FLASH
[30/04/2017] Guaino : « Je me demande si le danger de monsieur Macron n’est pas pire »  |  Coups de feu devant le commissariat de Yerres (91). 2 blessés légers. Tentative de braquage et non terrorisme, même si les mêmes font les deux  |  Effet Trump : l’immigration illégale a baissé de 70%  |  Israël va construire 25 000 nouvelles implantations dans sa capitale Jérusalem  |  Pour une fois ce sale type est cohérent: Mélenchon n’appelle à voter pour personne  |  [29/04/2017] Chine : le ministre des Affaires étrangères dit qu’il ne permettra pas aux USA d’attaquer la Corée du Nord  |  Syrie : ISIS dit avoir tué 30 soldats syriens lors d’une attaque à l’est de Khanasser  |  Tension Corée du Nord/ Israël, Lieberman déclare : “nous sommes au bord d’avoir des missiles précis et des armes non conventionnelles entre les mains de gens irrationnels”  |  Roulez les insultes : le juppéiste Bussereau qualifie Dupont-Aignan de ‘collabo’ et de ‘pétainiste’  |  Une policière d’origine maghrébine : « Marine Le Pen nous propose de la sécurité et nous montre de la considération »  |  « Trou du cul » « grosse merde »: Dupont-Aignan porte plainte contre Lellouche et Kassovitz  |  Edgar Morin appelle à voter Macron puis à : » inscrire dans la Constitution ‘la France est une République une et multiculturelle’  |  Polony: « les élites se foutent de la désindustrialisation »  |  Ali Juppé avec un métro de retard : PEUPLE DE FRANCE, RESSAISIS-TOI »  |  Marine Le Pen répond à Zinédine Zidane : « Avec ce qu’il gagne je comprends qu’il vote Macron »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 janvier 2013

Un homme a « accidentellement » tué sa femme âgée de 48 ans vendredi à Périgueux.

Mis en examen pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner,  le juge des libertés et de la détention (JLD) a décidé de le remettre en liberté sous contrôle judiciaire.

Pourquoi ?

Pas de risque de trouble à l’ordre public.

Le juge des libertés a considéré qu’il n’y a pas de risque à laisser le meurtrier en liberté. C’est d’une logique implacable : il ne pourra pas tuer sa femme une seconde fois.

C’est la famille de sa femme qui doit être contente.

« C’est une dispute qui a mal tourné et se termine en accident dramatique », a déclaré son avocat, Me Dominique Bertran, ajoutant que le meurtrier (qui a avoué) « est aujourd’hui un homme effondré ». Pas autant que sa femme.

Le parquet a décidé de faire appel, a déclaré le procureur de la République, Yves Squercioni.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lechorepublicain.fr/page-3/france-monde/actualites/a-la-une/national/2013/01/02/dordogne-libere-apres-avoir-frappe-a-mort-sa-femme-1392590.html

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz