FLASH
Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 décembre 2012

Bienvenus en Russie
Bienvenus en Russie

Michel Garroté, réd en chef – Or donc, la fin du monde est survenue tôt ce matin, à 7h, heure d’Europe continentale de l’ouest. J’ai moi-même constaté les dégâts au lever : des montagnes couvertes de neige, ainsi qu’un soleil radieux dans un ciel immense et bleu. Cela dit, en lisant la presse, j’ai tout de même noté la fin progressive d’un certain monde : le monde politico-médiatique parisien. Certes, il n’est pas encore complètement mort. Mais il agonise doucement.

Ainsi, un brave citoyen français, travailleur parti de rien, envisage de s’installer ailleurs que dans l’hexagone. Une certaine classe politique – aussi médiocre que vaniteuse – menace de le guillotiner. Des médias en rajoutent, car cela fait quarante ans, qu’ils ne font plus du journalisme. Tas de fumier par-ci, fosse à purin par-là, des coqs morveux et des gorets débiles s’acharnent sur un homme qui ne leur doit rien. Depardieu.

La Russie vous attend
La Russie vous attend

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev – aujourd’hui, vendredi 21 décembre 2012, quelques heures après la fin du monde survenue tôt ce matin – réitère l’invitation faite à Depardieu de s’installer en Russie, en l’assurant qu’il ne risque pas d’augmentation d’impôts dans ce pays. « Que Depardieu vienne. Chez nous. L’impôt sur le revenu est de 13%. Et nous n’allons pas le modifier », déclare Dmitri Medvedev.

Hier, à la veille de la fin du monde, le Président russe Vladimir Poutine a déclaré être prêt à accorder un passeport russe à Gérard Depardieu si celui-ci le souhaite : « Si Gérard veut vraiment avoir un permis de séjour ou un passeport russe, c’est une affaire réglée de manière positive », a dit Poutine.

Russie, ni minable, ni dans la déchéance.
Russie, ni minable, ni dans la déchéance.

Pa ailleurs, Catherine Deneuve écrit dans Libération – aujourd’hui, vendredi 21 décembre 2012, quelques heures après la fin du monde survenue tôt ce matin – sa colère née des jugements à l’emporte-pièce de Philippe Torreton sur Depardieu et elle estime indigne d’un homme d’État le « minable » prononcé par Jean-Marc Ayrault au sujet de l’exil fiscal de l’acteur.

Catherine Deneuve poursuit : « Ma colère est née de vos jugements à l’emporte-pièce. Et de cette mesquinerie ordinaire qui vous agite tant. Ce n’est pas tant Gérard Depardieu que je viens défendre, mais plutôt vous que je voudrais interroger. Vous en prendre à son physique ! À son talent ! Ce gâchis dont vous parlez. De quel droit, de quel souci démocratique semblez-vous animer votre vindicte salissante ? Quant à la parole officielle, déchéance, minable, elle n’est pas digne d’hommes d’État », ajoute Catherine Deneuve.

Pour mémoire, le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a considéré « assez minable » le départ (en Belgique ?) de Depardieu. Le ministre du Travail Michel Sapin, y a vu, quant à lui, « une forme de déchéance personnelle ».

Il est vrai que tout ceci reste assez cocasse et paradoxal.

Regardez Ayrault et Sapin lorsqu’ils gesticulent à la télé.

N’y a-t-il point-là minable déchéance ?

Casse-toi Depardieu.

Et si tu passes par la Suisse, on se tape une bonne bouteille de Pinot Valaisan.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et le cas échéant les sources citées

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz