FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 décembre 2012

IDF-Shakak-1

Michel Garroté, réd en chef – En 1991, Amnon Lipkin-Shahak était devenu le 15ème chef d’état-major de Tsahal. Il vient de décéder. L’équipe dreuz.info présente le témoignage de son amitié à son épouse, à ses cinq enfants et à tous ses proches. Ci-dessous, quelques faits d’armes et hommages.

Katy Bisraor Ayache, sur le blog En Direct de Jérusalem (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page), témoigne : Amnon Lipkin-Shahak était de cette génération d’Israéliens, tout à la fois héros et humble, combattant et épris de paix, qui ont fait de Tsahal, et d’Israël une légende. Devant la tombe de son mari, les mots de Tali Lipkin-Shahak, journaliste et mère de trois de ses cinq enfants racontent mieux que tout l’homme.

Katy Bisraor Ayache : J’ai donc traduit une partie du texte que Tali m’a confié et voici : « Dans le département d’hématologie de l’hôpital Hadassah, enfoui dans cet automne froid et dur, tu m’avais dit : Je ne peux imaginer ce qu’aurait été ma vie sans toi, Tali. Et je t’ai répondu : Je ne peux imaginer ce que sera la vie sans toi. Tiens encore le coup, Amnon, résiste, lutte, encore. Et tu m’as répondu : J’ai encore de la force. – Mais, depuis longtemps, je savais que nos jours étaient comptés. Nous en parlions en filigrane, rarement, avec prudence, pour ne pas nous blesser. Mais en fait, à qui les jours ne sont pas comptés. Savons-nous ce que nous réserve demain ? Je tentais ainsi d’apaiser ma peine. Nous nous sommes aimés sans limite. Simplement, facilement. Sans condition, sans doute aucun. Sans jeu, sans répit, sans peur. Des vases entrelacés et communicants nous étions. Comme un système électrique en circuit fermé, une unité, pleine, unique, une, immense et parfaite autour de notre amour et de la vie que nous avions construit avec nos enfants. Compléments l’un de l’autre, différents et semblables. Et toi, la lumière qui éclairait le chemin. J’étais à toi, mon amour. Et je resterais à toi jusqu’à notre prochaine rencontre » (fin des extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page).

Le blog en français de Tsahal (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page) informe qu’après avoir conduit ses soldats à la victoire pendant la guerre de Kippour, organisé le sauvetage des Juifs d’Éthiopie et participé à des opérations aux côtés des plus grands, Amnon Lipkin-Shahak, 15ème chef d’état-major de Tsahal, est décédé à l’âge de 68 ans. Né en 1944 à Tel Aviv, Amnon Lipkin-Shahak débute sa carrière militaire chez les parachutistes. Commandant pendant la Guerre des Six jours en 1967, puis officier de la Guerre de Kippour en 1973, il mène ses soldats à la victoire dans le désert du Sinaï et encadrera les entraînements de l’armée en vue de la Guerre du Golfe en 1990. Pendant sa vie, Amnon Lipkin-Shahak combat aux côtés des plus grands comme pendant l’Opération Printemps de la Jeunesse.

Dans la nuit du 9 au 10 avril 1973, l’unité d’élite des forces spéciales israéliennes, la Sayeret Matkal, effectuent un raid contre plusieurs cibles de l’Organisation de Libération de la Palestine à Beyrouth et à Sidon au Liban. En une nuit, ils éliminent 50 membres haut placés de l’OLP, notamment l’adjoint de Yasser Arafat, Abou Youssef. Parmi les commandants des forces de Tsahal qui participent à l’opération, on retrouve notamment Ehud Barak, Yoni Netanyahou et Amnon Lipkin-Shahak. En 1991, Amnon Lipkin-Shahak devient le 15ème chef d’état-major. Son mandat est fortement marqué par l’Opération Salomon, pendant laquelle 15’000 Juifs d’Éthiopie ont été ramenés en Israël. Amnon Lipkin-Shahak, Héros d’Israël, repose en paix (fin des extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page).

IDF-Shakak-2

Sarah Lalou sur Guysen News international (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page) relate que la classe politique israélienne a rendu un hommage unanime à Amnon Lipkin-Shahak. Le président Shimon Pérès, le Premier ministre Binyamin Netanyahou, la chef de l’opposition Shelly Yéhimovitz, Shaoul Mofaz – qui fut son successeur à la position de Chef d’état-major -, Naftali Bennett – chef du Foyer juif -, et ont tous salué ses qualités. Shimon Pérès a déclaré : « Amonon Lipkin-Shahak était un véritable héros d’Israël, qui a porté la lumière de la paix, une personne rare qui a été un mentor extraordinaire pour ses nombreux soldats. Sa contribution à la sécurité de l’Etat était de premier ordre, et tout Israël est en deuil ». Shaoul Mofaz a quant à lui déploré : « Nous avons perdu un homme extraordinaire », et Shelly Yachimovich a souligné qu’il « était un officier et un gentleman ».

Sarah Lalou : Cet ancien chef d’état-major a reçu deux fois la Médaille d’Honneur. Lipkin- Shahak a rejoint l’armée israélienne en 1962, en s’enrôlant dans l’unité des parachutistes. Il a servi en tant que commandant au cours de la Guerre des Six Jours, et l’année suivante a pris part à des raids contre des bases de l’OLP en Jordanie. Il a gravi les échelons avant de devenir chef de l’unité d’élite des parachutistes, et d’être nommé à leur commandement. En 1973, Lipkin-Shahak a mené une opération commando contre l’OLP à Beyrouth, causant la mort de 100 terroristes de l’OLP. Durant la guerre de Kippour, Lipkin-Shahak a combattu sur le front sud dans le Sinaï. Il a par la suite été nommé chef du renseignement militaire, jusqu’en 1991.

Sarah Lalou : Lipkin-Shahak est devenu directeur adjoint du cabinet sous le ministre de la Défense Ehoud Barak en 1991, qu’il a remplacé comme chef de cabinet en 1995. Benyamin Netanyahou a publié mercredi une déclaration décrivant Lipkin -Shahak comme un héros israélien qui a consacré les meilleures années de sa vie à la sécurité d’Israël. Le premier ministre a ajouté que son héroïsme s’était également manifesté dans la façon courageuse dont il a mené son combat contre la maladie. Il n’a pas une minute perdu de sa noblesse, a-t-il affirmé en lui rendant hommage (fin des extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et sources :

http://endirectdejerusalem.com/wordpress/?p=2428

http://tsahal.fr/2012/12/20/hommage-amnon-lipkin-shakak-images-et-exploits-dun-soldat-disrael/

http://www.guysen.com/articles.php?id=18677

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz