FLASH
[25/03/2017] Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 décembre 2012

Michel Garroté, réd en chef – Pour mémoire, rappelons qu’une agence de communication globale niçoise (dont Estrosi, supporter de Fillon depuis septembre 2012 et concurrent de Copé depuis longtemps, est client), une agence, écrivais-je, dont Estrosi est client, cette agence a acheté le nom de domaine « rassemblement-ump.fr » dix jours après le second tour de la présidentielle, soit le 16 mai 2012. Ce nom de domaine sert actuellement d’adresse URL au futur site du mouvement dissident R-UMP de François Fillon.

Le groupe parlementaire indépendant (lancé par Fillon pour contraindre Copé à remettre son mandat de président de l’UMP en jeu), ce groupe parlementaire indépendant et micro-parti « fillonniste » dont le nom exact est « Rassemblement UMP », est d’une part affilié à l’UMP ; et d’autre part, ce qui peut surprendre, autorisé à utiliser le mot UMP dans son nom à lui : R-UMP. Le droit d’utiliser le mot UMP appartient légalement au parti (présidé par Copé ?) depuis 2002. Et personne ne peut utiliser le mot UMP sans l’accord de la direction nationale de l’UMP.

A l’annonce de la création du groupe « Rassemblement – UMP », un proche de Copé est allé voir sur la base de données de l’Institut national de la propriété industrielle si la marque « Rassemblement » avait été déposée. Or, « Rassemblement » est une marque déposée par l’UMP et enregistrée à l’Institut national de la propriété industrielle le 11 mars 2003 sous le numéro 3214542, pour le compte de l’UMP par sa directrice juridique de l’époque, Frédérique Bilbaut-Faillant. Ce qui remettrait en question l’achat du nom de domaine « rassemblement-ump.fr » le 16 mai 2012 par une agence de communication globale niçoise.

L’existence du groupe Rassemblement-UMP dépend donc de la direction de l’UMP qui peut décider de lui retirer – ou pas – le droit d’utiliser les marques UMP et Rassemblement. Et si les parlementaires pro-Fillon font verser leur part de financement public au R-UMP, alors, l’UMP, « légalement » présidée Copé, peut opérer une saisie sur le compte bancaire.

Enfin, fait inaperçu par les médias français, l’ancienne ministre UDF Simone Veil, hostile à Copé, est favorable à la constitution d’un centre autour de l’UDI. Son mari, Antoine Veil, co-président du Club Vauban, a organisé dans ce cadre une rencontre entre Pierre Méhaignerie et le président de l’UDI Jean-Louis Borloo.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz