FLASH
Motivation terroriste probable, dans l’attaque mortelle de Burlington qui a fait 5 morts | Budapest : Explosion d’un bombe, il y aurai plusieurs victimes | Le New York Times soutient officiellement Hillary Clinton – encore un média neutre ! | New York : en marge de l’AG de l’ONU, Netanyahou rencontrera Clinton et Trump dimanche – séparément | Un terroriste palestinien condamné à 9 ans de prison par Israël pour avoir poignardé et blessé 2 Israéliens | Terrorisme : une jeune femme de 22 ans soupçonnée de préparer un attentat a été arrêtée à #Molenbeek | Terrorisme : La sœur de Fabien Clain, « voix » de Daesh, a été mise en examen et placée sous mandat de dépôt | Pantin (93) : La famille de la femme voilée abattue est liée au grand banditisme | La police de Burlington, Washington dit que rien ne démontre encore que la tuerie du centre commercial est un acte de terrorisme islamique | Une dizaine d’armes de poing ont été volées par 3 personnes, dont 1 militaire, à la base militaire d’Istres | Etats Unis : un homme tue 5 personnes dans un centre commercial de Burlington, Washington – recherches en cours | F. Hollande : « la France ne sera pas un pays où l’on trouve des campements » – donc on trouvera des campements | Ted Cruz annonce qu’il va voter pour Donald Trump | A 2 jours du premier débat, Clinton est en tête dans tous les Etats dont elle a besoin pour gagner | 1 954 mineurs ont été signalés pour leur radicalisation islamiste, soit + 121% depuis janvier |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 janvier 2013

soviet-propaganda

Michel Garroté, réd en chef – Je l’ai déjà écrit et je l’écris encore : la gauche française est la gauche la plus sectaire et anachronique de la planète. Ainsi, Hollande minimise la Manif Pour Tous en la qualifiant de « consistante » (?!). Il pense qu’elle exprime une sensibilité qui doit être respectée, mais qu’elle ne modifie pas la « volonté » (?) du gouvernement socialiste d’avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi. Dans la majorité socialiste, on trouve que le débat a été et demeure mal engagé par Hollande et par son gouvernement.

En fait, ce n’est pas un enjeu pour Hollande qui d’ailleurs a hésité sur ce dossier. Hollande a reçu sans enthousiasme le micro-lobby de l’Inter-LGBT. « C’était une erreur », estime un proche de Hollande. Dans les jours ayant précédé la Manif Pour Tous, les socialistes ont lâché un peu de lest en repoussant l’adoption de la procréation médicalement assistée au printemps prochain.

De son côté, la ministre française de la justice, Christiane Taubira, continue, comme si de rien, à alléguer que les opposants au mariage gay n’auraient, soi-disant, rien compris. Elle raconte que les propos qu’elle a entendus montreraient qu’elle aurait des explications à fournir ; que ce sont des choses qu’elle devrait éclaircir.

Quoi que Christiane Taubira puisse encore alléguer, le fait demeure que l’ouverture du mariage et de l’adoption d’enfants aux couples homosexuels va entraîner des modifications de terminologie dans le code civil et dans plusieurs autres codes.

De son côté, Najat Belkacem, porte-parole du gouvernement dit avoir « pris acte » (mdr) de la manifestation de dimanche, mais elle rappelle que c’est au Parlement que le débat aura lieu, « pas dans la rue » (URSS ?). Le gouvernement est « totalement déterminé » à mettre en œuvre le mariage homosexuel, un « progrès historique », ajoute Najat Belkacem. Sans commentaire.

La philosophe française Chantal Delsol a raison lorsqu’elle confirme qu’il y a aussi des non-croyants, des citoyens votant à gauche et des homosexuels qui sont hostiles au projet gouvernemental de mariage pour les homosexuels avec adoptions d’enfants. Pourquoi sont-ils hostiles ? Chantal Delsol explique que c’est parce que le nihilisme n’est pas un projet de société et qu’il ne convient qu’à quelques bobos qui amusent la galerie cinq minutes.

Selon Chantal Delsol, les Français se trouvent en face d’une minuscule coterie qui mène en bateau tout un pays : une gauche qui a peur de son ombre dès qu’on lui parle d’une inégalité ; une droite qui a encore trop souvent peur de la gauche ; et un Président falot. Cette minuscule coterie parvient à se faire entendre en se faisant plaindre (« nous sommes les seuls à n’avoir pas droit au mariage ») dans une société où le héros, c’est la victime. Alors ça marche. Cependant, la plupart des Français ne sont pas dupes de cette arnaque.

Concernant un éventuel référendum sur le mariage pour les homosexuels avec adoptions d’enfants, Maxime Tandonnet, ancien conseiller de Sarkozy à l’Elysée écrit : « La vérité, c’est que le spectre obsédant du référendum de mai 2005 sur la Constitution européenne, gagné par le non avec 54% des voix, domine les esprits: dans les mois qui avaient précédé le scrutin, plus le couvercle de la pensée unique se rabattait sur la presse, les radios et les télévisions, plus le « non » montait dans les sondages ».

Maxime Tandonnet : « Un phénomène analogue est en cours, notamment sur la question du droit à l’adoption et à la Procréation Médicalement Assistée, si l’on en juge par la courbe des enquêtes d’opinion. La pensée unique, quand elle atteint un tel niveau dans la manipulation, devient inopérante, contre-productive. Le sentiment d’être manipulés pousse les citoyens à rejeter le message qu’on veut leur imposer. Ils n’écoutent plus les ondes « officielles » et s’en remettent à tous les autres canaux d’information ou de réflexion en particulier Internet et leurs réseaux personnels. C’est ce que les élites médiatiques, qui pensent et répètent uniformément la même chose sur tous les sujets possibles, ne comprendront jamais ».

Maxime Tandonnet : « La mobilisation de la société civile autour « du droit de l’enfant à un père et une mère », qui s’est cristallisée dans la manifestation du 13 janvier, a un caractère massif, venu des entrailles du pays. Imaginons un instant qu’un référendum associant mariage pour tous, droit à l’adoption et à la Procréation Médicalement Assistée ait lieu dans les 45 jours : le non l’emporterait probablement avec 54% des voix. Cela fait peu de doute au vu de l’évolution de la courbe des sondages. Telle est la vraie raison du refus (soviétique) de recourir au référendum ».

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz