FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 janvier 2013

voeux-aux-arm-es-par-le-pr-sident-de-la-r-publique-fran-ois-_965880

Certes François Hollande est très impopulaire, il s’est écroulé dans les sondages à des niveaux rarement vus de mémoire de journaliste, mais tout de même, de là à craindre que le ras le bol soit arrivé à un tel degré qu’il faille désarmer les militaires durant la visite du Président à Olivet…

Notre confrère Jean-Dominique Merchet (1) de Marianne, révèle l’info, et on le sent légèrement remonté :

Jean-Dominique Merchet : « les militaires ont été désarmés durant la visite de François Hollande à Olivet. Les armes individuelles ont été temporairement « démilitarisées ». Une mesure exceptionnelle et vexatoire. »

C’est donc pour éviter un danger que les militaires ont été neutralisés.

Jean-Dominique Merchet : « Selon nos informations, des mesures exceptionnelles de sécurité ont été prises par l’autorité militaire, à l’occasion de la visite mercredi du chef de l’Etat au 12ème régiment de cuirassiers d’Olivet (Loiret), pour la cérémonie des voeux aux armées. »

Sécurité exceptionnelle ? Les services chargés d’assurer la sécurité du président français craignent donc qu’il soit abattu par un soldat de l’armée française ?

Jean-Dominique Merchet : « Les Famas, 7.62, 12.7 seront montés sans percuteur. Les PA seront montés sans platine », indique une note interne dont le journaliste a eu connaissance.

Jean-Dominique Merchet : « cette décision… a froissé de nombreux militaires, estimant que le chef des armées mettaient en doute leur loyauté. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Froissé, on le serait à moins. Il est choquant d’apprendre que le plus haut responsable français ne se sent pas en sécurité parmi ceux qui sont chargés de défendre la France, mettant leur vie en danger et s’exposant en première ligne. Ce n’est pas Montebourg avec ses petits bras potelés.

Jean-Dominique Merchet : « Le Groupement de sécurité du président de la République (GSPR) a, selon une source bien informée, formulé la « demande habituelle de ne pas avoir de muntions dans les chargeurs »… ce qui est le simple bon sens. »

Là où cela se complique : « Selon cette même source, l’idée de faire « sans les culasses et les percuteurs » serait une « initiative des armées ». »

Jean-Dominique Merchet : « Il semble qu’il s’agisse d’une initiative locale, au niveau du régiment, dont le chef de corps connait pourtant bien les procédures de l’Elysée, où il a été aide de camp. « C’est ceinture et bretelles » ironise un proche du dossier ! »

Donc au niveau local, au niveau du régiment, le chef de corps a jugé, allant au delà des demandes « habituelles » du GSPR, que la sécurité devait être renforcée.

Le chef de corps du 12ème régiment de cuirassiers d’Olivet sait-il des choses, a-t-il entendu des rumeurs, qui n’auraient pas été rapportées au GSPR ?

Jean-Dominique Merchet : « Il faut remonter aux débuts du premier septennat de François Mitterrand pour trouver une telle procédure de défiance. »

Serait-ce une tradition socialiste en particulière et de gauche en général que de se méfier de l’armée ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.marianne.net/blogsecretdefense/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz