FLASH
[19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  |  [18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 janvier 2013

MLP-4

Michel Garroté, réd en chef – Le torchon brûle entre la direction du Front national et l’hebdomadaire de la droite nationale Minute. La présidente du FN, Marine Le Pen, qualifie l’hebdomadaire de torchon. Le vice-président du FN, Florian Philippot, l’accuse de véhiculer des analyses dignes des complotistes d’extrême droite de l’entre-deux-guerres, car Minute évoque l’existence d’un lobby gay au sein du FN. Dans son édition du 2 janvier, Minute relate qu’il existe au sein du Front National un lobby gay très actif dans l’équipe dirigeante, lobby dénoncé par des militants, ainsi que par plusieurs cadres.

« Certains évoquent un problème gay, fondé sur l’existence d’une cour de cadres gays qui isolerait Marine Le Pen. Qu’en pensez-vous ? », demande Le Républicain lorrain à Florian Philippot dans son édition de ce mardi 8 janvier. Florian Philippot  répond : « Ce sont des analyses dignes des complotistes d’extrême droite de l’entre-deux-guerres. Vous savez, pendant l’entre-deux-guerres, on ne disait pas gay, on disait juif, mais c’est du même niveau. Ce n’est pas étonnant que cela vienne du journal Minute. C’est le degré zéro de la politique ».

Lors du bureau politique du FN, hier lundi, Marine Le Pen a également pris la défense de Florian Philippot contre l’hebdomadaire Minute : « Ce journal est un torchon. C’est inadmissible », dit-elle à l’hebdomadaire Le Point. Durant la campagne interne qui opposait Marine Le Pen à Bruno Gollnisch pour la succession de Jean-Marie Le Pen à la présidence du FN, Marine Le Pen avait accusé l’hebdomadaire d’avoir pris position en faveur de son concurrent Gollnisch, jugé plus radical qu’elle par Minute.

Dans une motion adoptée hier lundi, le bureau politique du FN parti a appelé ses élus, cadres, militants et sympathisants qui veulent défiler le 13 janvier contre le mariage gay « à retrouver sa délégation » à l’un des trois points de départ du cortège, Porte Maillot, à Paris. Marine Le Pen, elle, a décidé de ne pas y participer. Bruno Gollnisch juge que cette motion FN « ne laisse aucun doute et encourage les sympathisants à se rendre à la manifestation », Florian Philippot considère au contraire dans Le Républicain lorrain de ce mardi 8 janvier qu’elle « laisse la liberté totale » aux membres du FN « d’y aller ou pas »… Des déclarations contradictoires qui illustrent l’embarras du Front national sur la question du mariage homosexuel.

Pour mémoire, j’avais écrit, le 2 janvier dernier, sur dreuz.info, que Roger Holeindre, ancien député, ancien conseiller régional d’Île-de-France, ancien conseiller municipal, journaliste (Paris-Match et Le Figaro magazine), écrivain (auteur d’une trentaine de livres dont le célèbre « L’Asie en marche » ; prix Asie 1980) et officier émérite (Croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieures ; Croix de la Valeur militaire ; Médaille militaire ; et Président du Cercle National des Combattants), Roger Holeindre donc, ce baroudeur sans complexes et plein de verve – qui a quitté le Front National en 2011 – était allé voir Jean-Marie Le Pen, selon l’hebdomadaire Minute.

Pour lui dire, avec une liste à la main : « Ta fille à qui t’as donné le parti ne représente plus mes idées, pas plus d’ailleurs que les tiennes. En plus, elle ne s’est entourée que de pédés et ça ne me plaît pas. Moi, je suis pour les quotas dans la vie et là, le quota a été dépassé puisque dans son entourage direct, il y a quinze ou vingt types homosexuels dont beaucoup sont en ménage entre eux. Voilà, il y en a vingt-deux. Voilà la liste ». Les homosexuels ont une très nette surreprésentation dans le premier cercle de Marine Le Pen où l’on trouve même un partisan du mariage homo, ce qui n’est pas le cas des autres qui, toutefois, ne prennent pas position.

Un secrétaire départemental du FN qui espère garder son poste a déclaré que « pour réussir au FN, désormais, il faut être soit homosexuel, soit mégrétiste. Si on est les deux, alors là, c’est le jackpot ». Plusieurs cadres FN dénoncent une hiérarchie parallèle au sein de l’appareil du parti qui permet de faire remonter l’information jusqu’à la coterie, ou à une fraction de celle-ci, puisqu’elle est, elle aussi, divisée, sans passer par la voie réglementaire. Et de préparer les nominations et les investitures selon des critères de choix fort peu politiques. Ils trouvent étrange l’évolution du parti dont la présidente, Marine Le Pen, voudrait inscrire dans la Constitution, que « la République ne reconnaît aucune communauté », alors que le communautarisme gay y prospère.

De son côté, Boulevard Voltaire écrivait : « Mais que fout donc Marine Le Pen ? Telle est la question lancinante que se posent un nombre croissant de ses électeurs, déroutés par ses atermoiements quant à sa participation à la manif contre le mariage pour tous (ndmg – le 13 janvier), qu’ils soient issus de la vieille droite traditionnelle, pour lesquels on ne badine pas avec la famille ou des déçus de l’UMP », concluait Boulevard Voltaire.

Concernant la manif contre le mariage gay dite Manif Pour Tous (MPT), Monsieur Escada (Civitas) et Monsieur Antony (L’AGRIF), eux aussi, ont manifesté leur différence avec tante Barjot, la messia temporelle de la MPT. Mais à part ça, les cathos français et les français pas cathos continuent d’alléguer que la MPT du 13 janvier se fera dans l’unité. Dans ce cas, pourquoi se faire mousser et afficher les divisions, dans les médias et sur Internet, pratiquement chaque jour depuis des mois ?

Amis lecteurs, dreuziens insoumis, ignorez ces guerres de chefs et venez nombreux le 13 janvier !

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et sources :

http://www.francetvinfo.fr/mariage-des-homos-le-torchon-brule-entre-la-direction-du-fn-et-le-journal-minute_199367.html

http://www.dreuz.info/2013/01/secret-story-guerre-sexuelle-au-front-national/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz