FLASH
[23/04/2017] L’aviation israélienne a bombardé une position militaire syrienne, 3 morts  |  [22/04/2017] Allemagne : quelques milliers de terroristes Taliban pourraient être infiltrés parmi les réfugiés  |  Ireland, Dublin – Easons sur O’Connell Street évacué en raison d’une alerte à la bombe  |  Suisse (Bâle) : Deux jeunes filles poignardées par un Nord-Africain  |  Paris Gare du Nord: attaque au couteau. Suspect neutralisé  |  Liban : l’armée tue un combattant de l’Etat islamique à la frontière syrienne  |  Afghanistan : attentat terroriste sur une base militaire : 150 morts  |  Cette nuit, l’armée israélienne a découvert et fermé une armurerie clandestine à Hébron et saisi 6 machines pour fabriquer des armes  |  [21/04/2017] Comme chaque année, Dreuz donnera les résultats de la présidentielle à 18h depuis l’étranger  |  Aéorport d’Orly : colis suspect et scooter suspect – aéroport bloqué, accès bloqués  |  Un missile est tombé dans une colline du Golan israélien, tiré depuis la Syrie. Pas de blessés ou dégâts  |  Israël : Golan, alerte déclenchée d’attaque de missile ou roquette  |  Attentat : dans la voiture du terroriste, la police a également trouvé un coran, étrange non ?  |  Attentat: une note de soutient à ISIS retrouvée dans la voiture du terroriste  |  Tout baigne : Belgique, 18.884 personnes liées au terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 janvier 2013

imgres-1
Le terroriste Georges Ibrahim Abdallah a été condamné à perpétuité en 1987 pour complicité d’assassinat de deux diplomates en 1982.

Activiste du mouvement palestinien terroriste FPLP (Front populaire de libération de la Palestine), il a été arrêté le 24 octobre 1984 et condamné à perpétuité en 1987 pour avoir participé aux assassinats à Paris de deux diplomates, l’Américain Charles Robert Ray et l’Israélien Yacov Barsimantov.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La chambre d’application des peines de Paris a accédé en appel à la 8e demande de libération de l’ancien chef des FARL (Fractions armées révolutionnaires libanaises), à condition qu’il soit expulsé du territoire.

La décision finale revient maintenant au ministère de l’Intérieur.

La vague d’attentats de 1985 et 1986 à Paris organisée par l’Iran, et qui avait fait treize morts, était destinée à faire libérer Georges Ibrahim Abdallah et deux autres terroristes, le libanais Anis Naccache et l’arménien Varoujian Garabedjian. La France n’avait pas cédé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz