Derniers articles

Un frère de Ségolène Royal condamné pour outrage à...

Un cambrioleur confondu par une photo de Gainsbourg

17 janvier 2013 Commentaires (11) Gaïa Terrorisme urbain

A 12 ans, un enfant sème la terreur à Limoges

Un gamin haut comme trois pommes est devenu en quelques mois le cauchemar des policiers limougeauds. Vol à l’arraché, agression au couteau, sa violence ne connaîtra bientôt plus de limites. Un policier résume :  » A 12 ans, ce garçon a commis plus de délits qu’il n’a fêté d’anniversaires ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A chaque fois, l’histoire se répète : le garçon est conduit au commissariat puis renvoyé au foyer, mais il finit toujours par fuguer.

http://www.rtl.fr/actualites/info/article/a-12-ans-un-enfant-seme-la-terreur-a-limoges-7756990688

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

11 Responses to A 12 ans, un enfant sème la terreur à Limoges

  1. S’il est Musulman… qu’on lui applique la charia !

  2. Nonquenon dit :

    Le père, (s’il n’a pas abandonné son poste) peut le mater mais d’après ce qu’il est écrit il est déjà trop tard. C’est une petite frappe qu’il faut enfermer n’en déplaise à notre ministre de la justice

  3. Georges PN dit :

    On peut certainement dire : « quelle chance a la France ! »…

  4. Abysses dit :

    Si maintenant on agréé le principe de la charia parce qu’il serait musulman, c’est une manière implicite d’accepter l’islam sur le sol de France.
    Ne laissons aucune place à de telles suggestions ! On est en France…on n’est pas en Arabie !

  5. Catic dit :

    A quand la réouverture des maisons de redressement ????
    Et si c’est une chance pour la France , à quand le renvoi dans son pays d’origine avec sa famille incapable de l’élever ????

  6. Poulain dit :

    Il y a quelques années en arrière les Gendarmes lui aurait mis une belle rouste qui lui fait passé l’envie de recommencer mais, las, aujourd’hui les pauvres ce seraient eux qui iraient en prison s’ils osaient ne seraient-ce que le sermonner!

    • Ecclésiophage dit :

      Il y a 50 ans de cela, le commandant de la brigade où j’habitais alors lui aurait sûrement coupé l’envie de recommencer. Et en le voyant rentrer à la maison avec les gendarmes, son père lui en aurait remis une deuxième couche ! Sans tribunal, sans psychologue, sans assistante sociale ni éducateurs….

  7. jacqueline dit :

    dans le temps on aurait appelé ce garnement « une petite canaille  » !!!
    franchement dommage que les maisons de redressement n’existe plus ….

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz