FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 décembre 2012

5 morts, c’est le dernier bilan de la répression des milices du président égyptien Morsi lors des dernières manifestations. Mais ce maigre résultat ne pouvait satisfaire les si « démocrates » Frères musulmans.

Aussi les manifestants arrêtés sont envoyés 10 par 10 dans des salles de tortures aménagées face au palais présidentiel.

Mohamed el-Garhi, un journaliste du quotidien Al-Masry Al-Youm (1) a passé 3 heures dans les salles de torture des Frères musulmans.

Mohamed el-Garhi : « la police en uniforme est présentes dans les chambres. 15 Frères musulmans sont aussi présents, supervisés par 3 hommes barbus qui décident qui sera torturé. Ils peuvent faire sortir qui ils voulaient des salles de torture »

Mohamed el-Garhi : « les manifestants sont amenés dans les chambres après avoir été détenus et battus par les Frères, et leurs vêtements déchirés »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mohamed el-Garhi : « ils prennent leurs papiers d’identité, leurs téléphones mobiles et leurs argent avant de commencer les « investigations », qui consistent à les battre jusqu’à tant qu’ils avouent être des voyous »

Mohamed el-Garhi : « on leur demande pourquoi ils ont manifesté dans les rues, s’ils ont reè de l’argent pour protester, s’ils sont affiliés au parti de Mohamed ElBaradei, du courant de Hamdeen Sabbahi ou du parti National Démocratique de Moubarak qui a été dissout. »

Mohamed el-Garhi : « Si les détenus nient, les tortures s’intensifient, ainsi que les injures. »

Mohamed el-Garhi : « j’ai entendu des personnes hurler dans les salles « je suis un sheikh je porte la barbe, c’est Safwat Hegazy qui rendra mes droits, je suis un ami de tous les sheikhs ». Un homme ensanglanté pleurait : « je suis une personne éduquée, j’ai une voiture, est ce que je ressemble à un voyou ? ». Un autre détenu, qui a été violemment battu, a été accusé d’être affilié à l’ancien porte parole du gouvernent, Fathi Sorour. »

Mohamed el-Garhi : « certains détenus ne pouvaient plus répondre aux questions de leurs bourreaux Frères musulmans en raison de leur état physique. Certains saignaient abondamment et étaient épuisés, mais ne recevaient aucune aide médicale, juste des bouteilles d’eau. »

Mohamed el-Garhi : « puis le chef de la police a demandé aux Frères de les aider à transférer les 10 personnes torturées ver la station de police de Nozha pour qu’ils ne soient pas encore attaqués par d’autres Frères musulmans dans les rues, et 10 autres protestataires sont entrés dans les salles de torture. »

Ah ! Monsieur Alain Juppé ! On se souvient de ses déclarations, alors ministre des affaires étrangères de la France, l’an dernier, lorsqu’il décrivait les Frères musulmans comme « intéressants » et expliquait qu’ils ne sont pas « le diable » que leur a présenté le régime Moubarak : « nous les avons crus et nous avons vu le résultat », disait-il en estimant qu’il ne fallait pas considérer que « les Frères musulmans sont tous des terroristes ».

Quelle homme, quelle clairvoyance.

Les frères musulmans, c’est le Tariq Ramadan chouchou des médias coté face, impeccablement policé, et coté pile, les tortionnaires de la place Tahrir, ceux qui assassinèrent un premier ministre égyptien et furent interdits depuis 1954.

Aujourd’hui au pouvoir, ils montrent leur vrai visage.

Des condamnations internationales de ces tortures ? Obama ? Laissez-moi rire ! A moins de construire 3000 logements en Judée Samarie, vous ne méritez ni les condamnations de l’ONU ni celles de l’Union européenne.

Ah j’oubliais presque : tout ceci se passe bien entendu dans les strictes limites de la religion de paix de tolérance et d’amour.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.egyptindependent.com/news/al-masry-al-youm-goes-inside-brotherhood-s-torture-chambers

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz