FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 janvier 2013

Arnaque

Michel Garroté, réd en chef – Pour la première fois – selon Le Parisien du mercredi 2 janvier 2013 – l’intermédiaire en armements Ziad Takieddine, mis en examen dans l’affaire Karachi, a affirmé, au juge Van Ruymbeke, détenir les preuves d’un financement par la Libye de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page). Acculé par la justice, lâché par ses anciens amis, soumis à un contrôle judiciaire qui l’empêche de sortir du territoire français, Ziad Takieddine, l’intermédiaire franco-libanais en contrats d’armement, a décidé de contre-attaquer. Déjà plusieurs fois mis en examen dans l’affaire Karachi pour complicité et recel d’abus de biens sociaux et faux témoignage, il vise cette fois-ci une autre cible : Nicolas Sarkozy et ses anciens lieutenants, au premier rang desquels l’ex-secrétaire général de l’Elysée, devenu plus tard ministre de l’Intérieur Claude Guéant.

50 Millions € pour Sarkozy ?

Le 19 décembre, Takieddine, de nouveau entendu par le juge Renaud Van Ruymbeke qui l’interrogeait à sa demande sur son éventuelle complicité dans le financement illicite de la campagne Balladur de 1995, a largué une petite bombe. Le régime libyen de Muammar Kadhafi, explique-t-il au juge, se serait montré particulièrement généreux envers la France. Son aide financière ne s’est pas limitée à la campagne du candidat Sarkozy, assure-t-il. Elle s’est poursuivie après l’accession de ce dernier à l’Elysée. « Je peux vous fournir les éléments existants sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy », promet Ziad Takieddine. Le montant de cette aide dépasserait les 50 Millions €, somme un temps évoquée par l’un des fils du dictateur. Elle aurait été très abondante « en décembre 2006 et janvier 2007 », ajoute l’intermédiaire franco-libanais. Il évoque plusieurs rencontres entre Béchir Saleh, alors secrétaire particulier de Muammar Kadhafi, et Claude Guéant qui, à l’époque, était directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy.

100 Million € de prestations fictives ?

« Guéant donnait alors à Saleh les indications bancaires nécessaires aux virements », assure Takieddine. De retour en Libye, Béchir Saleh aurait systématiquement rendu compte de ces rencontres, par écrit, au Guide de la révolution. Ces comptes rendus seraient entre les mains de Mamoudhi Bagdadi, le dernier Premier ministre de Kadhafi, récemment livré aux autorités libyennes après avoir été longtemps protégé par la France. « Il est prêt à vous les fournir », s’engage Ziad Takieddine, qui n’en est pas resté là. « J’ai les preuves que trois sociétés françaises ont bénéficié en Libye de contrats pour des prestations fictives », assure Ziad Takieddine au magistrat. Les montants évoqués par l’intermédiaire sont faramineux : « plus de 100 M€ ». Il s’agissait de préparer « l’événementiel pour les festivités du 40e anniversaire de la révolution libyenne qui devait avoir lieu le 1er septembre 2011 », détaille l’intermédiaire.

Corruption généralisée en France ?

Une couverture permettant en réalité à ces entreprises de percevoir secrètement d’importantes sommes. « J’ai les contrats, les transferts d’argent, les destinataires, les montants », assure Ziad Takieddine lors de son audition. Le fils de Claude Guéant, affirme-t-il, serait « dirigeant et actionnaire » de l’une de ces sociétés. Contacté, Ziad Takieddine, qui se dit « écœuré par la corruption généralisée en France », persiste et signe. « Oui, la Libye a financé Sarkozy et Guéant », assure-t-il. Quant aux preuves, il affirme les avoir vues, savoir où elles se trouvent, et, il se réserver la possibilité de les fournir à la justice. « Il faudra qu’une nouvelle enquête, distincte de celle en cours sur Karachi, soit ouverte sur la question du financement libyen », exige l’intermédiaire Takieddine. L’avocat de Nicolas Sarkozy était injoignable hier mardi (fin des extraits adaptés ; cf. ci-dessous lien vers source).

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et source :

http://www.leparisien.fr/affaire-karachi/takieddine-vise-sarkozy-02-01-2013-2449187.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz