(les haredis vont se balader avec des cibles sur leurs mômes) …mais celui qui doit avoir à flinguer.

    Sinon on fait venir un chinois pour commander le pays, oui oui aussi pour Israël !

    NON DE ZEUS que vois je aux nouvelles : lutte contre la corruption en chine ! et alyha de birmanie réactivée …cool ! C EST PAS UN SIGNE çà ???

  51. Berthe dit :

    Bonjour Monsieur MILLIERE.

    Comme vous, je suis très déçue. Vous me sembliez un peu trop optimiste, mais tout le monde peut se tromper.

    Finalement, les américains sont aussi c… que les français. Ils ont leur « friendly » Flamby maintenant, eux aussi.

    Gardez le moral, et continuez comme vous le faites.

  52. B.H.29 dit :

    Une chose aussi trop souvent ignorée: Nous sommes 7 milliards d’individus sur la planète , dont 1 milliard de « blancs » environ..et …
    6 milliards de colorés ..dont 2 de musulmans …

    Les choses sont aussi simples que cela ! donc …le « jeux sont faits  » !!

  53. Numerus Clausus dit :

    En 1965, le numerus-clausus a été modifié et, la population est passée de 150 M. à 300 M, et Obama est arrivé et l’implosion US

  54. jacques dit :

    Je vous comprends, oh combien, Monsieur Millière! J’éprouve la même chose et il me faut prendre du recul pour réévaluer une situation que j’ai, moi aussi, mal apprécié. Une grande partie du peuple américain s’est « européanisé », dans le mauvais sens du terme. Ce n’est pas seulement triste, c’est grave.
    Les conséquences qui vont s’en suivre sont gigantesques en nombre et en ampleur, et je ne suis pas sûr que nous puissions toutes les imaginer car le risque de «conséquences en cascades » est très élevé. Il y a, bien sûr, l’économie mais quid de « ses mains plus libres » avec Poutine maintenant ? Quid de la survie d’Israël ? L’islam, la Chine, les alliances, la défense…etc. ?
    Nous entrons dans une période de grands soucis, à moins qu’un « imprévu » arrive.

  55. Emmanuel dit :

    La réélection d’Obama, en dépit de son bilan et malgré la situation peu brillante dans laquelle se trouvent les É.U., signifie que les valeurs qu’il représente, et l’identité qu’il incarne sont celles auxquelles une majorité d’américains adhère.
    L’Amérique d’Obama est multiculturelle et progressiste, avec sa notion de ce qu’est l’égalité, la liberté, et la justice sociale. C’est une Amérique apaisante, socialiste, politiquement correcte. C’est le pays de l’Autre.
    Une post-Amérique.

    Combien de temps lui faudra-t-il pour se réveiller de ces rêves? Quels évènements la secoueront de ces songes?

  56. barakat dit :

    @Guy Millière,

    Seul le verdict des urnes était contraire. Hélas. Personne ne peut de toute façon connaître l’avenir… Le jeu des prévisions est toujours un jeu aléatoire. Nous nous sommes tous trompés et nous espérions tous que Mitt Romney l’emporte.
    Le poids exorbitants des médias partisans, de la bienpensance, de la machine de guerre d’Obama pour créer des votes ont pesés lourd dans la balance. Il était difficile de pouvoir en évaluer l’impact « à priori ». On est toujours mieux informé après.
    Merci mille fois pour vos analyses qui nous ont permis de suivre ces élections au clair des enjeux et en parfaite connaissance des protagonistes. Vous avez décrypté pour nous leurs discours, les attitudes, les comportements, leurs programmes, leurs objectifs.
    Votre éclairage (nous) m’a été indispensable.
    La lecture de vos livres : celui sur l’homme Obama d’abord et puis celui sur son bilan présidentiel ont été la clef de voûte de (nos) mes propres réflexions, de (notre) ma compréhension.
    Ils ont été pour moi les sources indispensables et l’inspiration de mes interventions documentées et étayées sur d’autres blogs.
    Monsieur Millière, merci.

  57. maryse dit :

    Sa photo ci-dessus donne l’impression qu’il est sorti de taule, 1ère cigarette au bec, après un interrogatoire musclé et une nuit
    blanche Wink

    Le verra t-on un jour dans cet état ? Il le mériterait à 100% ! Un voyou, un usurpateur, un imposteur bref une racaille entrée pour la 2ème fois à la Maison Blanche !!

    La mémoire est une arme redoutable et un jour viendra où on lui rappellera son « troublant » passé !

    Il ose une fois de plus se mettre en valeur d’homme d’honneur devant un parterre « d’ignorants à la cause » en demandant à Mitt Romney son aide, cet abominable grand seigneur de l’ignominie, pour donner de lui l’image du généreux et humble Président !

  58. Beubeuz dit :

    Une chose aussi trop souvent ignorée: Nous sommes 7 milliards d’individus sur la planète , dont 1 milliard de « blancs » environ..et …
    6 milliards de colorés ..dont 2 de musulmans …

    Les choses sont aussi simples que cela ! donc …le « jeux sont faits  » !!

    B.H.29
    8 novembre 2012 at 16:16
    Répondre

    Les coréens, les chinois, les japonais ne sont pas colorés, les coréens et les japonais surtout sont souvent plus pales que les européens eux même.

    De plus on ne peut pas dire qu’ils n’ont pas l’esprit entrepreneur, pour ceux qui en douterait regardez la puissance du Japon, de la Corée du sud ou de la Chine…

    Les jeux ne sont pas aussi simple que ça mon cher, je préfère finir a Séoul ou a Hong Kong qu’à Bamako ou Dakar…

  59. Ramatkal dit :

    Guy,

    Pour vous redonner un peu le moral, je vous invite à lire cet EXCELLENT edito de FOG. Il y cite, à ma grande surprise, notre maître à penser… (je vous laisse la surprise Wink )

    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/franz-olivier-giesbert/hollande-les-neoracistes-et-nous-08-11-2012-1526705_70.php

  60. Bourdon dit :

    Ne pensez-vous pas, cher Guy que, si l’Amérique se délite, cette Amérique qui s’est faite à force d’immigration Européenne, ou tout était à construire, à inventer, cette Amérique est aujourd’hui dépassée par une immigration massive venue d’Amérique du Sud et d’ailleurs, dont elle n’a plus besoin. Une immigration économique qui force les portes de l’Eldorado construit depuis 1787 à nos jours. L’Amérique devenue nation est saturée depuis longtemps et ne peut plus, comme chez nous, ici, en Europe recevoir une immigration massive économique qui dépendrait plus des aides qu’elle ne créé richesses et d’emplois. Ces immigrés ont le droit de vote et votent selon leurs intérêts économiques que seule la gauche défend. Quant aux Républicains, je suis désolée, mais suite à l’affaire Bengazi gravissime, aux découvertes sur l’identité d’Obama, ils auraient du « impeacher » Obama. Il ne l’ont pas fait. Ron Paul a raison, les deux grands partis sont corrompus et inaptes aux manettes. Pourquoi n’y-a-t’il pas eut IMPEACHMENT dans le dossier Bengazi ? Romney aurait pu en faire la demande ? A cette question j’aimerai un éclairage. Merci pour votre article toujours du plus grand intérêt.

    • Lise dit :

      Bourdon, je ne sais pas si Mrr Grumberg et Millière seront d’accord avec moi, et ce n’est que ma modeste opinion, mais lorsque vous demandez pourquoi il n’y a pas eu empeachment, je répondrais : Surtout parce qu’ils voguent dans la même galère et que s’ils font couler l’un, ils coulent aussi.

      Pas plus compliqué que cela.

      Il n’y a pas de saint à la Maison Blanche, ni à l’Elysée. Et nous devons faire avec.

  61. Samuel dit :

    Vous ne vous êtes pas trompé Mr Millière. Probablement avez-vous sous-estimé l’énorme machine de propagande que sont les médias!? Les décideurs politiques et médiatiques sont consanguins et mangent tous à la table du diable! Devant un tel « panurgisme », les peuples occidentaux n’ont-ils les dirigeants qu’ils méritent finalement ?

  62. Albatros dit :

    Moi aussi j’ai pris un coup sur la tête à 5h du matin, alors que je m’apprêtais à prendre un p’ti déj au champagne. Mais bon !!!! lesjeux sont faits et pleurer ne sert à rien. Occupons nous d’un danger plus proche (pendant que les américains essaient de régler le leur).La France.
    Je conseille à tous mes frères juifs d’adhérer au Rassemblement Bleu Marine( ce n’est plus le FN de Jean-Marie) et aux CVR. Et travaillons à résoudre le problème de la France …La situation n’est pas scellée et sans notre participarion active (à tous les français républicains et laïques) la gauche risque de gagner son pari: ouvrir les vannes à l’islam, naturaliser et ainsi construire une majorité électorale …Alors que la France est à droite !!!!!!!!!!
    Préparons nous , armons nous (?)……de courage car c’est l’islam qui va nous déclarer la guerre pour nous asservir et mettre en place l’outil politique absolu qu’est la charia (depuis 14 siècles!)…
    Obama est le « diable habillé en Prada » mais l’amérique saura retourner la situation dans 4 ans…il y aura comme contre les cocos après guerre une bonne chasse aux sorcières islamiques et tout reviendra dans l’ordre! L’Amérique n’a pas les faiblesses « humanitaires » de l’europe, elle saura cogner !! Ils n’ont pas aubry-brochen mamère ou delanosée !

  63. Orthoman dit :

    Blablabla… revenez sur la France un peu. Dans quelques instants une émission sur l’islamophobie sur Europe one, et je passe les spots de pub du CCIF

  64. René dit :

    Monsieur Millière vous êtes trompé seulement sur les composantes actuelles du peuple Américain. Cela me rappelle une femme octogénaire qui avait vécu à PARIS dans les années cinquante, est était revenue quelques jours à Paris et qui pleurait disant: je ne reconnais plus Paris, son élégance et sa politesse…

  65. david dit :

    J’attendais une analyse lucide de Guy ! Je ne suis pas déçu. Il a parfaitement mis le doigt sur le problème : l’Amérique est en train de virer à l’européenne. Mais pas l’Europe travailleuse (allemande !!) mais bel et bien l’Europe du club med…

    Ce qui est triste, c’est qu’en 4 ans, Obama a réussi à mettre à genoux l’Amérique, mais aussi les idées néo-conservatrices. J’en parle d’ailleurs sur mon blog. Désormais, y compris en Amérique, être contre l’avortement, le mariage gay, l’immigration à outrance, c’est passer pour un raciste, voire un nazi !!

    Je ne comprends pas pourquoi le GOP vient de choisir, par deux fois, un candidat modéré ! On sait que pour battre la gauche, on ne peut pas être timoré ! Il faut être brutal, rendre coup pour coup, ne rien laisser tomber, ne pas laisser un pouce de terrain !

    Notre démocratie, nos écoles, nos médias sont gangrénés par la gauche ! Alors, dépassons le cadre de nos sites, de nos blogs et répandons enfin la vraie parole conservatrice !

    • Philippe dit :

      Je ne suis pas d’accord avec vous. Les États Unis d’Amérique sont sur un long chemin de renouvellement. En fait, ils sont en train de se reconstruire après une sévère crise financière et après une décennie de guerres qui a profondément marqué les américains avec tous les mensonges que leurs a servis durant cette longue période, les années GWB.

      Mais surtout rien à voir avec une formule européenne. C’est une formule singulière et comme je l’écrivais précédemment sur cette tribune, les USA sont en voie de devenir la première société post industrielle.

      Ne vous trompez pas, les USA ont la capacité, le talent, la volonté et l’ambition de conserver leur place prépondérante sur cette planète et ils réussiront, j’en suis certain.

      Je n’étais pas un partisan d’Obama, je n’étais pas certain non plus de la carrure de Romney, malgré que j’aurais voté pour lui si j’étais américain, mais j’estime que pour l’avenir et les intérêts des américains, il est préférable d’éviter les droites trop droites et les gauches trop gauchistes et c’est ce qu’à démontrer les élections de cette année et tout particulièrement le vote des hispanophones qui en est la preuve, entre autre, qui aurait dû logiquement voter majoritairement républicain mais, au final, ont préféré les démocrates.

      Si le GOP avait choisi un candidat « moins modéré » comme vous le suggérez, soyez assuré que le score aurait été catastrophique et les républicains ne n’en seraient jamais relevês.

      Pour terminer, une remarque sur vos propos :  » Ce qui est triste, c’est qu’en 4 ans, Obama a réussi à mettre à genoux l’Amérique, mais aussi les idées néo-conservatrices. J’en parle d’ailleurs sur mon blog. Désormais, y compris en Amérique, être contre l’avortement, le mariage gay, l’immigration à outrance, c’est passer pour un raciste, voire un nazi « .

      – Cela est totalement invérifiable sur le terrain.

      • noos dit :

        @Philippe

        Blablabla

        Vous repaissez de formules creuses. Obama EST un extrémiste et il faut , il fallait , une droite forte et assumée et articulée pour démonter ce charlatan, joueur de flute , qui promet , une fois de plus , que l’on va raser gratis et les lendemains qui chantent et ça continue de marcher avec des populations immigrées venant du « 1/3 monde » légalement ou illégalement.

        Obama ,comme les socialo-libéraux ou les « liberal-fascists » au sourire séducteur, sait parfaitement que ces immigrants-électeurs sont une assurance vie politique .

        « Sociétés post-industrielles » ? En voila un « joli » mot ! On peut savoir ce que vous entendez par là ? Des sociétés de dépendance et d’assistanat controlé par des puissances financières opaques où les peuples et les individus qui le composent sont de moins en moins maitres de leur destin.
        Vous faites le jeu du pire extrémisme souriant et sédatif qui tue toute velleités de résistance avec le porte-voix médiatique , »l’éducation » et les divertissements pour laver les cerveaux.
        Décortiquez le 2è débat Obama-Romney animé par une journaliste de CNN et vous aurez peut-être compris le « brave new world » où nous mène le joueur de flute Obama et ses bailleurs de fonds et d’idées

  66. Roger dit :

    Ce ne sont pas les americains descendants des peres fondateurs qui ont vote Obama, mais ces hordes d’immigrants latinos et autres minorités.
    Ce pays a ete bouffé de l’interieur.

    Comme le dit GM, le monde va desormais atrocement changer…

  67. kronfi dit :

    monsieur milliere

    je vous lis depuis le début de cette campagne, en pensant que vos analyses étaient justes et justifies. je me prenais espoir , a croire que romney serait élu, non pas en lisant dans le marc de cafe, mais dans des analyses rationnelles.
    La veille du scrutin, vous titriez » pourquoi romney sera elu ». on connait la suite malheureusement…. et sans doute une suite pire que l’élection de 2008.
    je trouve un peu juste de se justifier sur 7 lignes en rejetant la faute a des cadors de l’analyse, pour consacrer le reste de votre analyse a une suite ininterrompue de cliches contre obama…

    peut être pas très politiquement correct sur dreuz, mais j’attendais de votre part , une analyse plus fine de VOTRE ERREUR… notamment dans les derniers jours de la campagne… avant de nous régaler de vos futures analyses… concernant la politique économique des USA….
    c’est bien ce qui compte dans le fond.
    sans rancune… la prochaine fois ne soyez pas aussi sur de vous et ne rejetez pas la faute sur vos excellents analystes..

  68. Edmond dit :

    Bonsoir, cher Guy Millière. Je partage votre tristesse et vos craintes. Je me demande néanmoins s’il n’y a pas lieu de se poser quelques questions sur le parti républicain et sa capacité à offrir une perspective aujourd’hui. Les plus pessimistes envisageaient une défaite en nombre de grands électeurs, mais pas en voix. obama a gagné également aux voix ( 50, 2 % des suffrages contre 48, 3 % à Romney ). Du moins pouvait-on espérer que les républicains raviraient aux démocrates le contrôle du Sénat. C’est l’inverse qui s’est produit, le parti républicain trouvant le moyen de perdre des sièges de sénateur …
    Mitt Romney n’était pas le candidat selon mon coeur ( je lui aura

  69. appelez moi Shlomo dit :

    En fait cette décadence de «l’occident» est prévue dans la Bible. C’est de début de la fin. Tic, tac, l’horloge de Dieu s’est remise en marche en mai 1948. Tic, tac, qui veut bien étudier l’ancien testament et le nouveau testament sait que cela DOIT arriver. C’est pas surprenant, même si – tic, tac – c’est décevant de voir les sans-Dieu renverser ce qui faisait la force créatrice de l’Europe et des USA.

  70. Le Majestic dit :

    Je l’avais dit que Romney aurait dû choisir Rubio comme colistier. Il aurait gagné la Floride, le Colorado et la Virginie en plus de reprendre l’Indiana et la Caroline du Nord. Il aurait peut-être gagné l’Ohio aussi. Ryan était un (très) bon choix, mais il avait le défaut de ne pas être un membre d’une minorité.

    Même si Romney est minoritaire par sa religion, il demeure un Blanc pareil.

  71. moratin dit :

    La réelection d’obama suite à l’élection d’Hollande… j’en suis malade car je ne vois plus d’espoir pour la société occidentale.
    les valeurs de liberté, responsabilité dont les EU étaient finalement les seuls dépositaires… tout cela est fini.
    Ma question : dans quel(s) pays peut’on alors fuir ?
    Je n’en vois pas.
    Horreur !

  72. Myo Zhotis dit :

    Je vous l’avoue humblement Mr Millière, durant 24 heures je vous en ai voulu, à vous et à Dreuz ! Je ne comprenais plus rien, la pensée que vous nous aviez bernés dans un but qui nous échappaient m’a hantée. J’avais la haine, conçue par l’amère déception. Pensez donc ! 300 grands électeurs contre 200 ! Nom d’un camembert, quelle déconfiture ! Je ne comprenais pas pourquoi nos médias pourris avaient eu le bon pronostic et pas vous ! Ils étaient même un peu en deça de la réalité puisqu’on nous annonçait la partie serrée et ce fut une écrasante défaite… Le choc fut titanesque et j’ai du mal à m’en remettre. Je voulais déserter Dreuz à tout jamais… Mais ce soir je suis quand même venue vous lire et votre article m’a touchée, les commentaires des autres dreuziens également. Nous partageons la même déception et ce partage dans ce forum est réconfortant. Je ne vous en veux plus et je vous admire toujours, vous êtes « vrai » et c’est ce qui me plait.
    Bonne continuation Mr Millière, merci de nous servir avec votre plume, votre intelligence et votre honnêteté intellectuelle.

  73. FoxRenard dit :

    Vola une carte des USA montrant les résultats du vote 2012. Elle est tres intéressante dans le sens ou ce n’est pas l’Etat qui est rouge ou bleu selon le vote republicain ou démocrate, mais le « County ». Le résultat est hallucinant et surprenant par rapport a la carte standard par Etat :

    http://twitter.yfrog.com/ocsozilj

    • barakat dit :

      @FoxRenard

      Impressionnant !

      Est-ce là l’expression du diktat des villes sur les campagnes (le pays) ?
      Oui et non. Oui depuis que les villes attirent la nouvelle immigration et se paupérisent : banlieues sensibles et peuplées des nouveaux migrants. Il faut encore prendre en compte les fonctionnaires et les riches privés qui sont les « crony capitalistes » choisis par l’Etat et qui votent à gauche car cette position pérennise leurs privilèges. Ce sont les apparatchiks du système, façon capitalisme.
      Cette carte est bien l’image de la dépendance à l’Etat : par les subventions sociales, les salaires des employés de l’Etat, les crony subventions.
      Cette carte est l’image du cancer qui ronge les USA dont les métastases sont en bleu !

      Le problème est que c’est une spirale. Revenir en arrière va être difficile.
      Surtout avec l’enfoiré à White House dont c’est la stratégie voulue pour « changer » le pays.
      Derrière son masque, il va s’atteler à la tâche – suivre les rules for radicals d’Alinsky – durant quatre années de plus.

    • Myriam dit :

      Je comprends pas la carte : ce qui est rouge correspond a quoi ? Merci de votre reponse

  74. Athanase dit :

    Cher Mr Millière, je partage votre déception et votre tristesse. Quelle amertume tout cela. Vous êtes une voix qui crie dans le désert. N’arrêtez surtout pas.

    Vous dites si bien : « Une majorité d’américains n’en a plus que faire des règles éthiques qui ont prévalu depuis le temps des pères fondateurs. »

    Ce qui se passe aujourd’hui est malheureusement le résultat de quelque chose d’amorcé bien avant l’élection de Obama il y a 4 ans. Comme le dit aussi très bien JPG.

    J’ai relu aujourd’hui quelques lignes écrites par Francis SCHAEFFER, un américain protestant. IL écrit en 1969 des choses terribles déjà :

    « En se détournant de la connaissance que Dieu lui avait donné, l’homme a perdu en même temps toute sa culture chrétienne. Alors qu’il a fallu en Europe de nombreuses années pour en arriver à cet état de choses, aux États-Unis quatre décennies ont suffit : tout a changé entre 1920 et 1960. En 1920 les habitants des États-Unis n’étaient pas tous croyants, bien sur; mais un consensus chrétien qui a totalement disparu à l’heure actuelle, prévalait encore. Depuis, le monde est devenu post-chrétien. Au cours des 40 dernières années (il écrit en 1969), il s’est produit un changement en profondeur qui a affecté tous les domaines de la vie.[…..] Assister à l’effondrement moral de mon pays (US) et de sa culture, tout cela pour moi est dramatique. Si nous admettons le caractère post-chrétien de notre culture, quelles perspectives nous reste t-il ? Comment l’homme peut-il par lui-même trouver des catégories assez sures pour distinguer ce qui est bon et ce qui est mauvais intrinsèquement ? Il essaie le relativisme, le concept du contrat social, différents systèmes de totalitarismes, mais chaque fois qu’il croit avoir trouvé la solution, elle lui échappe et la consolation le fuit.[…..]Il nous faut comprendre que nous vivons dans un monde post-chrétien, que les hommes se sont détournés de Dieu et qu’il y a par conséquent famine dans tous les domaines: la mort est dans la cité »

    Francis SCHAEFFER, Death in the City, 1969, Intervasity Press

  75. FoxRenard dit :

    Le VRAI Mitt Romney est quelqu’un de beaucoup plus dur que le nounours qu’on a vu lors des speechs et débats. Cherchez sur Youtube des videos ou il parle de sa religion et vous verrez a quel point il est percutant dans ses propos.

    Le VRAI Mitt Romney aurait gagne l’élection !

    Il a du jouer un rôle qui n’etait pas le sien a cause de :

    1 – Un tres mauvais directeur de campagne
    2 – Des pressions venant des ultra conservateurs

    Il a voulu inclure les Latinos dans son discours, les ultra-conservateurs n’ont pas voulu. Il aurait eu leurs voix. Les Mexicains sont travailleurs, ont le sens de la famille et sont croyants ce qui fait d’eux de bons Républicains mais ils se sentent mis de cote par ces derniers.

    • Myo Zhotis dit :

      à FoxRenard

      Je pense comme vous ! Mitt Romney est quelqu’un qui n’échoue pas, c’est dans ses gènes… Comme vous le dites si bien, il a eu les pieds et les poings liés. C’est ça la politique, il faut rentrer dans le moule de son parti. C’est vraiment regrettable car un homme de cette valeur, il n’y en aura peut-être plus pour se présenter. C’est certain, il aurait remonté son pays car c’était son unique ambition, il en avait la carrure, l’intelligence, la poigne, la détermination.
      ALEZ JACTA EST !

    • noos dit :

      Complètement faux à mon avis .
      D’ailleurs vous n’étayez vos propos par aucune source fiable et ce qui vous disqualifie à mes yeux et que vous utilisez un terme très à la mode à gauche et chez les « libéraux » ,celui d' »ultra »-conservateur qui vise à créer une sorte d’entité repoussoir où l’on met tout ce qui n’est pas conforme à l’air du temps médiatique et imposé en nouvelle norme.

      Pour fréquenter qqes sites « conservateurs » américains( je revendique pour ma part et assume le qualificatif de conservateur pour moi-même pour un conservatisme réaliste condition sine qua non de tout réel progrès « durable »…) je sais de source directe que la majorité de ces « conservateurs » juifs , chrétiens pour beaucoup ou agnostiques , sont contre l’immigration illégale incontrolée source de délinquence et d’appauvrissement et NON contre l’immigration a priori , par principe ! Ceci est absolument FAUX et un mensonge délibéremment colporté par la gauche et leurs propagandistes qui veulent affaiblir le parti Républicain et la droite en général en prenant bien soin de sélectionner et de pousser des candidats « modérés » qu’ils pourront battre plus facilement.

  76. JACOBITUS dit :

    IL FAUT INSTALLER UN CONTRE POUVOIR DES MEDIAS…ILS SE METTENT D’ACCORD POUR DISTORDRE OU ETOUFFER CERTAINS SUJETS…ILS FABRIQUENT LES VERITES QUI LES INTERESSE…(comment aucun journaliste n’a raconté pourquoi UTOYA..ce qui est arrivé a chris steven et au fou de kadhafi etc…etc

  77. laura dit :

    Au contraire , si Romney a perdu c’est précisément à cause des déclarations sur l’avortement des radicaux de son parti le GOP (Todd Akin et Mourdock notamment).

    ça a fait fuir les votes des femmes, et on les comprend parfaitement. Entendre qu’en cas de viol le corps d’une femme bloque toute grossesse, c’est juste revenir au Moyen Age et je comprends que les américaines aient fait l’amalgame entre ce genre de fous, et Romney.

    C’est dommage car Romney, lui, était sensé et modéré, et n’était pas, lui, pour l’interdiction de l’avortement. Cela veut juste dire que le GOP doit faire son examen de conscience et ne pas suivre la ligne des radiaux du Tea Party. Le tea Partu votera toujours pour le canidat républicain. Par contre les électeurs indécis, eux, ne voteront jamais pou un fou qui prone le retour à la pénalisation de l’avortement.

    Réveilez vous Messieurs les républicains les temps ont changé, et si vous voulez regagner le pouvoir il va falloir tout repenser, ajouter des femmes et des hispaniques dans vos états majors, et être pragmatique !

    C’est comme ça qu’on perd une élection betement.

    • mzzchzzl dit :

      « Réveillez-vous Messieurs les républicains les temps ont changé, et si vous voulez regagner le pouvoir il va falloir tout repenser, ajouter des femmes et des hispaniques dans vos états majors, et être pragmatique ! »

      Comme JPG l’a évoqué dans son billet, le changement de mentalité est profond. Il dépasse largement le cadre d’une campagne électorale, au point qu’il est permis de douter sérieusement qu’un « redressement » d’un parti politique suffise à inverser une tendance générale, qui n’est pas typiquement américaine d’ailleurs. Le tropisme socialiste du monde occidental est flagrant et certainement irréversible. Il semble que le lobbying et l’opposition politique aient atteint leurs limites et demeurent impuissants, malgré les espoirs qu’on a pu nourrir avant le 6 novembre.

      Alors que faire ? Je cite sans vergogne Coluche : « La société ne veut pas de nous ? Qu’elle se rassure, on ne veut pas d’elle ! ». Est-ce une idée folle que celle d’imaginer une sécession dans les pays concernés par ces changements profonds ? Est-ce si délirant de concevoir un rassemblement d’hommes et de femmes de bonne volonté, mus par des valeurs communes et par la même volonté de vivre libres, heureux et en sécurité ? A l’échelle du temps humain cela peut paraître inaccessible, mais pas forcément pour nos enfants. D’aucuns annoncent depuis un certain temps l’éclatement d’une guerre civile. C’est déjà le signe d’une sécession, et sans doute le prix à payer pour un vrai changement.

      • noos dit :

        Mouairf ça se discute, faut voir.

        Le « tropisme socialiste » , comme vous dites , il existe sans doute MAIS par défaut !
        Car ça n’est rien d’autre , ce soi-disant tropisme , que la loi de la gravité qui fait que les corps , même morts et surtout morts , suivent et descendent passivement la ligne de plus grande pente dans la mesure où ils n’ont pas de « virtus » et d' »anima » (le latin permet de retrouver le sens premier des mots usés)qui les fait se mouvoir , être vivants et éventuellement libres.

        Sous la surface , sous les tissus morts il existe encore de la vie mais il faut exciser , assainir les plaies.
        Il faut retrouver une droite sage , solide , audacieuse et cohérente , tenant à certains principes non négociables en tenant compte de l’état du monde et de la société.

        @Laura

        L’histoire de T.Akin a été montée en épingle par des médias trop contents car il n’a rien dit qui casse 3 pattes à un canard même si la formulation est maladroite. Il a sans doute voulu dire , ce qui est vrai , qu’il y a peu de grossesses issues de viols en répondant sans doute à un ou une journaliste qui voulait le coincer sur le sujet.
        La droite peut et doit tenir un discours bien articulé sur ces questions de société sans céder aux sirènes et propagandes médiatiques , commerciales et idéologiques du tout avortement et du tout contraceptif. Ce discours doit être articulé avec celui d’une saine écologie et avec la question de la démographie , de la famille et du renouvellement des générations….
        C’est à dire qu’il faut tordre le bras à la propagande actuelle en montrant qu’une certaine morale et respect de soi et de la vie naissante et plus écologique et , en fin de compte , meilleur pour l’économie et une question de survie .

        Et toutes les femmes, de même que ts les hommes , ne pensent pas de la même façon….Là encore , il ne s’agit pas de descendre la ligne de plus grande pente

  78. Denis dit :

    M. Millière malheureusement ce que vous constatez pour les Etats Unis est exactement ce qui se passe en France. Un pays d’assistés.

  79. lecteur dit :

    Mr Milliere bravo pour votre prevision osee.
    C est faire preuve de courage de votre part et aussi d avouer vous etre trompe.
    Moi je n y croyais pas pour Romney elu, j ai senti que Obama allait etre reelu et pourtant je n ai pas la tele depuis 4 ans, ne lis pas les journaux US et je vis en Israel.
    comment j ai fait : simple, si les americains ont tellement change au point d elire un incapable il y a 4 ans, ils peuvent tres bien recommencer, un con reste con et fait toujours les memes erreurs, c est pour cela qu il est con!
    Donc oui les americains sont devenus des cons, je ne suis pas decu car je l ai ete il y a 4 ans maintenant ce n est plus une surprise.
    Vous avez laisser votre coeur penser a la place de votre cerveau.
    Je suis degoute que les USA de Wayne, Reagan et Mitchum ont fait place a ce chaos.
    Neanmoins vous n etes qu un homme et donc pas grand chose comme nous tous donc remettez vous!

  80. Liberte015 dit :

    Non, G Millière vous n’avez pas à vous excuser d’avoir prévu la victoire de Romney.Vous avez fait un remarquable travail d’analyse et de recherche. Votre rigueur et votre honnêteté intellectuelle doivent être saluées. Le moment de déception passé, il est urgent que chacun d’entre nous continue à se battre, comme il le peut, contre ce cancer qu’est le socialisme.Je ne sais pas comment les choses vont tourner aux USA, en revanche en France la crise s’accélère et nous pourrions très rapidement être dans un état d’insurrection.

  81. Can dit :

    Personnellement, sans être un grand expert des États-Unis, je pense que malheureusement, malgré le respect réel des américains pour les entrepreneurs, ils en ont vus trop délocaliser ailleurs et ruiner des travailleurs vaillants et honnêtes pour ne pas en être écoeuré en temps de crise. Je pense qu’Obama a fait des erreurs, voire des crimes massifs,mais le peuple américain, loin d’être ignare, voit dans les patrons actuels les mêmes crétins qui ont développés le Japon jusqu’à Pearl Harbor et, à tort, ils voient en Obama un individu qui lutte contre ça.

  82. Edmond dit :

    Moi aussi, cher Guy Millière, je suis très triste. Mais ne devrions-nous pas commencer à nous demander ce qui ne va pas, avec le parti républicain ?

  83. June dit :

    Why Mitt Romney Lost…by Christopher Ruddy

    With the 2012 election results in, there are no short- or even medium-term « silver linings » for Republicans.

    President Barack Obama has won a decisive victory and the GOP, expecting to gain Senate seats, actually had a net loss of three.

    The « morning after » will bring the expected explanations and after-game quarterbacking. Still, it is important that the GOP understand why we lost this one in hopes of future victory.

    Perhaps the easy explanation is that two hurricanes and two betrayals by Chris Christie killed Mitt Romney’s chances.

    The first hurricane was Isaac, the one that skirted Tampa in late August during the Republican convention. That one seriously disrupted the official schedule.

    GOP star Marco Rubio — who gave the best speech of the convention — was bumped off prime-time TV coverage, and so was the video biography « introducing » Mitt to the nation.

    Aging actor Clint Eastwood was scrambled into the schedule to offer a funny but often incoherent monologue with an empty chair. He stole Mitt’s show. And prime-time keynoter Chris Christie barely mentioned the nominee or Obama in a speech that sounded like the New Jersey governor was pumping his re-election.

    The ground lost in Tampa wasn’t regained until the first debate in Denver, when Romney shined. It was the first, best, and last time he would really sparkle.

    As a result of the debates, by late October polls showed that Romney was finally beginning to see a surge.

    Then the second hurricane, Sandy, struck on Oct. 29. The campaign went into “freeze” mode while Obama swung into “commander in chief” mode. Romney’s surge was suddenly frozen too.

    Enter Iago.

    It was perfectly fine for Chris Christie to join with Obama in the wake of the crisis. But to lather the president with praise, calling his response to Sandy “outstanding” in the immediate aftermath of the storm was completely unjustified.

    It was another act of treachery. (As the disaster unfolded, and with hundreds of thousands still without electric power as I write this, there is plenty of evidence that the leadership by Obama and federal agencies has been seriously lacking, as it has been from Christie and other state and local officials who have failed to adequately prepare and respond to the disaster.)

    Editor’s Note: Prepare for Financial Pearl Harbor — See Surprising Video With Steve Forbes

    As I said, it is easy to blame Sandy and Christie for Romney’s loss. I won’t. Sure they hurt Romney. But he lost for other reasons.

    Sandy and Christie’s double-dealing can be compared to bad turbulence that any experienced jet pilot should expect on a long mission. The turbulence may be rough, but it is nothing more than a passing episode for a good pilot with a smart flight plan.

    On to why our pilot Mitt Romney and his plan were so flawed.

    1. Paul Ryan. Romney’s choice of Ryan was almost inexplicable.
    A good conservative, Ryan was unqualified for the job of vice president, and therefore the job of president. A sitting member of Congress, he held no leadership position on the Hill.

    Romney’s VP selection was the most important one of his campaign, and by it he telegraphed his lack of political wisdom to the nation.

    With his VP pick Romney had the opportunity to show he was willing to reach out to middle voters and break out of the GOP’s demographic box (think Rubio, Nevada’s Brian Sandoval, or New Mexico’s Susana Martinez) or pick a Republican heavyweight who exuded gravitas while potentially giving him a state (think Rob Portman or Tim Pawlenty).

    2. The Ryan Plan. Romney had endorsed Ryan’s plan for Medicare even before he tapped him as a running mate. But by selecting Ryan, he was nailing the odious plan to the masthead of his campaign.
    Ryan’s plan, which first called for abolishing federal Medicare in 10 years and later for a substitute voucher program, proved to be disastrous for Romney and other Republican candidates.

    As far as I could see, the Ryan plan was the No. 1 policy focus of Obama’s and other Democratic attack ads against the GOP.

    I am not sure what the GOP was smoking when they decided to propose demolishing or radically altering the cherished healthcare program for seniors.

    Apparently, the Romney campaign began to realize Ryan’s negatives late in the campaign, banishing his public appearances to secure red states. But it was too late.

    3. The Myth of a “Base Election.” Romney totally bought into the notion that this was an election about energizing the conservative base. He seems to have ignored the fact that the base was already highly energized because of its dislike of Barack Obama.

    This election was just like every other one in modern times — about winning middle, swing voters. We used to call them Reagan Democrats but the better label today is Clinton Democrats.

    Romney did much to annoy them (like backing the Ryan plan) and almost nothing to reach out to them, « triangulating » so to speak with ideas that showed the GOP cared about them.

    4. No Plan. Along the lines of triangulating, Romney needed to espouse several simple ideas that explained what he would do if elected president.
    Romney promised to create 12 million jobs. That’s not a plan, it’s a promise. He didn’t clearly articulate how he could fulfill that promise.

    In fact, Romney’s team offered the fewest specifics of any presidential campaign ever.

    5. Crushing Optimism. When, in 1980, Ronald Reagan put the GOP on the path of optimism and economic growth, he not only won two landslide elections, he also changed the political landscape for three decades.

    When Romney did offer a plan, it was about « hard truths, » such as tackling the deficit, cutting the debt, cutting the budget (killing Big Bird), and cutting Medicare.

    What happened to the Grand Old Party that once advocated cutting taxes and spurring economic growth — ideas espoused by the late Jack Kemp and people like Arthur Laffer, Larry Kudlow, Newt Gingrich, Mike Reagan, and others?

    This is the party most Americans and I identify with.

    6. Poor Campaign Staff. Considering that Romney’s presidential quest was the best funded Republican race in history, his campaign staff was certainly not the best money could buy.

    The Romney staff was insular and arrogant, and his campaign strategy team led by Stu Stevens and Russ Schriefer was simply abysmal.

    7. No “Gingrich” Ads Against Obama. Residing in a battleground state, Florida, I had a front-row seat to Romney’s ad war on Obama. I was shocked how few ads the campaign was airing over the summer and how many Obama’s campaign was.

    Meanwhile, Obama’s ads were nasty, negative ones, while Romney’s were of the kinder, gentler, country-club Republican variety.

    I asked a high-level Romney operative why the Republicans were spending $2.5 million to build a wooden stage for the Tampa convention and not putting the money into ads.

    The answer: The Romney camp believe people don’t remember ads until close to the election. The sea of Romney ads never did emerge that September.

    I thought perhaps this was just the Florida strategy. But then I read a shocking report in Broadcasting & Cable, the respected TV industry publication.

    By late September Romney’s campaign had not even run a single TV ad in several key markets in swing state Ohio! And the magazine reported that because Romney’s campaign was not planning its ad buys properly, they were often paying five to 10 times more than Obama was paying for the same ad spot.

    Editor’s Note: Prepare for Financial Pearl Harbor — See Surprising Video With Steve Forbes

    Obama’s campaign, of course, took the opposite approach to Romney’s, defining him early on with hard-hitting TV ads. Romney’s failure to run tough ads against Obama is mind-boggling, even more so because of how Romney ran his primary campaign.

    For example, I saw the negative attack ads the Romney camp ran against Newt Gingrich in Florida last December and January. By February, the Romney team had spent some $55 million airing some of the most vicious political ads deployed in a GOP presidential primary, most of them against Gingrich.

    At the time, Rush Limbaugh commented on Romney’s Newt ads, and I’m paraphrasing here, « Mark my words — Mitt Romney will never run these type of ads against Obama. »

    Rush’s words were prophetic.

    8. Dissing Hispanics. As the elections of 2000, 2004, 2008, and now 2012 have demonstrated, demographics are trumping ideology in national elections.

    The Republican Party has a difficult time grasping this concept.
    Romney seemingly ignored this truth by taking an ultra-hardline on immigration — one so tough he called for the « self deportation » of illegal immigrants. Not only is such a plan impractical and immoral, it is unacceptable politically, as yesterdays’ results proved.

    Consider that Obama reneged on his promise to Hispanics to make their concerns a priority. They were there for the GOP’s taking.

    The one Hispanic group that has voted consistently for Republicans — Cuban-Americans — gave Obama a record number of votes this year.
    Already the liberal spinmeisters are blaming the tea party and conservatives for Romney’s loss. The facts show the claim is not true.

    The success Romney did achieve was due to their support. Romney’s loss was due to a concoction of things involving the candidate himself, his team, his strategy, and his decisions.

    Soon we will, correctly, move on. The GOP will learn from this debacle.

    The Republican Party might start the process with an image makeover — putting away the Wall Street look in favor of a Main Street one — while it takes back the mantle of Lincoln; a party that fights for the underdog and appeals to the aspirations of the American people.

    Christopher Ruddy is CEO and editor of Newsmax Media Inc.

  84. Braise Cendrars dit :

    La bonne nouvelle est que 30 governorships sont encore dans des mains republicaines et qu’un nouveau gouverneur republicain viendra probablement se joindre a la liste vendredi.

  85. noos dit :

    Pas trop de pessimisme si possible !

    Tirons froidement les leçons et repartons en campagne

  86. EnDirectDeChine dit :

    J’apprecie beaucoup les analyses de Guy Milliere qui sont a contre courant de la pensee dominante.

    Par contre, un peu de ponderation serait la bienvenue.

  87. trump dit :

    Le GOP doit faire son auto analyse:

    -Garder le contact avec les evangelistes (100 millions…)
    S’ouvrir plus aus Hispaniques et Asiatiques
    -Developper plus de medias:foxnews est trop seul dans le paysage et devrait ouvrir une filiale 24/24 en Espagnol
    -Je ne suis pas sur que tous les Noirs veulent l’asistanat,l’homosexualité et la vulgarité démonstratines;le GOP doit,s’ouvrir a eux.Allan West et Caine peuvent y contribuer

  88. petitjean dit :

    Monsieur Millière, je tiens à vous redire mon estime, mais je tiens aussi à réagir au contenu de cet article:

    -il n’est pas anormal qu’après une tornade, toutes les infrastructures ne soient pas immédiatement rétablies. Il faut nécessairement du temps. Et Obama n’est pas responsable des dégats provoqués par cette tornade et les américains l’ont bien compris.

    -L’Amérique est un pays immense, le peuple américian voyage peu et donc se moque du reste du monde. Le monde c’est loin ! Le citoyen moyen ignore tout du monde puisqu’il ne voyage pas et est incapable de situer un pays européen , ou d’Asie sur une carte. Je ne porte pas de jugement de valeur, je constate !

    -le citoyen américain considère aussi que son pays n’a plus à être le gendarme du monde, mais que les pays du monde doivent se démerder tout seul. Ajouter au fait que ce citoyen a pris conscience que ça lui coûte très cher.

    -les pauvres, ou ceux qui sont dans une situation précaire, votent pour la main tendue, donc à gauche. C’est une vérité établie.

    -les immigrés, que l’Amérique importe par millions, votent toujours à gauche ! ça aussi c’est une vérité établie, c’est le fameux vote ethnique. L’Amérique qui compte des millions de chômeurs , laisse ses frontières grandes ouvertes et donc paie le prix de sa politique d’immigration. Jamais la « droite » américaine n’a voulu stopper cette immigration.

    -il est possible aussi que dans le marasme économique que subit une partie du peuple américain, certaines fortunes peu discrètes, certaines richesses insolentes , aient fini par indisposer ceux qui souffrent. Le fameux « rêve américain », ça relève plus aujourd’hui du mythe que de la réalité pour l’immense majorité.

    -les médias sont devenus le premier pouvoir, l’école formate le cerveau de la jeunesse, mais qui les a laissé faire ? Où est la « droite » américaine. C’est le triomphe des maitres du monde qui poussent les feux pour réaliser leur PROJET. Qu’y trouvez vous à redire monsieur Millière ?

    -la « droite » américaine n’a plus de colonne vertébrale. Souvenez vous du temps qu’il a fallu pour que cette « droite » trouve un candidat présentable en la personne de Mitt Romney !

    -et pour finir monsieur Millière permettez moi d’oser un conseil à l’expert que vous êtes;
    sortez de votre microcosme ! faire des conférence en petit comité avec des gens déja convaincus ça ne sert à rien. Intégrez bien le fait que le Peuple américain se moque du reste du monde, et il a raison ! Le Peuple américian est fatigué des aventures extérieures. Ne regardez vous pas l’Amérique au travers du prisme de votre amour d’Israël ? Si l’immense majorité des américains de confession juive vote à gauche……

    avec toute ma sympathie

  89. noos dit :

    Mouairf bof petitjean

    Essayez d’être plus spécifique comme disent nos amis anglo-saxons au lieu de vous contenter de « vérités établies »( par qui ?).

    Pour faire court la droite américaine est beaucoup plus diverse et vivante que la notre en France . Les primaires l’ont démontré et ils avaient sans doute beaucoup d’autres candidats possibles comme Rubio , West , Jindall…..
    Mais il ne faut pas confondre la droite américaine et le GOP qui ressemble pas mal à notre UMP qui ressemble de plus en plus à un ectoplasme , c’est à dire à rien.

    Les « pauvres » voteraient dc tj à gauche? Beaucoup surement mais pas tous ! Il ne faudrait pas les prendre pour des buzes et vs semblez faire des pauvres une catégorie homogène !!!

    Idem pour les immigrants ….

  90. Osceola dit :

    Guy,

    Tout le monde s’est trompe, absolument tout le monde, il n’y avait aucune raison pour que vous soyez epargne, notre consolation (a defaut d’excuse), est de nous savoir en bonne compagnie.

    Recevoir un Amtrak dans la poitrine n’est pas frequent et laisse des traces, mais il ne sert a rien d’epiloguer. Il faut maintenant reflechir et retenir les enseignements de cette election mais aussi commencer a preparer des maintenant sur le terrain les midtermes, car dans 2 ans nous reprenons le senat. That’s the spirit!

    Pour le moment qu’ils se rejouissent car ils vont devoir assumer leur heritage des 4 annees passees, c’est un spectacle que je veux voir. Les elections n’ont rien change, ils sont toujours ce qu’ils sont, cad toujours aussi mediocres et incompetents et ceux qui ont votes pour lui vont tres vite le decouvrir. Now, they have to pay the piper. Quant a nous, nous controlons toujours la chambre des representants et les cordons de la bourse, nous allons tres vite leur rappeler et les ramener sur terre.

    Best regards and best of luck,

    O.

  91. AVAL31 dit :

    L’avenir du monde civilisé ne repose plus encore une fois que sur les juifs libres.

    Les juifs américains après avoir été complètement lamentables durant la shoah et à toutes occasions (aide à la libération des noirs qui sont devenus antisémites violents une fois libérés)………sont en train de s’autodétruire à une vitesse encore plus rapide que n’importe quel pays occidental.

    Ce sont de pitoyables morts vivants je les ai vu ! gays lesbiennes (notamment le réceptionniste du musée juif qui « a lutté pour la libération des gays ») j’ai fait une visite guidée de greenwich avec lui ….. indiférent au judaisme pour pas dire antisémite
    lesbienne: celle qui m’hébergeait dans le même quartier née en russie et pro arabe !!!!!!
    franchement je me fous des orientations …..mais force est de constater qu’ils ont quelque chose de Rhöms. à puis aussi les pro israel qui allaient faire volontaire ……pour mater les gens de leur sexe !

    que du vécu……moi aussi
    encore moins excusable que les francophones car venant de contrées civilisées souvent par eux mêmes….

    heureusement quelques allumés juifs américains sauvent un peux les meubles…. je tairais leurs noms car des fois je me dis que monde repose eux aussi…

    Le support américain d’Israël c’est pas ce salaud de soros c’est uniquement les évangélistes….

    Non le petit Israel, s’il veut devenir grand sera lui le protecteur des nations comme il a toujours été depuis nos alliés khazars arrêtant toujours les musulmans et autres barbares jusqu’au nobles de la grande pologne qui ont pu sauver l’Europe plusieurs fois (mongols et musulmans) en partant en guerre après nous avoir laissé les clefs de la baraque (pour les kazhars on nous laissait y aller aussi, comme dans l’armée rouge….)

    A chaque fois les sauvés se sont retourné contre nous: Byzance en est morte! morte d’avoir trahis les khazars qui leur servait de bouclier et qui leur avait certainement apporté le feux grégois pour la sortir de ses sièges.

    Les juifs attendent la tente mais bon sang à la fin : c’est toujours nous qui la fournissons en réalité.

    Qu’auraient fait les amérloques sans Hiroshima massacrer des dizaines de millions japs et se faire massacrer par millions par des japs enragés comme à Okinawa (avant gout du japon de quelques kilomètres carrés) !!!!! s’ils se prenaient pas une bombe nucléaire japonaise avant…

    Quel a été le rôle des juifs refuzniks dans l’écroulement du communisme ?

    On parle des prix nobels mais ……..y compris la renaissance de la religion orthodoxe en russie est due à juif converti au christianisme !

    La tente des nations c’est involontairement et à notre grand détriment nous ! si on l’oublie on meurt.

    Pas pour rien que nazis et gauchistes veulent notre mort…

    maintenant je le dis, si vraiment le quatar joue au con en plus de l’iran c’est 20 heures d’autoroute depuis la maison , riad 15…….quelques camions de carburant pour alimenter la progresssion des avions (histoire de pas s’enliser dans les sables comme les boches dans la boue et hop !

    çà sauvera la planète, on devra être tous des super guerriers jusqu’à la fin des temps et alors… mieux vaut çà que d’attendre la dragée nucléaire sur un âne ou dans le ventre d’un vieille qui passera la clôture de sécurité tôt ou tard dans une monde qui de toute manière sautera : et oui le Pakistan celui qui a caché ben ben , il l’a déjà !

  92. June dit :

    Je me reveille d’un long etat de choc.
    Il y a encore une chance pour l’Occident ?..il y a encore espoir ?
    Je ne saurai pas vous repondre, mais par contre je vais lire le livre de Mark Stein « America alone » puisque d’actualite plus que jamais.

  93. Jacques et Nicole . dit :

    Aux états Unis depuis 42 ans , ce n’est plus le pays que nous avons connu .. Depuis l’élection , nous sommes bouleversés ..Nous avions pensés juste , en 2009 qu’il mettrait tout en œuvre et plus (fraude) pour travailler les 4 premières années a sa réélection et nous ne croyons pas nous tromper en disant qu’il travaillera maintenant pour nous diviser et abolir nos valeurs .
    Nous avions la chance d’avoir un homme qui aime son pays , cette opportunités ne se représentera pas de si tôt .We love you monsieur Romney .
    C’est bien triste .
    Nicole .

  94. Alexandre dit :

    Bonjour à tous, c’est la préfère fois que je commente sur ce site, j’ai 22 ans, je suis français de souche, athée et patriote.
    Tout comme vous je suis très déçu de la défaite de Mitt Romney, j’ai cru de toute mes forces en sa possible victoire alors que j’étais pessimiste au début.
    Mais à l’inverse de bon nombre d’entre vous je ne suis pas encore désespéré quant à l’avenir du parti républicain.
    En effet, en prenant un peu recul on peut comprendre l’énorme défaite (compte tenu du bilan catastrophique d’Obama en économie et en politique extérieur)et désillusion des républicains lors de cette élection. Les grands responsables de cette défaite sont les républicains eux-mêmes, bien plus que l’évolution de la démographie favorisant le parti démocrate, en menant une campagne désastreuse :
    _ Mitt Romney a été trop modéré, trop conciliant sur l’économie avec Obama. Avec un taux de chômage très élevé (qui allait diminuer de moitié selon Obama en 2008), une dette publique record, l’augmentation importante de la pauvreté (food stamps), Mitt Romney avait l’occasion de gagner davantage de points sur l’économie mais il n’a pas été assez sévère et agressif envers le bilan catastrophique de son concurrent alors que dans le même temps Obama n’a pas hésité à l’insulter et utiliser la démagogie sur son ancienne activité et même sur sa religion.
    _ Les républicains n’ont pas étés assez présents sur le terrain, le faible taux d’abstention de la base électorale républicaine notamment dans les états du sud ne ment pas. Le GOP aurait pu au moins remporter l’élection populaire pour accroître la pression sur Obama mais il n’a pas été assez visible et donc mobilisateur.
    _ Les républicains ont étés incapables de s’adresser à l’électorat populaire blanc dans les états du midwest et des grands lacs contrairement à Ronald Reagan en son temps. Perdre l’état de l’Iowa, symbole de « l’ amérique de John Wayne » c’est presque honteux pour le GOP. Un discours un peu plus « populiste à la Reagan » aurait sûrement été profitable mais quand on a peur de la réaction des médias pro-démocrate comme CNN c’est compliqué…
    A l’avenir si le GOP veut retrouver le pouvoir il va falloir qu’il retrouve sa capacité à s’adresser à l’électorat blanc des états du midwest et des grands lacs sans négliger les états du sud ( y compris la Floride, le Texas) et les états du grand ouest. Les états du midwest et des grands lacs (au moins le Wisconsin, l’Ohio et le Michigan)tout comme le Minnesota et la Pennsylavie (qui ont des chances de basculer à l’avenir) doivent être des priorités pour les républicains car les blancs y représentent 70 à 90 % de la population totale, l’ évolution démographique défavorable (hispaniques) pour le GOP n’est pas décisive dans ces états.
    Enfin je ne pense pas que le seul fait qu’un Marco Rubio soit hispanique donne le pouvoir dans 4 ans au parti républicain. L’immigration hispanique récente et « ultra-majoritaire » provient de pays socialo-communistes. Les immigrés hispaniques ne deviennent pas des pionners libéraux par le simple fait d’avoir traversés la frontière américaine, penser le contraire serait d’une grande naïveté. Si les hispaniques votent en masse pour le parti démocrate c’est parce qu’ils sont sensibles au discours sur l’assistanat « version Obama ». La plus belle illustration de ce que j’avance est l’importante mobilisation des hispaniques en faveur d’Obama en Floride, alors que les cubains historiquement fidèles au GOP réprésentent une partie non négligeable des hispaniques dans cet état. La présence de Marco Rubio lors du dernier meeting de Mitt Romney en Floride n’a pas été décisive loin de là…

    Merci à tous ceux qui ont lu ma synthèse.

    PS : Je ne suis pas juif et je n’ai pas d’origines juives mais je soutiens l’Etat d’Israël.

  95. Alexandre dit :

    Il faut lire Pennsylvanie et non pas Pennsylavie, désolé…Wink

  96. Alexandre dit :

    Il faut lire première (première phrase) et non pas préfère qui n’a rien à faire dans cette phrase, je devrais pas commenter quand je suis fatigué…

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois