FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 4 décembre 2012

Plusieurs pays européens ne sont pas contents du gouvernement israélien , et le font savoir par voie diplomatique, pour le moment. La presse européenne elle-même se scandalise et s’indigne.

Des politiciens israéliens discrédités et proches d’une gauche en perdition parce qu’en position de soumission à l’ennemi, Tzipi Livni ou Ehud Olmert, joignent leur voix au choeur presque unanime.

Pourquoi tout cela, demanderez vous ? Parce que le gouvernement israélien se conduit, et encore, bien timidement à mes yeux, en gouvernement d’un pays souverain.

Israël a été, voici peu, attaqué intensivement, à coups de roquette et de missiles par le Hamas : aucun politicien européen n’a dit quoi que ce soit. Aucun journal européen n’a dit quoi que ce soit non plus. Tzipi Livni ou Ehud Olmert sont restés plutôt silencieux.

Puis l’armée israélienne a riposté.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les diplomaties européennes ont immédiatement dépêché des émissaires vers l’Egypte, gouvernée par les Frères musulmans (dont, on le sait, le Hamas est la branche « palestinienne »), aux fins d’obtenir un cessez le feu. Grâce à Barack Obama, dont la proximité avec les Frères musulmans n’est plus à démontrer, ils ont obtenu ce qu’ils voulaient, et sauvé le Hamas. Tzipi Livni et Ehoud Olmert ont, bien sûr, critiqué Binyamin Netanyahu pour sa gestion de la situation, sans expliquer en quoi ils auraient fait mieux que lui et résisté davantage aux pressions. Leur ligne de raisonnement a semblé être plutôt que Netanyahu aurait dû céder davantage, plus tôt. Comprenne qui pourra.

Quelques jours plus tard, jeudi dernier, Mahmoud Abbas a demandé le passage de l’Autorité palestinienne au statut d’Etat « associé » aux Nations Unies. Et il l’a obtenu, avec l’assentiment de tous les gouvernements d’Europe, sauf un. Les journaux européens ont débordé d’allégresse. Tzipi Livni et Ehud Olmert se sont fait discrets. L’administration Obama a « déploré », sans plus.

Le gouvernement israélien a vu, là, un geste unilatéral. Pour une raison très simple : c’est un geste unilatéral.

Il a écouté le discours de Mahmoud Abbas, et il a entendu un discours mensonger, falsificateur et haineux. Pour une raison tout aussi simple : c’était un discours mensonger, falsificateur et haineux.

Le gouvernement israélien a décidé de mettre en oeuvre un projet, entériné quelques mois plus tôt, qui permettra la construction de trois mille logements à l’Est de Jérusalem. Ces logements sont nécessaires, car il y a un manque de logements en Israël. Ils sont dans le grand Jérusalem, capitale d’Israël, dans une zone largement inhabitée pour le moment, entre la ville elle -même et Maale Adoumim.

Le gouvernement israélien a décidé, en outre, pour montrer son mécontentement, de bloquer des transferts de fonds en direction de l’Autorité palestinienne.

Les pays européens susdits ne sont pas contents, donc. Ils viennent, après avoir apaisé le Hamas et lui avoir fait la cour, en échange de quelques chèques du Qatar, sans doute, de faire un geste d’une hostilité sans précédents vis-à-vis d’Israël, en contribuant à accorder un statut totalement indu à une entité qui vit artificiellement d’assistances et de subventions, qui n’a jamais renoncé au terrorisme, qui a inventé un peuple aux fins d’en faire un instrument génocidaire, et qui a pour objectif non dissimulé de « libérer la Palestine », du Jourdain à la Méditerranée en rendant la « Palestine » judenrein.

Et ils voudraient que les Israéliens consentent sans parler ou réagir !

La presse européenne se scandalise et s’indigne, donc. Il y a si longtemps que les journalistes européens ont adopté une attitude haineuse envers Israël, et il y a si longtemps qu’ils se sentent en communion d’esprit avec les dirigeants « palestiniens » qu’ils ont fini par penser comme s’ils étaient des militants de la « cause palestinienne », ce qui les conduit à penser eux aussi qu’Israël devrait tout accepter, sans parler ou réagir .

Tzipi Livni et Ehud Olmert, qui pensent comme des journalistes européens, parlent en cette occasion comme des journalistes européens.

Disons les choses simplement.

L’attitude et les propos de Mahmoud Abbas et de l’Autorité palestinienne sont inqualifiables et devraient être dénoncés par tout gouvernement occidental digne de ce nom. On ne peut pas prétendre être un gouvernant démocratique et attaché aux droits de l’homme et cautionner ce que font et ce que disent Mahmoud Abbas et l’Autorité palestinienne, et ce depuis la naissance même de l’Autorité palestinienne. On ne devrait pas même pouvoir prétendre être un gouvernant démocratique et attaché aux droits de l’homme et avoir cautionné la création de l’Autorité palestinienne. On peut encore moins prétendre être un gouvernant démocratique et attaché aux droits de l’homme et avoir emboîté aux Nations Unies le pas de l’Iran, du Soudan et de multiples autres régimes criminels.

Ces logements ne prennent les terres de personne et ne violent la souveraineté de personne.

En décidant de construire trois mille logements de plus à Jérusalem, Israël a pris une décision légitime et qui aurait dû être prise depuis longtemps. Ces logements ne prennent les terres de personne et ne violent la souveraineté de personne. Ils ne coupent pas la Judée-Samarie en deux comme l’ont dit quelques propagandistes de bas étage qui ont appris la géographie en Corée du Nord, sans doute.

Il y a des villes et des villages juifs en Judée-Samarie.

Ces logements ne sont pas des extensions de « colonies », car il n’y a pas de colonies du tout dans la région. Il y a des villes et des villages juifs en Judée-Samarie.

Ils ne détachent pas « Jérusalem Est » de la « Palestine » comme je l’ai lu dans je ne sais quel torchon : il existe une ville appelée Jérusalem, et il n’y a de distinction entre un « Jérusalem Ouest » et un « Jérusalem Est » que pour les nostalgiques du mur de Berlin. Et il n’existe aucun pays appelé Palestine, sauf sur les cartes de l’Iran, du Soudan et de multiples autres régimes criminels qui ne devraient pas servir d’exemple.

Seuls des nostalgiques du temps d’Hitler peuvent adhérer au projet d’une région judenrein. Et le statut de la Judée-Samarie est celui de « territoire disputé », depuis 1967.

La notion de « territoire occupé » est une notion à laisser aux falsificateurs

Mahmoud Abbas venant de déchirer les accords d’Oslo, qui n’ont de toute façon jamais eu même la valeur du papier sur lequel ils ont été inscrits, ces territoires sont plus que jamais « disputés », et la notion de « territoire occupé » est une notion à laisser aux falsificateurs qui rêvent d’une Judée judenrein.

L’Autorité palestinienne en demandant à devenir Etat « associé », et Mahmoud Abbas en déchirant les accords d’Oslo, ont par ailleurs délié Israël de tout lien contractuel avec l’Autorité palestinienne et n’ont en aucun cas obligé Israël à reconnaître un soi disant Etat.

Israël n’a pas à avoir de liens diplomatiques, commerciaux, financiers ou économiques avec ce soi disant Etat.

Si les dirigeants européens veulent financer ce soi disant Etat un peu plus qu’ils le font aujourd’hui, qu’ils le fassent. Israël a le droit moral de ne rien verser.

Je reviendrai sur le sujet, mais je ressens un dégoût très profond en constatant l’attitude de plusieurs gouvernements européens : se vautrer à ce point au pied des dictateurs islamiques est une attitude sordide.

Les derniers journalistes honnêtes risquent d’avoir bientôt à passer à la clandestinité.

Je suis au delà du dégoût en lisant la presse européenne : ces gens ont jeté leur déontologie dans une fosse septique, et il n’en reste plus même une trace. Les derniers journalistes honnêtes risquent d’avoir bientôt à passer à la clandestinité.

Je trouve, simplement, des politiciens israéliens tels ceux que j’ai cité plus haut, méprisables.

Israël était traité comme les Juifs l’étaient avant la Deuxième Guerre Mondial en Europe

Quand Alan Dershowitz disait qu’Israël était traité comme les Juifs l’étaient avant la Deuxième Guerre Mondiale en Europe, il disait vrai. Ses mots n’ont jamais été aussi vrais qu’aujourd’hui.

Et si quelqu’un me débite tous les griefs énoncés contre Israël aujourd’hui, tous les supposés motifs par lesquels on vient inciter à la haine d’Israël, et au nom desquels on cherche à trouver à Israël tous les défauts et tous les vices du monde, je tiens à la disposition de ce quelqu’un la liste des griefs énoncés contre les Juifs il n’y a pas si longtemps, celle des supposés motifs par lesquels on incitait à la haine des Juifs et au nom desquels on cherchait à trouver aux Juifs tous les défauts et tous les vices du monde.

On sait comment cela a fini, il y a soixante dix ans.

Et il y a soixante-dix ans, il y avait des gens de bonne foi et certains d’être du côté de la justice et du droit des peuples parmi ceux qui pavait la voie qui menait à Auschwitz.

La propagande islamique reprend souvent, presque mot pour mot, l’ancienne propagande nazie

Que les Européens aujourd’hui s’abritent derrière la vague islamique est une preuve de leur lâcheté. Qu’ils reprennent les arguments de la propagande islamique anti-juive et anti-israélienne en faisant comme s’ils ne savaient pas que cette propagande islamique reprend souvent, presque mot pour mot, l’ancienne propagande nazie, donne envie de vomir. Qu’ils prétendent défendre, ce faisant, un « peuple » dont ils savent pertinemment qu’il est constitué de gens que les dirigeants arabes ont enfermé dans des camps pendant des années, avant de les transformer en animaux sacrificiels à utiliser à des fins génocidaires anti-juives pourrait donner envie de leur cracher au visage.

L’invention du « peuple palestinien » est un crime contre l’humanité destinée à tenter d’achever un autre crime contre l’humanité.

Pour les disciples d’Amin Al Husseini, comme pour nombre d’Européens qui semblent trop idiots pour comprendre ce qu’ils font, pour d’autres Européens qui savent fort bien ce qu’ils font, ce qui a été commencé à Auschwitz doit s’achever à Jérusalem.

Le peuple juif, cette fois, ne laissera pas faire. Les amis du peuple juif non plus.

Quelle époque ignoble !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz