FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 décembre 2012

5 morts, c’est le dernier bilan de la répression des milices du président égyptien Morsi lors des dernières manifestations. Mais ce maigre résultat ne pouvait satisfaire les si « démocrates » Frères musulmans.

Aussi les manifestants arrêtés sont envoyés 10 par 10 dans des salles de tortures aménagées face au palais présidentiel.

Mohamed el-Garhi, un journaliste du quotidien Al-Masry Al-Youm (1) a passé 3 heures dans les salles de torture des Frères musulmans.

Mohamed el-Garhi : « la police en uniforme est présentes dans les chambres. 15 Frères musulmans sont aussi présents, supervisés par 3 hommes barbus qui décident qui sera torturé. Ils peuvent faire sortir qui ils voulaient des salles de torture »

Mohamed el-Garhi : « les manifestants sont amenés dans les chambres après avoir été détenus et battus par les Frères, et leurs vêtements déchirés »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mohamed el-Garhi : « ils prennent leurs papiers d’identité, leurs téléphones mobiles et leurs argent avant de commencer les « investigations », qui consistent à les battre jusqu’à tant qu’ils avouent être des voyous »

Mohamed el-Garhi : « on leur demande pourquoi ils ont manifesté dans les rues, s’ils ont reè de l’argent pour protester, s’ils sont affiliés au parti de Mohamed ElBaradei, du courant de Hamdeen Sabbahi ou du parti National Démocratique de Moubarak qui a été dissout. »

Mohamed el-Garhi : « Si les détenus nient, les tortures s’intensifient, ainsi que les injures. »

Mohamed el-Garhi : « j’ai entendu des personnes hurler dans les salles « je suis un sheikh je porte la barbe, c’est Safwat Hegazy qui rendra mes droits, je suis un ami de tous les sheikhs ». Un homme ensanglanté pleurait : « je suis une personne éduquée, j’ai une voiture, est ce que je ressemble à un voyou ? ». Un autre détenu, qui a été violemment battu, a été accusé d’être affilié à l’ancien porte parole du gouvernent, Fathi Sorour. »

Mohamed el-Garhi : « certains détenus ne pouvaient plus répondre aux questions de leurs bourreaux Frères musulmans en raison de leur état physique. Certains saignaient abondamment et étaient épuisés, mais ne recevaient aucune aide médicale, juste des bouteilles d’eau. »

Mohamed el-Garhi : « puis le chef de la police a demandé aux Frères de les aider à transférer les 10 personnes torturées ver la station de police de Nozha pour qu’ils ne soient pas encore attaqués par d’autres Frères musulmans dans les rues, et 10 autres protestataires sont entrés dans les salles de torture. »

Ah ! Monsieur Alain Juppé ! On se souvient de ses déclarations, alors ministre des affaires étrangères de la France, l’an dernier, lorsqu’il décrivait les Frères musulmans comme « intéressants » et expliquait qu’ils ne sont pas « le diable » que leur a présenté le régime Moubarak : « nous les avons crus et nous avons vu le résultat », disait-il en estimant qu’il ne fallait pas considérer que « les Frères musulmans sont tous des terroristes ».

Quelle homme, quelle clairvoyance.

Les frères musulmans, c’est le Tariq Ramadan chouchou des médias coté face, impeccablement policé, et coté pile, les tortionnaires de la place Tahrir, ceux qui assassinèrent un premier ministre égyptien et furent interdits depuis 1954.

Aujourd’hui au pouvoir, ils montrent leur vrai visage.

Des condamnations internationales de ces tortures ? Obama ? Laissez-moi rire ! A moins de construire 3000 logements en Judée Samarie, vous ne méritez ni les condamnations de l’ONU ni celles de l’Union européenne.

Ah j’oubliais presque : tout ceci se passe bien entendu dans les strictes limites de la religion de paix de tolérance et d’amour.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.egyptindependent.com/news/al-masry-al-youm-goes-inside-brotherhood-s-torture-chambers

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz