Derniers articles

Les trois guerres du Mali

Manif pour Tous – 800’000 manifestants – Et si...

13 janvier 2013 Commentaires (14) Jean-Patrick Grumberg Divers, Politique Française, Reste du Monde

Rappel des grandes interventions militaires de la France en Afrique – essentiellement dans les anciennes colonies françaises

 imgres-1

  • 1991 – DJIBOUTI / ETHIOPIE – Les troupes françaises basées à Djibouti aident la rébellion afar et désarment les soldats éthiopiens qui traversent la frontière après le renversement du président éthiopien Mengistu Haile Mariam.
  • 1994 – RWANDA – les soldats français et belges évacuent les Européens du Rwanda tandis que les hutu massacrent des centaines de milliers de Tutsis. Plus tard dans l’année, quelques 2.500 soldats français, appuyés par des contingents de pays africains, lancent l' »Opération Turquoise », décrite comme un effort humanitaire, du Zaïre à l’est du Rwanda.
  • 1995 – COMORES – Les forces françaises écrasent une tentative de coup d’Etat menée par le mercenaire français Bob Denard contre le président Saïd Mohamed Djohar. Environ 200 soldats français contraignent Denard à quitter les Comores et restaurent l’ordre après l’assassinat du président Ahmed Abdallah par ses gardes en 1989.
  • 1996/97 – RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE – Les troupes françaises interviennent pour mettre fin à la mutinerie armée contre le président Ange-Félix Patassé.
  • 1997 – CONGO RÉPUBLIQUE – Quelques 1.200 soldats français secourent les ressortissants français et africains lors des combats entre l’armée congolaise et les partisans du chef militaire congolais Denis Sassou Nguesso, aujourd’hui président.
  • 2002 – CÔTE-D’IVOIRE – Les forces françaises montent l' »Opération Licorne » pour aider les occidentaux pris au piège par un soulèvement militaire qui a pour effet de couper la Côte-d’Ivoire en deux. En 2004, ils détruisent la petite force aérienne Ivoirienne après que les forces gouvernementales bombardent une base française.
  • 2008 – TCHAD – Une nouvelle intervention française renforce le régime du président tchadien Idriss Deby et évacue les étrangers pendant les attaques des rebelles qui ont traversé depuis le Soudan voisin.
  • 2011 – LIBYE – les avions français sont les premiers à bombarder les forces de Mouammar Kadhafi en mars, après le vote de l’Organisation des Nations Unies qui autorise l’intervention en Libye pour protéger les civils pris au piège dans une rébellion contre Kadhafi. L’OTAN a pris le commandement de la mission globale le 31 Mars, qui a permis aux rebelles libyens de vaincre les forces du gouvernement et de prendre le pouvoir.
  • 2011 – CÔTE-D’IVOIRE – Les forces françaises font pencher la balance aux côtés des forces de l’ONU lors de la guerre civile qui a éclaté après le refus de Laurent Gbagbo de démissionner et d’accepter la victoire électorale d’Alassane Ouattara comme président.
  • 2013 – MALI – Les français bombardent les rebelles islamistes après qu’ils aient tenté d’élargir leur base de pouvoir en se dirigeant vers la capitale malienne, Bamako. La France avait déjà mis en garde que le contrôle du nord du Mali par les rebelles posait une menace pour la sécurité de l’Europe. Dans le même temps, la France a monté une opération commando pour tenter de sauver un otage français détenu par des militants al Shabaab en Somalie, également alliés à Al-Qaïda. L’otage aurait été tué.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

14 Responses to Rappel des grandes interventions militaires de la France en Afrique – essentiellement dans les anciennes colonies françaises

  1. Chinook North Wrecker dit :

    http://www.lefigaro.fr/international/2013/01/13/01003-20130113ARTFIG00170-somalie-les-forces-speciales-mises-en-echec.php

    Le Figaro essaie de dénigrer nos guerriers ultra-compétents de la DGSE et du COS. Cela s’appelait comment à une époque (les deux conflits mondiaux), ce genre de manoeuvre ? N’était-ce pas considéré comme une trahison et puni comme tel ?

  2. kmichele dit :

    Je ne comprends pas ce « protectorat » Français par rapport à ces anciennes colonies (notamment en Syrie, au Liban, avec les pays du Magreb et ceux que vous énumérez).
    La FRANCE est partie de ces pays, et je me demande également pourquoi elle efface si bien toutes les dettes des anciens pays colonisés d’Afrique ! Ce sont des millions d’€uros qui partent tous les ans dans ces pays alors que l’économie de la FRANCE métropolitaine est moribonde !
    Dans ce cas, il valait mieux garder ces colonies ! Au moins cela rapportait de l’argent à la FRANCE au lieu de la ruiner !

  3. petervince dit :

    Turquoise est une escroquerie sordide qui a in fine permis aux génocidaires hutu de prendre la fuite et pour certains de venir se réfugier en France aux frais des contribuables.

  4. sedris yehuda dit :

    La 28e région de France, n’est-il pas ?!

  5. Hanael Du Canada dit :

    Et quand je pense que ce même pays donne Israel aux loups enragés pour qu’ils le dévorent et ose lui faire la leçon de l’hétique… ça m’écoeur litéralement…

  6. Gayan dit :

    « 2002 – CÔTE-D’IVOIRE – Les forces françaises montent l’ »Opération Licorne » pour aider les occidentaux pris au piège par un soulèvement militaire qui a pour effet de couper la Côte-d’Ivoire en deux. En 2004, ils détruisent la petite force aérienne Ivoirienne après que les forces gouvernementales bombardent une base française. »

    J’aurais plutôt écrit :

    J.Chirac, ne supportant pas l’indépendance du président Gbagbo et préférant les musulmans aux chrétiens, foule aux pieds les accords militaires franco-ivoiriens prévoyant le soutien au président élu – quel que soit son parti et quelles que soient la sincérité des élections – contre toute rébellion (accords ayant pour but la stabilité du pays).
    Il cautionne une partition de fait du pays entre Nord musulman et Sud chrétien et animiste, tout en laissant le Nord se remplir d’immigrés des pays musulmans voisins.
    En 2004, l’armée française finit par détruire la petite force aérienne Ivoirienne après que les forces gouvernementales excédées aient bombardé une base française.

    Et sur ce coup, si je soutiens bien évidemment les militaires français qui n’ont fait que leur devoir, cette intervention est une véritable honte, bien caractéristique de Monsieur « 5 mn, douche comprise » et de l’UMP. Quand je revois cela et les folies libyennes de Sarkozy, j’en viendrais presque à trouver Hollande sympathique avec son intervention au Mali.

  7. jdlVigne dit :

    Deux voir trois ex-puissances coloniales, la France, la Grande Bretagne et l’Espagne.
    Quelles politiques étrangères pour chacun de ces pays et quelles politiques interventionnistes pour chacun d’eux.
    Des trois, seule la France conduit systématiquement une culture de la repentance, de la mortification et du « devoir de mémoire », mais simultanément s’enlise seule dans des bourbiers militaro-affairistes qui cachent les réalités économiques.
    Hollande après ce volte face guerrier va-t-il faire voter pour la Défense des budgets cohérents avec ces enjeux ?
    Vouloir rayonner et sauver les peuples de leurs tyrans est certes louable mais il faut que l’économie et les budget des Armées suivent. Or, ce n’est pas le cas !

  8. Jean Roche dit :

    Pourquoi partir de 1991 ? La plus longue aura été celle au Tchad à partir de 1968. Il y a eu aussi Kolwezi en 1978, et je dois en oublier.

  9. salminander dit :

    Je suis écoeurée de voir combien d’efforts, d’argents, d’hommes ont met à la disposition de ce continent qui ne cesse de pleurer, de se battre, de voler, d’être corrompu jusqu’à la moelle. Un continent qui n’a RIEN appris depuis le temps que l’on essaie de l’aider et qui continue à pourrir la vie de tout le monde.
    L’Europe a fait bien plus qu’il ne fallait pour ces populations. Elle y a perdu la moitié de son âme et continue à se « repentir » pour RIEN. Quelque responsabilité qu’elle ait pu avoir par le passé, elle a largement compensé ses erreurs, et les Européens d’aujourd’hui n’ont pas à porter éternellement la responsabilité du passé.
    Nous en avons marre. Nous avons déjà du mal à vivre ensemble entre Européens, et il faut encore subir ces africains, les accueillir, les nourrir, les loger, les faire vivre, et en plus aller les aider chez eux et les défendre….. Est-ce qu’un politique aura le courage un jour de crier bien fort que la France est La FRANCE et ne sera JAMAIS africaine, arabe ou islamiste, que la FRANCE à partir de maintenant va redevenir un pays EGOISTE, PROTECTIONNISTE, qui ne vivra que pour ELLE, qui ne donnera plus d’argent, qui ne sera plus TERRE d’ACCUEIL ou d’ASILE……. Cet homme-là, s’il existe, aurait intérêt à se signaler le plus vite possible.

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz