FLASH
[18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  |  Le frère du dictateur coréen Kim Jong Un a été assassiné par deux femmes (aiguilles empoisonnées) en Malaisie  |  [13/02/2017] Le Figaro : 50 attaques dans 30 communes la nuit dernière (confidentiel intérieur pas si confidentiel)  |  Houston Texas : avalanche d’appels à la police (911) suite à odeurs suspectes  |  La Corée du nord a lancé un nouvelle missile balistique  |  France, guérilla urbaine qui ne dit pas son nom: policiers pris dans un guet-apens hier soir à Mantes-la-jolie  |  Attentat déjoué : c’est à la Tour Eiffel ou près de militaires que le couple de Français musulman voulait se faire exploser  |  Egypte : double attentat de l’Etat islamique près du passage de Rafah avec Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 24 décembre 2012

2564-3631-thickbox

Comment les dirigeants des principaux pays européens, dans un élan collectif, pouvaient-ils achever dignement l’année ? En célébrant une fois de plus l’obtention du prix Nobel de la paix par l’Union Européenne et en redisant la grandeur superbe du projet européen qui n’en finit pas d’apporter des merveilles à la planète ? Non. Cela finirait par les lasser eux-mêmes. Ils se sont assemblés pour se congratuler les uns les autres voici quelques semaines à peine. Ils reviendront sur le thème, individuellement, dans leurs discours du 31 décembre au soir. Ils ne vont pas, entre temps, se rassembler une fois de plus pour recommencer à se congratuler à nouveau.

La question restant posée donc, elle a trouvé vite sa réponse.

Quoi de mieux pour sembler lucides, géniaux et visionnaires et pour montrer que l’Europe est grande et superbe que de trouver une cause noble et de s’en faire les défenseurs. Et quelle cause paraitrait plus noble que la « paix au Proche-Orient »?

Les dirigeants des principaux pays européens ont-ils choisi, aux fins de défendre cette cause, de dénoncer le glissement de l’Egypte vers une dictature islamiste ? Non, vous n’y êtes pas du tout. Pour les dirigeants européens, Mohamed Morsi est un bien brave homme et un « modéré ». Ont-ils décidé d’adopter une attitude plus ferme vis-à-vis du régime totalitaire iranien et de ses projets nucléaires ? Non, encore. Pourquoi voudriez-vous qu’ils fâchent des gens qui peuvent commettre des attentats en représailles ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ont-ils décidé alors, faute de mieux, de « déplorer » les morts de la guerre civile entre barbares shiites et barbares sunnites en Syrie ? Non, toujours : ils ont choisi le camp des barbares sunnites et ils s’emploient à les dépeindre dès qu’ils le peuvent comme de gentils « rebelles », mais ils ne veulent pas le faire trop ouvertement. Les barbares shiites ont l’appui du régime iranien et de la Russie, et même si les barbares shiites risquent de perdre la partie, comment oser imaginer que des dirigeants européens puissent froisser à la fois l’Iran et la Russie. Alors ?

Je vous donne la réponse : les dirigeants des principaux pays européens ont découvert l’arme de destruction massive la plus dangereuse de la région, celle qui peut anéantir à jamais la « paix », celle qui peut provoquer une nouvelle guerre mondiale et faire un nombre incalculable de victimes.

A côté d’elle une arme atomique aux mains de Khamenei et Ahmadinejad n’est rien qu’un innocent jouet pour nouveau né, les stocks d’armes chimiques et bactériologiques du régime Assad, pour partie récupérées en Irak où, bien sûr, il n’y a jamais eu d’armes de destruction massive, ne sont pas même des pétards mouillés.

Quelle est cette arme effroyable ?

Des appartements, des maisons construites par des maçons, des deux pièces avec cuisine et salle de bains, des trois pièces parfois, mais plus il y a de pièces, plus l’arme devient dangereuse. Et pourquoi cette arme est-elle à même de donner des frissons ? Parce qu’elle est installée sur des terrains où personne ne vit pour le moment. Vous commencez à comprendre l’horreur ?

Non seulement cette arme est installée là où personne ne vit, ce qui est déjà dantesque, mais elle risque d’être habitée par des familles juives. Vous imaginez ? Des familles juives ! Il se pourrait même qu’il y ait des familles arabes !

Et que veulent faire ces familles ? Habiter ces appartements et ces maisons, y faire la cuisine, y élever des enfants, y regarder la télévision. Je pense que vous avez saisi l’intensité du danger.

Si j’ajoute que l’essentiel de ces logements et de ces maisons sont construits en périphérie de Jérusalem, en Judée, vous saisirez mieux encore. Comme le notait Jean Patrick : des Juifs, dans des appartements et des maisons, en Judée ? De quoi en tomber à la renverse.

Ayant trouvé leur noble cause, ayant détecté le principal obstacle à la paix au Proche Orient, ayant découvert l’arme de destruction massive la plus dangereuse de la région, ayant vu qu’elle pouvait anéantir à jamais la « paix », provoquer une nouvelle guerre mondiale et faire un nombre incalculable de victimes, les dirigeants des principaux pays européens ont décidé d’agir.

Ils ont fait paraître des communiqués faisant part de leur « préoccupation » et de leur intense « réprobation ». Ils ont même, voici deux jours, le 21 décembre, ajouté un communiqué particulièrement cinglant signé avec la Russie (oui, la Russie), affirmant que ni l’Union Européenne ni la Russie ne reconnaissent le moindre changement de tracé des « frontières de 1967 », y compris concernant Jérusalem.

Les dirigeants israéliens pourraient répondre qu’il n’y a jamais eu de « frontières de 1967 », y compris à Jérusalem, et que l’Union Européenne et la Russie falsifient l’histoire.

Ils pourraient répondre que les lignes d’armistice de 1949 séparaient un pays qui avait pris la Judée, la Samarie et la moitié de Jerusalem par la force et, que ce pays, la Jordanie, ne reconnaissait pas Israël.

Ils pourraient dire que la Jordanie a perdu une guerre d’agression contre Israël en 1967.

Ils pourraient dire qu’un retour aux frontières d’Israël signifierait un retour du Kotel au statut d’urinoir, qui fut le sien de 1949 à 1967.

Ce serait inutile.

Les dirigeants des principaux pays européens savent que les dirigeants israéliens sont des menteurs : c’est ce que leur dit Mahmoud Abbas, et dès lors que Mahmoud Abbas est un bien brave homme et un « modéré », comme Mohamed Morsi, ils le croient sur parole. Et puis, les dirigeants européens en sont certains : une Judée judenrein, un Kotel aux mains des « Palestiniens », un Etat pour Mahmoud Abbas et, bientôt, le Hamas dans les « frontières de 1967 », et il n’y aurait plus d’obstacle, la « paix » viendrait sur la planète. Il n’y aurait plus de guerre, plus de victimes.

Ils ne semblent pas lucides, géniaux et visionnaires ! Ils le sont vraiment !

Quelle chance a l’Europe de les avoir !

Et bien sûr : l’Europe est grande et superbe.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz