FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 décembre 2012

Elle faisait claquer sa porte d’entrée et le réveillait.

Il l’avait insultée depuis sa fenêtre, la traitant de «sale race, sale blanche», avant de menacer de «lui faire la peau et de défoncer sa porte». Raju Biswakarma, un Népalais de 46 ans à été reconnu lundi coupable d’injures publiques à caractère raciste et condamné à 2 mois de prison avec sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines), assortie d’une obligation de soins et d’une interdiction de rencontrer la plaignante. Le condamné doit également s’acquitter d’une amende de 200 euros pour menaces de dégradation de biens.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Plusieurs voisins ont confirmé dans des attestations ces insultes, et leur caractère raciste, se plaignant par ailleurs de l’agressivité et «des nuisances» répétées de la part du prévenu, dont des «hurlements hystériques à toute heure de la nuit».

Le racisme anti-blanc n’est plus relégué au rang des fantasmes de l’extrême droite. Mais dans un pays qui n’est pas raciste, est-ce une victoire ou un recul ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.leparisien.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz