Derniers articles

santon chieur de François Hollande

Si c’est ce que François Hollande vous inspire, offrez...

Jerusalem1

Quand 2000 Chrétiens défilent pour Israël

9 novembre 2012 Commentaires (42) Jean-Patrick Grumberg Israël, Présidence Hollande, Renseignement

Scoop Dreuz : les « critiques » de Hollande contre Netanyahu, répétées par le Canard, ont été inventées par le Quai d’Orsay

La poignée de main qui a dérangé

Dans son édition du 7 novembre, le Canard Enchainé rapporte que le président François Hollande aurait jugé « pas correct » que le dirigeant israélien ait transformé en « meeting électoral » la cérémonie d’hommage aux victimes juives de Mohamed Merah, le 31 octobre et le 1er novembre à Toulouse.

Le Canard ajoute que Hollande aurait dit : « Netanyahu était venu faire campagne en France on le savait »

Le Canard va plus loin, et prête à Hollande les mots suivants : « Comme j’étais là, il a un peu resserré son discours, mais ce n’était pas bien de transformer cette cérémonie en meeting électoral », qu’il aurait tenu dans l’avion qui l’emmenait vers Beyrouth, où il était en visite dimanche. Le Premier ministre israélien « n’a pas été correct », a-t-il insisté.

Nous avons appris hier soir tard que la source du Canard Enchaîné est un fonctionnaire du Quai d’Orsay, et que les propos prêtés à Hollande ont été intégralement inventés pour renverser l’image très positive qui s’est dégagée de la rencontre des deux chefs d’état.

« François Hollande n’a jamais tenu ces propos, ni dans l’avion qui l’emmenait vers Beyrouth, ni ailleurs », a révélé notre contact, un haut fonctionnaire en poste à Paris.

« D’ailleurs si vous réécoutez le ministre israélien, vous verrez que ça ne colle pas. Il a rappelé que les Juifs ont un Etat, soyons sérieux, c’est pas un slogan de campagne électorale pour les israéliens ! »

Voulant connaître la raison de ce hoax, il nous a répondu :

la rencontre s’est en fait très bien passée, mieux que les Affaires étrangères le pensaient, et il y a des dents qui ont grincé… Le courant est bien passé entre les deux chefs d’état, et cela n’a pas plus à tout le monde. »

« Il y a pas mal de fonctionnaires anti-israélien au Ministère, et ils étaient mal à l’aise avec cette rencontre. Quand ils ont vu qu’en plus le courant est bien passé entre les deux hommes, un groupe de trois ou quatre fonctionnaires du Quai a décidé de monter le coup, et de fuiter des pseudos confidences au Canard. Les médias reprendraient, et même s’il y a démenti, ça laissera des traces. « 

Le but, c’était de noircir la rencontre aux yeux du public. Tout a été inventé, il n’y a pas un mot de vrai ! »

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Un proche du chef de l’Etat a confirmé hier à l’AFP ce que notre source a indiqué : « les propos rapportés du président de la République sur la cérémonie en hommage aux victimes de Mohamed Merah à l’école Ohr Torah de Toulouse n’ont pas été tenus », a rapporté Europe 1 (1), qui a appuyé sur « l’importance que le chef d’Etat avait souhaité attribuer à cet acte commémoratif, par sa présence aux côtés du Premier ministre israélien ».

Il n’était pas initialement prévu que François Hollande se déplacerait à Toulouse avec Netanyahu, et plusieurs collaborateurs lui auraient déconseillé de s’y rendre.

En marge de cette célébration, des antisémites dérangés par la venue de Netanyahu, mais qui n’ont pas manifesté pour les 500 palestiniens assassinés par le régime syrien, ont brandi des pancartes hostiles :

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.europe1.fr/Politique/Hollande-aurait-critique-la-visite-de-Netanyahou-1304945/