FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 décembre 2012
Le petit Jihad, 3 ans

Sa mère a prénommé son fils Jihad parce qu’elle est musulmane, qu’elle veut qu’il devienne un terroriste, et parce que son fils est né un 11 septembre, le jour où elle fête dans la joie l’attentat islamiste qui a tué plus de 3000 personnes à New York.

Et pour bien montrer ses intentions, elle a envoyé son fils à l’école d’Avignon avec un Tee-shirt sur lequel est imprimé, d’un coté : « je suis une bombe », et de l’autre « Jihad, né le 11 septembre », faisant de son fils de 3 ans le premier bouclier humain au service de l’idéologie de l’islam.

Et le pauvre petit bout de choux qui n’avait rien demandé à personne en a pris plein la gueule, comme tous les boucliers humains des islamistes :

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

  • Lorsque la directrice de l’école s’est aperçue des mots écrits sur le Tee-shirt, elle a mis un polo à l’enfant pour que les inscriptions ne soient plus visibles.
  • Puis elle a alerté l’inspection d’académie et le service éducation de la mairie.
  • Enfin, le soir, lorsque la maman est venue chercher son fils, la maîtresse lui a demandé des explications.

La mère de famille a bredouillé qu’il s’agissait d’une provocation, explique un témoin. La directrice a signifié aux parents que si un autre problème de cette nature devait se produire, l’enfant ne pourrait pas accéder à l’école. »

La mère a été renvoyée devant le tribunal correctionnel d’Avignon, le 19 décembre, poursuivie pour « apologie de crime » à la suite d’une enquête diligentée par le procureur de la République d’Avignon saisi lui-même par le maire de la ville.

Alerté de l’incident et « face à la gravité des mots inscrits sur le tee-shirt de ce gamin, le maire a décidé de saisir le procureur de la République pour qu’une enquête soit activée », souligne Me Claude Avril, avocat de la commune qui a décidé de se constituer partie civile et de demander à la famille 1 € de dommages et intérêts…

J’ai alerté la justice car il s’agit à mon sens de faits graves qui mettaient avant tout en péril cet enfant, dénonce Thierry Lagneau, le maire UMP de Sorgues. Je souhaitais que le procureur envisage les mesures appropriées qui s’imposaient à l’égard de la famille de cet enfant… Pour moi, les parents se sont servis de ce petit pour un message à portée politique. Il s’agit d’une provocation à la haine et au terrorisme », poursuit l’élu qui dénonce « l’irresponsabilité des parents ».

Cette mère mérite également d’être poursuivie pour maltraitance envers un enfant et cruauté. Elle élève son fils dans la haine des autres au travers d’un projet terroriste, et dans l’idée que l’enfant sera transformé un jour en bombe humaine, en lui volant ses années d’innocence.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz