FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 décembre 2012

Victime du FLN algérien
Victime du FLN algérien

Les crimes atroces du FLN algérien

Michel Garroté, réd en chef – Actuellement en Algérie, Hollande a déclaré reconnaître les souffrances infligées par la colonisation française au peuple algérien : « Pendant 132 ans, l’Algérie a été soumise à un système profondément injuste et brutal. Ce système a un nom : c’est la colonisation et je reconnais ici les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien, les massacres de Sétif, de Guelma, de Kherrata ».

Hollande a ajouté : « Nous avons ce devoir de vérité sur la violence, les injustices, les massacres, la torture ». Hollande a promis de mieux accueillir les Algériens demandant des visas pour se rendre en France et de faire en sorte que les consulats français délivrent plus vite les documents.

Hollande n’a pas prononcé un seul mot sur les crimes atroces perpétrés par les maffieux du FLN algérien contre les algériens harkis, les algériens kabyles, les algériens juifs, les algériens chrétiens et les algériens pieds-noirs.

Ce faisant, Hollande a humilié et rabaissé le peuple français, sur le chemin d’une repentance à sens unique, appelée de façon infâmante « devoir de vérité » ; et sur le chemin d’une immigration mahométane de peuplement, cette nouvelle forme de colonisation arrogante qui ruine la France.

La repentance de Hollande, repentance camouflée en « devoir de vérité », est une révision de l’histoire de la colonisation française – 132 ans d’histoire de 1830 1962 -, une révision de cette histoire, scandaleusement transformée, par les mots du président français, en une période soi-disant génocidaire.

Et cette repentance hollandique, camouflée en « devoir de vérité », est une négation des crimes du nationalisme algérien. La vérité vraie, c’est qu’une partie du FLN, au moment de l’indépendance de l’Algérie, a pris et conservé le pouvoir. Un pouvoir criminel et maffieux.

L’Algérie en 1954, soit huit ans avant son indépendance, avait un PNB supérieur à celui de la Corée du Sud et équivalent à celui du Brésil.

En 2012, l’Algérie de Bouteflika, pays riche en gaz et en pétrole, importe néanmoins 90% de sa consommation intérieure.

En 2012, l’Algérie compte 30% de chômeurs parmi ses jeunes.

En 2012, l’Algérie vit, encore et toujours, dans la corruption et elle inflige un manque de liberté considérable à ses médias.

Les Algériens Kabyles sont toujours considérés comme des sous-hommes.

Bouteflika, pour tous ces motifs peu reluisants, a décidé de détourner les esprits sur les crimes coloniaux, quelques-uns réels mais beaucoup d’autres supposés, de la France.

Hollande a marché dans cette combine sordide.

Le président normal a déshonoré son peuple.

L’histoire jugera.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

drapeaux-champs-élysées

Au soir de la victoire de Hollande

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz