FLASH
[24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  |  Attentat Manchester : la police affirme: « très clair que ce n’est pas un loup solitaire » – 4 personnes arrêtées pour l’instant  |  Berlin – 4 musulmans suspectés d’être jihadistes arrêtés  |  |e père de Salman Abedi dit que son fils innocent, et que la police a arrêté un autre de ses fils  |  La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 21 janvier 2013

Kurdes-Paris

Michel Garroté, réd en chef – Les autorités françaises et les principaux médias français allèguent, un peu vite, que l’assassinat des trois femmes kurdes à Paris, serait le résultat de guerres intestines au sein du pari kurde PKK. Autrement dit, les auteurs ne seraient, ni les islamistes de l’ambigu Erdogan au pouvoir en Turquie ; ni les pays récemment devenus ennemis de la Turquie (Syrie, Iran, Irak). Pourtant, certains n’excluent pas ces pistes, y compris la piste syrienne.

Alexander Del Valle (extraits adaptés ; lien en bas de page) : « Après l’attentat terroriste à la voiture piégée qui coûta la vie à 9 citoyens turcs, en août 2012, à Gaziantep, Erdogan et toute la classe politico-médiatique turque incriminèrent sans preuve le PKK, alors que le mode d’action terroriste était celui de la Syrie, en conflit ouvert avec Ankara autour de la question du soutien turc aux forces rebelles syrienne ».

L’analyste turc Koray Caliskan (extraits adaptés ; lien en bas de page) : « Nous sommes en guerre froide avec l’Iran, à cause de la crise syrienne et de l’installation de missiles anti-missiles Patriot en Turquie ; nous nous sommes gravement impliqués dans le bourbier politique irakien ; et nous avons pris parti pour un changement de régime à Damas. Dans ces conditions, il ne faut pas s’attendre à ce que ces régimes regardent sans rien faire un processus qui doit mener à une résolution de la question kurde en Turquie ».

Christophe Chiclet (extraits adaptés ; lien en bas de page) : « Damas pourrait aujourd’hui faire payer à Ankara son aide à l’ASL (Armé syrienne libre), sachant que la majorité des Kurdes syriens s’opposent désormais ouvertement à l’ASL, en particulier le parti kurde PYD. Or si le parti kurde PKK faisait la paix avec Ankara, le parti kurde PYD serait affaibli et n’aurait plus la force de s’opposer à l’ASL. Ce dont profiterait un autre parti kurde, le PDKS, qui est favorable à l’ASL et qui dispose de 2’000 combattants en réserve dans le nord de l’Irak ».

Concernant l’assassinat des trois femmes kurdes à Paris, Christophe Chiclet écrit : « Les agents syriens ont les capacités et le savoir pour ce genre d’opération ».

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Et sources :

http://blog.alexandredelvalle.com/archives/429-Ce-qui-se-cache-derriere-lassassinat-des-trois-militantes-kurdes.html

http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2013/01/14/qui-a-tue-les-trois-femmes-kurdes

http://www.confluences-mediterranee.com/Les-raisons-de-l-assassinat-des

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz