FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 décembre 2012

géopolitique de la Russie

La voix de la Russie (1) en langue française, publie une éclairante rubrique sur la nouvelle politique étrangère de la Russie, dont chacun, particulièrement en Europe, devrait se soucier.  Extraits.

La presse russe a pris connaissance du projet de la politique étrangère de Russie, que le président avait demandé d’élaborer dès son investiture le 7 mai.

Dans sa conception, il est dit que l’axe principal des efforts diplomatiques de la Russie pour les années à venir sera le développement des relations avec les pays de l’ancienne URSS.

L’idée centrale de Vladimir Poutine en politique étrangère, est celle-ci :

La Russie construit ses relations internationales dans une atmosphère instable, et elle sera prise au sérieux seulement si elle est forte et puissante.

Le président Poutine croit qu’un des postulats principal, c’est l’indivisibilité de la sécurité pour tous les Etats, et l’inadmissibilité d’un recours hypertrophié à la force. Pour lui, le non-respect des principes de base du droit international amène à la déstabilisation des relations entre les Etats.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dans ces conditions, il réserve à la Russie, dotée d’un potentiel géopolitique unique, un rôle stabilisant dans la politique étrangère et l’économie globale.

« Moscou est prêt à continuer à participer activement à l’évolution des groupements comme l’OCS, le BRICS, la CEI et l’OTSC. La priorité absolue de la politique étrangère, c’est l’intégration dans l’espace post soviétique », croit le politologue Pavel Daniline.

« Nous avons appris dans le message du président au parlement que le rôle de la CEI et des pays de l’espace post soviétique grandira largement. Dans la conception, on en parle en détail. Je crois que des initiatives intégrationnistes se multiplieront. Et on donnera un feu vert maximal aux relations entre la Russie et le Kazakhstan, la Biélorussie. Il s’agit avant tout de l’intégration économique. Les pays qui s’engageront dans cette voie, auront différents avantages, politiques, entre autres », ajoute Daniline.

L’intégration avec les Etats de l’espace post soviétique n’exclue pas les relations étroites avec d’autres gros acteurs – les pays de l’Asie-Pacifique, de l’Amérique Latine, de l’Afrique et de l’UE.

Le président Poutine écrivait à ce propos : « La Russie est une partie inaliénable de la Grande Europe, de la civilisation européenne. Nos citoyens s’identifient aux Européens. La situation en UE ne nous est pas indifférente ».

Voilà pourquoi, dans sa conception, «la ligne européenne » est devenue une de ses lignes prioritaires. L’objectif est d’introduire un système sans visas et de favoriser le développement du partenariat d’affaires, énergétique, entre autres.

Les russes s’expriment beaucoup par ellipses, et il convient d’appliquer ce filtre.

Le monde, comme la nature, a horreur du vide, et le retrait de la scène mondiale voulu par les américains a ouvert des appétits qui plairont beaucoup aux dirigeants non élus de l’Union Européenne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://french.ruvr.ru/2012_12_14/La-politique-etrangere-de-Russie-les-points-sur-les-i-sont-mis/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz