FLASH
[23/06/2017] « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 décembre 2012

Arnaud Montebourg, c’est la casserole du gouvernement. Dès qu’il l’ouvre, il a tout faux. Et il ne sait pas se taire.

La semaine dernière, il était xénophobe et voulait expulser l’indien Mittal qui n’aimerait pas assez la France, lui qui n’expulserait pas un sans papier.

Puis il était capitaine d’industrie et voulait nationaliser ArcelMittal, avant de se transformer en magicien qui fait sortir de son chapeau un riche repreneur qui avait 400 millions de trop. Du coup, il devenait aussi hyper capitaliste et ami des très riches.

Quand le public a crié « y’a un truc ! », il a rangé son lapin dans son chapeau et le premier ministre l’a mis au piquet.

Vexé, Arnaud Montebourg, a menacé de démissionner du gouvernement.

Là, nous avons regretté qu’il n’ait pas le courage de mettre ses menaces à exécution. C’eut été pour lui l’occasion de montrer qu’il est un homme un vrai.

Si on pouvait compter sur François Hollande pour trancher entre Ayrault et Montebourg ça se saurait, et Hollande, conforme a soi, n’a pas tranché.

Montebourg a fait trembler Hollande : « Je lui ai dit que si rien n’était fait avant ce soir (samedi dernier) pour réparer les dégâts sur cette question de nationalisation, je ne resterai pas au gouvernement, et la dislocation va commencer ». 

« Il m’a demandé de n’en rien faire », a déclaré Montebourg à Libération. Donc… il n’a rien fait. Vous pouvez imaginer la scène entre deux piteux.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Ce n’était pas une question personnelle. Derrière ce dossier, il y a des gens », ajoute Montebourg. Ben voyons…

Selon Libération, l’Elysée « a passé son samedi à éviter la rupture ». Il faut reconnaitre que Hollande en la matière, est expert, entre Trierweiler et Royal.

Finalement, samedi soir sur TF1, Arnaud Montebourg fit son annonce – la France retenait son souffle. « J’ai décidé de rester à mon poste de travail et de combat ».

De combat ??? Vite, qu’on lui apporte des moulins à vent.

Les réjouissances ne sont pas finies. Qui aurait pensé que la France se doterait d’un gouvernement tragicomique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz