FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 décembre 2012

géopolitique de la Russie

La voix de la Russie (1) en langue française, publie une éclairante rubrique sur la nouvelle politique étrangère de la Russie, dont chacun, particulièrement en Europe, devrait se soucier.  Extraits.

La presse russe a pris connaissance du projet de la politique étrangère de Russie, que le président avait demandé d’élaborer dès son investiture le 7 mai.

Dans sa conception, il est dit que l’axe principal des efforts diplomatiques de la Russie pour les années à venir sera le développement des relations avec les pays de l’ancienne URSS.

L’idée centrale de Vladimir Poutine en politique étrangère, est celle-ci :

La Russie construit ses relations internationales dans une atmosphère instable, et elle sera prise au sérieux seulement si elle est forte et puissante.

Le président Poutine croit qu’un des postulats principal, c’est l’indivisibilité de la sécurité pour tous les Etats, et l’inadmissibilité d’un recours hypertrophié à la force. Pour lui, le non-respect des principes de base du droit international amène à la déstabilisation des relations entre les Etats.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dans ces conditions, il réserve à la Russie, dotée d’un potentiel géopolitique unique, un rôle stabilisant dans la politique étrangère et l’économie globale.

« Moscou est prêt à continuer à participer activement à l’évolution des groupements comme l’OCS, le BRICS, la CEI et l’OTSC. La priorité absolue de la politique étrangère, c’est l’intégration dans l’espace post soviétique », croit le politologue Pavel Daniline.

« Nous avons appris dans le message du président au parlement que le rôle de la CEI et des pays de l’espace post soviétique grandira largement. Dans la conception, on en parle en détail. Je crois que des initiatives intégrationnistes se multiplieront. Et on donnera un feu vert maximal aux relations entre la Russie et le Kazakhstan, la Biélorussie. Il s’agit avant tout de l’intégration économique. Les pays qui s’engageront dans cette voie, auront différents avantages, politiques, entre autres », ajoute Daniline.

L’intégration avec les Etats de l’espace post soviétique n’exclue pas les relations étroites avec d’autres gros acteurs – les pays de l’Asie-Pacifique, de l’Amérique Latine, de l’Afrique et de l’UE.

Le président Poutine écrivait à ce propos : « La Russie est une partie inaliénable de la Grande Europe, de la civilisation européenne. Nos citoyens s’identifient aux Européens. La situation en UE ne nous est pas indifférente ».

Voilà pourquoi, dans sa conception, «la ligne européenne » est devenue une de ses lignes prioritaires. L’objectif est d’introduire un système sans visas et de favoriser le développement du partenariat d’affaires, énergétique, entre autres.

Les russes s’expriment beaucoup par ellipses, et il convient d’appliquer ce filtre.

Le monde, comme la nature, a horreur du vide, et le retrait de la scène mondiale voulu par les américains a ouvert des appétits qui plairont beaucoup aux dirigeants non élus de l’Union Européenne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://french.ruvr.ru/2012_12_14/La-politique-etrangere-de-Russie-les-points-sur-les-i-sont-mis/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz