Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 janvier 2013
"Je n'ai pas confiance aux arabes" dit ce garde
« Je n’ai pas confiance aux arabes » dit ce garde

Mardi 22 janvier, en pleine journée, des hommes armés (apparemment des forces de sécurité et de contrôle), à bord d’un pick-up, procèdent à l’arrestation d’une dizaine de personnes dans le grand marché de Bamako. La plupart étaient des jeunes arabes. On compte aussi des femmes.

Lundi 21 janvier, des policiers, sur un pick-up accompagnés d’autres sur des motos, arrêtent plusieurs jeunes dans le quartier du Golf, lieu de concertation de la communauté touareg de Bamako.

Plusieurs ressortissants de pays étrangers, notamment les arabes, se disent victimes d’«arrestation abusive».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mardi 22 janvier, à l’entrée des locaux de l’Assemblée nationale (photo), un garde national malien contrôlant la carte de presse d’un journaliste venant d’un pays arabe affirme : «Je n’ai pas confiance aux Arabes».

Des mosquées sont perquisitionnées «pour chercher des caches d’armes ou de personnes suspectes», explique un journaliste malien. Le quotidien malien Le Combat dans son numéro 538 en date du mardi 22 écrit: « A Bamako des policiers font irruption dans les mosquées supposées cacher des armes. La semaine dernière la mosquée wahhabite da Badalabougou est fouillée jusqu’au minaret ».

http://fr.alakhbar.info/5858-0-Bamako-Letat-durgence-prolonge-et-les-arrestations-multipliees-.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz