FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 25 décembre 2012

René Trabelsi

Une fois de plus, la Tunisie post-révolutionaire sombre dans l’antisémitisme. Les islamistes au pouvoir veulent empêcher les compétences juives tunisiennes à participer à la vie publique.

Le Conseil de la Choura du mouvement d’Ennahdha, le conseil d’administration du parti religieux, a opposé son veto à la proposition de nommer un Tunisien de confession juive, René Trabelsi, directeur général de Royal First Travel, au poste de ministre du Tourisme.

Ce dernier est le fils de Perez Trabelsi, président de la communauté juive de Djerba, et il était supposé remplacer Elyes Fakhfakh, nommé à la tête des Finances.

Des radicaux, dont Habib Ellouze, Sadok Chourou, Abdellatif El-Mekki et Riadh Chaibi ont rejeté catégoriquement l’idée que le portefeuille du Tourisme dans un pays musulman soit confié à… un juif.

Elyes Fakhfakh cumulerait encore, momentanément, le portefeuille du tourisme avec celui des Finances, en attendant la nomination d’un d’autre candidat.

Fethi Ayadi, président du Conseil de la Choura, a validé cette décision arbitraire en vertu du principe islamique décidant que les musulmans sont supérieurs aux non-musulmans.

L’apartheid qui en résulte se matérialise, en particulier, dans les restrictions d’accès aux postes importants de l’État, réservés aux seuls musulmans. L’Islam impose un régime d’apartheid aux non musulmans à travers le statut de la dhimmitude, institutionnalisé par les lois islamiques et intégré à la shari’a.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

René Trabelsi, opérateur touristique influent et fils du président de la communauté juive de Djerba, mais aussi Laurent Abitbol, patron de Voyamar, participent depuis des années à l’essor du tourisme tunisien.

Certains expliquent la décision du mouvement d’Ennahdha d’écarter le candidature du fils du président de la communauté juive au poste ministère du Tourisme comme une « punition » de sa critique quant à la visite de Youssef Al-Qaradhaoui en Tunisie le 3 Mai 2012. De nombreux Tunisiens ont manifesté en protestation contre la visite du Président de l’Union des Ulémas musulmans dans leur pays. Au cours de ces manifestations qui ont eu lieu à Tunis, les protestataires ont qualifié Al-Qaradhawi de wahhabiste séditionniste. Les manifestants brandissaient des pancartes réclamant son expulsion de Tunisie.

La Tunisie est devenue l’un des plus importants diffuseur et incitateur de l’antisémitisme.

Le Sermon du vendredi dans une mosquées à Radès, en Tunisie, prononcé par le Cheikh Ahmad Al-Suhayli et diffusé sur Hannibal TV le 30 novembre 3012 a fait l’objet d’une large condamnation en Europe. Le titre du prêche, traduit en plusieurs langues, « Le Coran a dévoilé l´esprit diabolique des Juifs », a provoqué la colère de la communauté juive.

Cette discrimination visant aujourd’hui un représentant d’une communauté présente en Tunisie depuis vingt siècles, bien avant la présence arabe, est un scandale et une tâche infamante portée à la réputation d’un pays qui a jadis été reconnu pour son ouverture d’esprit et sa tolérance religieuse.

Mais la révolution de janvier 2011, qui a consisté à remplacer un régime corrompu qui a enrichi un clan d’affairistes, a ouvert la voie à un régime islamiste inspiré d’un fanatisme religieux d’un autre âge, qui ne pourra qu’enfoncer un peu plus la Tunisie dans le marasme économique, car le soutien des pays du Golfe arabo-persique ne comblera jamais la contribution des Européens au PNB, grâce au tourisme, qui est la principale richesse du pays.

Malgré toutes les discriminations, beaucoup de tunisiens ont l’intime conviction que les juifs de Tunisie sont plus loyaux et plus attachés à leur pays que ces intégristes qui n’ont aucun sentiment nationaliste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour www.Dreuz.info

Lire aussi l’article de Faouzi Kraiem « Diffamations gratuites et lâches contre René TRABELSI, DG de Royal First Travel » : http://madeincopie.blogspot.ca/2011/02/diffamations-gratuites-et-laches-contre.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz