FLASH
[28/04/2017] Israël a abattu un drone syrien qui survolait le Golan  |  L’Allemagne vote l’interdiction partielle du voile intégral musulman  |  [27/04/2017] Révélation : 4 avions cargo iraniens avaient atterri à Damas peu avant les frappes israéliennes  |  « George Soros a ruiné la vie de millions d’Européens » déclare le Premier ministre hongrois  |  Paris : l’appartement du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a été cambriolé (humour… oh et puis non)  |  Un commandant du Hezbollah et un garde révolutionnaire iranien tués lors des frappes israéliennes sur l’aéroport de Damas  |  Trump va reconnaître officiellement TOUT Jérusalem capitale d’Israël, révèle le quotidien Yedioth Ahronoth  |  Suite à l’arrestation du soldat allemand voulant commettre un attentat, 16 domiciles perquisitionnés en Allemagne, France et Autriche  |  Berlin : une policière a tiré sur un homme menaçant qui pénétrait dans un hôpital. Situation en cours  |  Londres : l’homme armé de couteaux arrêté près du parlement de Westminster est suspecté de terrorisme  |  Londres : individu suspect en possession de plusieurs couteaux interpellé dans le quartier de Westminster  |  Israël : un avocat arabe-israélien condamné à 7 ans de prison pour collaboration avec les terroristes du Hamas  |  Afghanistan : au moins 1 soldat américain mort dans un raid contre ISIS  |  Israël toujours nul en blocus : hier 6 920 personnes ont franchi le pont Allenby depuis la Judée Samarie vers Israël  |  Paris : Les fascistes ont tenté d’envahir le lycée Hélène Boucher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 23 janvier 2013

Israel-flag-3

Michel Garroté, réd en chef – Selon les résultats publiés, il y a bel et bien 31 sièges à la Knesset pour la coalition Likoud – Israël Beteinou (droite) de Binyamin Netanyahu ; soit assez pour rester le 1er parti du Parlement israélien. En clair, Binyamin Netanyahu est vainqueur. Il est possible que Netanyahu reconstitue une coalition de droite similaire à la précédente, à savoir : Likoud – Israël Beteinou (31 sièges), Foyer juif (11 sièges), Shass (11 sièges) et Judaïsme de la Torah (7 sièges). Ce qui donne à Netanyahu 60 sièges sur 120.

A cet égard, je ne vois vraiment pas comment les autres partis parviendraient à former une coalition composée, elle aussi, de 60 sièges. En clair, avec 60 sièges à la Knesset, Netanyahu disposerait du plus grand groupe parlementaire. Les autres partis peuvent toujours se coaliser par-ci et par-là, ils n’atteindront jamais le niveau d’une coalition dotée de 60 sièges.

Certes, Yesh Atid, le nouveau parti (centre) de Yaïr Lapid a obtenu 19 sièges. Cela dit, je vois mal le novice Yaïr Lapid et son Yesh Atid assumer la compétence – qu’il n’a pas – de diriger une coalition avec les Travaillistes, Hatnoua, Meretz, Kadima, Le Foyer Juif, Balad, Ra’am Ta’al et Hadash.

En revanche, Yaïr Lapid avec son parti Yesh Atid, quoi qu’il puisse alléguer en ce moment-même devant les médias, pourrait être alléché par une carrière politique en rejoignant la coalition Likoud – Israël Beteinou de Netanyahu. Certains, même à droite, semble trouver cela opportun. D’autres évoquent une coalition notamment entre Yesh Atid (19 sièges) et les Travaillistes (15 sièges). Je préfère, quant à moi, attendre quelques jours avant de me prononcer.

Sur dreuz.info, les rédactrices et rédacteurs jouissent d’une totale liberté d’expression, y compris, naturellement, sur les questions liées à Israël. Si l’un d’entre eux prônait une coalition entre, notamment, Likoud-Israël Beteinou (31 sièges) et Yesh Atid (19 sièges) ou toute autre forme de coalition, je n’en ferais pas une maladie.

Pour ce qui me concerne, je persiste à croire que le peuple juif israélien est, plus que jamais, menacé, dans son existence même. Le printemps arabe devenu hiver islamique, y compris en Egypte, l’imminente bombe atomique iranienne, les criminels du Hamas, du Hezbollah et d’une partie du Fatah, tout cela exige que le peuple juif israélien soit gouverné par une droite décomplexée.

Le peuple juif israélien, pour des raisons existentielles, doit être gouverné par une droite décomplexée, quand bien même la valetaille journaleuse hurle, sans relâche, que « l’extrême-droite » va dominer, toujours plus, la scène politique israélienne.

Kotel-1

Du reste, nous sommes habitués depuis fort longtemps, au jargon de ces scribouillards gauchisants qui taxent les juifs patriotes « d’ultra-nationalistes », les juifs croyants « d’ultra-religieux », les civils juifs israéliens en Judée et en Samarie de « colons » et qui, en ce moment, diffusent des « sondages » selon lesquels la majorité des Israéliens voudraient — paraît-il — que Netanyahu monte une coalition avec le centre et non pas avec la droite.

Et nous sommes également habitués, depuis fort longtemps, au jargon de ces mêmes scribouillards gauchisants qui qualifient les terroristes maffieux palestiniens et libanais « d’activistes ». Il se trouve que le peuple juif israélien ne partage pas le point de vue de ces scribouillards vaniteux, gauchistes et israélophobes, ceux de Haaretz à Tel Aviv, du New York Times, du Washington Post, du Monde à Paris et du Guardian à Londres.

La menace qui pèse sur le peuple juif est une menace létale. Ni les Américains, ni les Français, ni les Britanniques, ne sont exposés à une telle menace létale. Et si les Américains, les Britanniques ou les Français étaient soumis à une telle menace létale, ils n’accepteraient tout simplement pas qu’Israël leur donne la moindre petite leçon de politique.

la photo qui fait scandale
la photo qui fait scandale

Que les Américains gèrent donc les puissantes armées de narcotrafiquants à leur frontière avec le Mexique.

Que les Britanniques gèrent donc le statut de l’Irlande du Nord, de l’Ecosse, de Gibraltar et celui de leurs Iles Falkland, situées à des milliers de kilomètres du Royaume Uni et revendiquées par l’Argentine.

Que les Français gèrent donc le guêpier malien (puisqu’ils y ont fourré leurs pieds) ; qu’ils gèrent donc le statut de la Corse et celui des territoires français situés à des milliers de kilomètres de la Métropole, dans les Caraïbes, sur l’Océan Indien et ailleurs dans le monde ; qu’ils gèrent donc les zones de non-droits — actuellement sous domination mahométane — situées au cœur-même de l’Hexagone.

Et qu’ils fichent donc enfin la paix au peuple juif israélien qui, jusqu’à preuve du contraire, est lui seul habilité à se prononcer, dans le cadre libre et démocratique qui est le sien, sur son propre destin, y compris, dans sa légitime autodéfense face au Fatah, au Hamas, au Hezbollah, à l’Iran des mollahs, à l’Egypte des Frères musulmans, etc.

Reproduction autorisée

Avec mention www.dreuz.info

Synagogue-1

Synagogue-2

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz