FLASH
Le double attentat islamiste d’Istanbul a fait 29 morts dont 27 policiers et 166 blessés  |  Turquie : il viendrait de se produire 2 explosions massives à Istanbul  |  Selon des fuites, Rex Tillerson, PDG d’Exxon, futur Secrétaire d’Etat, en tandem avec John Bolton  |  Syrie : ISIS a recapturé une partie de Palmyre et dit avoir piégé des soldats russes et syriens  |  Londres : un musulman suspecté de préparer un attentat terroriste a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Stansted  |  Ministre de l’Int. Bruno Le Roux a triché dans son CV : il n’est pas 1 ancien HEC et ESSEC – moralité parfaite pour un ministre socialiste  |  Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 janvier 2013

Arnaque

Michel Garroté, réd en chef – Pour la première fois – selon Le Parisien du mercredi 2 janvier 2013 – l’intermédiaire en armements Ziad Takieddine, mis en examen dans l’affaire Karachi, a affirmé, au juge Van Ruymbeke, détenir les preuves d’un financement par la Libye de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page). Acculé par la justice, lâché par ses anciens amis, soumis à un contrôle judiciaire qui l’empêche de sortir du territoire français, Ziad Takieddine, l’intermédiaire franco-libanais en contrats d’armement, a décidé de contre-attaquer. Déjà plusieurs fois mis en examen dans l’affaire Karachi pour complicité et recel d’abus de biens sociaux et faux témoignage, il vise cette fois-ci une autre cible : Nicolas Sarkozy et ses anciens lieutenants, au premier rang desquels l’ex-secrétaire général de l’Elysée, devenu plus tard ministre de l’Intérieur Claude Guéant.

50 Millions € pour Sarkozy ?

Le 19 décembre, Takieddine, de nouveau entendu par le juge Renaud Van Ruymbeke qui l’interrogeait à sa demande sur son éventuelle complicité dans le financement illicite de la campagne Balladur de 1995, a largué une petite bombe. Le régime libyen de Muammar Kadhafi, explique-t-il au juge, se serait montré particulièrement généreux envers la France. Son aide financière ne s’est pas limitée à la campagne du candidat Sarkozy, assure-t-il. Elle s’est poursuivie après l’accession de ce dernier à l’Elysée. « Je peux vous fournir les éléments existants sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy », promet Ziad Takieddine. Le montant de cette aide dépasserait les 50 Millions €, somme un temps évoquée par l’un des fils du dictateur. Elle aurait été très abondante « en décembre 2006 et janvier 2007 », ajoute l’intermédiaire franco-libanais. Il évoque plusieurs rencontres entre Béchir Saleh, alors secrétaire particulier de Muammar Kadhafi, et Claude Guéant qui, à l’époque, était directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy.

100 Million € de prestations fictives ?

« Guéant donnait alors à Saleh les indications bancaires nécessaires aux virements », assure Takieddine. De retour en Libye, Béchir Saleh aurait systématiquement rendu compte de ces rencontres, par écrit, au Guide de la révolution. Ces comptes rendus seraient entre les mains de Mamoudhi Bagdadi, le dernier Premier ministre de Kadhafi, récemment livré aux autorités libyennes après avoir été longtemps protégé par la France. « Il est prêt à vous les fournir », s’engage Ziad Takieddine, qui n’en est pas resté là. « J’ai les preuves que trois sociétés françaises ont bénéficié en Libye de contrats pour des prestations fictives », assure Ziad Takieddine au magistrat. Les montants évoqués par l’intermédiaire sont faramineux : « plus de 100 M€ ». Il s’agissait de préparer « l’événementiel pour les festivités du 40e anniversaire de la révolution libyenne qui devait avoir lieu le 1er septembre 2011 », détaille l’intermédiaire.

Corruption généralisée en France ?

Une couverture permettant en réalité à ces entreprises de percevoir secrètement d’importantes sommes. « J’ai les contrats, les transferts d’argent, les destinataires, les montants », assure Ziad Takieddine lors de son audition. Le fils de Claude Guéant, affirme-t-il, serait « dirigeant et actionnaire » de l’une de ces sociétés. Contacté, Ziad Takieddine, qui se dit « écœuré par la corruption généralisée en France », persiste et signe. « Oui, la Libye a financé Sarkozy et Guéant », assure-t-il. Quant aux preuves, il affirme les avoir vues, savoir où elles se trouvent, et, il se réserver la possibilité de les fournir à la justice. « Il faudra qu’une nouvelle enquête, distincte de celle en cours sur Karachi, soit ouverte sur la question du financement libyen », exige l’intermédiaire Takieddine. L’avocat de Nicolas Sarkozy était injoignable hier mardi (fin des extraits adaptés ; cf. ci-dessous lien vers source).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://www.leparisien.fr/affaire-karachi/takieddine-vise-sarkozy-02-01-2013-2449187.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz