FLASH
Alerte : Trump a envoyé un architecte en Israël pour étudier l’installation de l’ambassade à Jérusalem  |  Sanders félicite Trump pour son annulation du Traité de libre échange  |  France Nantes : hier soir un homme a été blessé par balles au torse et jambe. Motif inconnu  |  Egypte : 5 membres des forces de sécurité ont été tuées par des terroristes dans le Sinaï  |  Hamon en tête autour de 35%, Valls environ 30 %, Montebourg 25 %, Peillon 5%  |  Trump et Netanyahu discutent en ce moment du déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem  |  Netanyahu a en fait autorisé la construction de 566 logements pour les juifs, et 105 pour les arabes à l’est de Jérusalem  |  Netanyahu lève toutes les restrictions politiques et administratives aux constructions en Judée Samarie ex-Cisjordanie  |  Primaire socialiste estimation : Hamon et Montebourg  |  Un qui ne sera pas mentionné par les médias : « L’élection de Trump a sauvé le monde d’une terrible guerre » – Kusturica  |  Quand les médias cherchent des excuses à la très faible participation à la primaire socialiste, c’est que tout va bien  |  Jérusalem donne le feu vert pour la construction de 671 logements à Ramat Shlomo, en Judée juive comme son nom l’indique  |  Selon deux de nos sources, l’annonce officielle du déplacement de l’ambassade US à Jérusalem sera faite demain  |  Nouveau malaise à BFMTV quand Bercoff informe le public que les manifestants anti-Trump sont payés par Soros  |  David Friedman, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Israël, habitera à Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 janvier 2013
L'intérieur de l'hôtel Sarcus
L’intérieur de l’hôtel Sarcus

« C’était pas la fête, c’était la guerre » témoigne, encore sous le choc, une habitante de la résidence du Parc Hebert, à Nogent-sur-Oise. Dans la nuit de la Saint-Sylvestre, 300 « jeunes » ont pris d’assaut un ancien hôtel inoccupé en face de chez elle, l’ex-hôtel Sarcus.

« Ils étaient tous excités comme des bêtes », explique une autre voisine, et « ils cognaient sur les voitures, hurlaient, se tapaient dessus! »

La foule de jeunes déchaînés avait déjà été repérée « à l’heure du premier train ce mardi matin, la police ferroviaire, nous a prévenus qu’ils étaient une centaine en gare de Creil » explique Jean Arvieu, commissaire adjoint de la police de Creil.

Des scènes d’apocalypses : « l’impression d’une horde sauvage. Certains allaient et venaient, le nez en sang, d’autres déambulaient sur les rails. »

La circulation des trains a été coupée et les renforts sont arrivés. Policiers, gendarmes mobiles, police ferroviaire : 80 agents auront été nécessaires pour arriver, vers 5h30, à éviter le pire. Raccompagnés jusque dans le train, ils continueront à briser des vitres pendant tout le trajet.

« Au final, on a évité le pire, constate encore le commissaire adjoint de Creil. Il n’y a pas de blessés graves, ni chez les forces de l’ordre, ni chez eux. Pas de gardés-à-vue non plus. »

Pas de garde à vue : normal, ils n’ont pas roulé à 53km/h dans une zone à limitée à 50.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.leparisien.fr/creil-60100/trois-cents-jeunes-sement-la-pagaille-a-nogent-02-01-2013-2448745.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz