FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 janvier 2013

imgres

Le président Barack Obama a violé la Constitution quand il a court-circuité le Sénat pour combler les postes vacants au Bureau national du travail (NLRB), selon la cour d’appel fédérale du District of Columbia.

Le panel de trois juges de la Cour fédérale d’appel est arrivé à une décision unanime : M. Obama n’avait pas le pouvoir de faire les nominations.

C’est un revers embarrassant pour le président, car il a procédé aux nominations après que les républicains du Sénat ont dépensé des mois d’efforts pour bloquer des nominations qu’ils jugeaient biaisées en faveur des syndicats.

La décision met également en jeu la nomination de Richard Cordray à la tête du Bureau de protection financière des consommateurs. Sa nomination, également faite en l’absence du Sénat, est contestée dans une affaire distincte.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Obama affirme qu’il a agi correctement dans le cas des nominations du NLRB, parce que le Sénat était en vacances pendant 20 jours. Mais les juges ont statué que le Sénat est resté techniquement en session de quelques jours pour les sessions « pro forma ».

L’administration Obama devrait faire appel de la décision devant la Cour suprême des Etats Unis, mais si le jugement est confirmé, des centaines de décisions rendues par le conseil d’administration depuis plus d’un an seront invalidées.

La décision du tribunal est une victoire pour les républicains et les groupes d’entreprises, qui ont attaqué le conseil du travail pour avoir pris une série de décisions et de règles qui rendent plus facile aux syndicats le recrutement de nouveaux membres.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz