FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 décembre 2012

Des attaques menées par des islamistes de Boko Haram ont une nouvelle fois violemment visé samedi et dimanche des chrétiens et des églises dans le nord du Nigeria.

10 chrétiens ont été égorgées par des islamistes qui sont passés de maison en maison samedi soir dans le quartier chrétien de la ville de Chibok, dans le nord du pays.

10 personnes égorgées comme des moutons

« Les assaillants sont arrivés vers 21h en scandant Alahu Akbar (…) ils se sont rendus dans des maisons qu’ils avaient identifiées dans un quartier à dominante chrétienne de la ville pour massacrer 10 personnes comme des moutons », a déclaré à l’AFP un responsable local qui a requis l’anonymat.

« Les hommes sont arrivés en grand nombre et ils sont entrés dans des maisons qui avaient été choisies avec précision et ils ont massacré 10 personnes en criant Allahu Akbar », a rapporté Ezekiel Damina, un habitant du quartier de Myan, en périphérie de Chibok, à 170 km de Maiduguri, le fief de Boko Haram.

Dimanche, les islamistes ont incendié trois églises et des postes-frontières dans la localité de Gamboru Ngala, et tué au moins deux policiers.

« Des hommes armés, on pense qu’ils sont de Boko Haram, sont arrivés à cinquante en voiture et en moto, vers 8h30, et ils ont attaqué et brulé des postes de sécurité à la frontière (avec le Cameroun) », a déclaré à l’AFP, Modugana Ibrahim, un habitant.

« J’ai vu le cadavre de deux policiers en sortant de la ville, près du commissariat incendié », a ajouté M. Ibrahim.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’information a été confirmée par un autre habitant, Sani Kani, qui a précisé qu’un des corps gisait sur le bas-côté de la route alors que l’autre était assis dans un fourgon de police.

Ils ont brûlé le poste de police et trois églises en scandant Allahu Akbar »

Les hommes armés « scandaient Allahu Akbar, ils ont brûlé le poste de police et trois églises », a déclaré Hamidu Ahmad, un autre habitant, à l’AFP.

Des échanges de tirs ont eu lieu à la mi-journée entre les assaillants et des renforts de police arrivés de Maiduguri, le fief de Boko Haram, à 140 km de là. Les tirs ont cessé dans l’après-midi, mais la police avait quadrillé les rues de la ville, déserte. Les habitants étaient enfermés chez eux et beaucoup d’hommes avaient quitté la ville vers des villages voisins ou en direction du Cameroun, de peur de représailles des forces armées contre les civils.

Il y a deux semaines, des habitants ont vu circuler des tracts islamistes, qui imposaient aux femmes de porter le hijab (voile islamique) et interdisaient la vente de cigarettes et l’ouverture de lieux de rencontre comme des cafés.

Dimanche dernier, un double attentat suicide a fait onze morts et une trentaine de blessés dans une église protestante située dans l’enceinte d’une caserne dans la ville de Jaji (Etat de Kaduna), dans le nord.

Boko Haram

Boko Haram, qui signifie « l’éducation occidentale est un péché » – a revendiqué de nombreuses attaques, notamment dans des lieux de culte chrétiens au moment du service du dimanche, dans le nord et le centre du Nigeria.

Les violences attribuées aux islamistes et leur répression sanglante par les forces de l’ordre ont fait, selon les estimations, plus de 3.000 morts depuis 2009.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, avec 160 millions d’habitants, et premier producteur de pétrole du continent, est divisé entre un Nord, majoritairement musulman, et un Sud à dominante chrétienne.

Ce bilan s’ajoute au chrétien égorgé la semaine dernière en France : l’avocate Raymonde Talbot (le bâtonnier de Marseille a annulé l’arbre de Noël, peut-être pour apaiser son bourreau).

Raymonde Talbot

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.elwatan.com/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz