FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 10 décembre 2012

Samedi 8 décembre 2012, 13h30. Me voici dans ma ville, à Nancy, revêtu d’un gilet jaune et d’un brassard orange. On m’a sollicité pour faire partie du service d’ordre de la Manifestation Pour Tous de ce jour.

Briefing préalable, je serre la main des autres volontaires. On a ratissé large : dans le service d’ordre, une dizaine de musulmans. J’apprendrai après que la communauté juive locale, sollicitée, n’a pas donné suite. C’est dommage.

14h30 : le cortège s’ébranle. Dans la foule, des familles, des vieillards, des enfants, des gens normaux quoi. Nous sommes des milliers.

Les animateurs entraînent la foule qui reprend en chœur. La consigne a été claire : pas de banderoles homophobes, pas de slogans religieux : nous défendons une institution, tous unis. Devant nous passe une contre-manif de la Fédération Anarchiste. Les CRS sont au milieu, pas d’incident. Sur le chemin, des réactions diverses : « on est avec vous ! » « vous êtes plutôt de droite, non ? » « l’obscurantisme ne passera pas par moi ! ». Les réactions positives me semblent la majorité.

16h30 : je rentre chez moi avec ma femme et mon fils.

20h : nous montons en voiture pour nous rendre à la procession de Saint-Nicolas.

La Saint-Nicolas est une fête lorraine. La Saint-Nicolas, c’est un défilé dans les rues du centre-ville, que je connais depuis mon enfance : des chars viennent des communes avoisinantes, jettent des bonbons aux badauds, les enfants rient, les parents applaudissent.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais la Saint-Nicolas, c’est aussi LA procession. Elle se tient à la Basilique de Saint-Nicolas de Port, tout près. Là aussi, nous sommes des milliers : comme d’habitude, la Basilique est pleine, pas une place assise, les gens s’assoient dans les travées. Assistent à la célébration quatre évêques et une trentaine de prêtres : catholiques, syriaques, orthodoxes. Après les prières vient la procession proprement dite : nous tournons en bon ordre dans la Basilique, chaque fidèle tient une bougie, et nous chantons :

Saint Nicolas, ton crédit d’âge en âge
A fait pleuvoir des bienfaits souverains
Viens, couvre encore de ton doux patronage
Tes vieux amis, les enfants des Lorrains.

Comment vous dire la ferveur commune qui rassemble tous ces fidèles qui chantent leur Saint Patron, qui chantent leurs traditions, qui chantent la joie, tous les ans depuis 767 ans ?

23h : la procession est terminée. Nous rentrons nous coucher, un peu fatigués –la journée a été longue-, mais la tête exaltée.

Aujourd’hui la France a parlé. Pas celle des bobos, des gauchistes, des lobbys : la France normale. Vraiment normale.

Et avant de m’endormir, je pense soudainement que, les laïcards peuvent bien nous crier leur haine, les lobbys homos vouloir nous réduire à leurs caprices, les islamistes tenter de nous hallaliser, rien n’y fera : nous garderons et ferons vivre l’Espérance.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz