FLASH
[28/04/2017] Israël a abattu un drone syrien qui survolait le Golan  |  L’Allemagne vote l’interdiction partielle du voile intégral musulman  |  [27/04/2017] Révélation : 4 avions cargo iraniens avaient atterri à Damas peu avant les frappes israéliennes  |  « George Soros a ruiné la vie de millions d’Européens » déclare le Premier ministre hongrois  |  Paris : l’appartement du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a été cambriolé (humour… oh et puis non)  |  Un commandant du Hezbollah et un garde révolutionnaire iranien tués lors des frappes israéliennes sur l’aéroport de Damas  |  Trump va reconnaître officiellement TOUT Jérusalem capitale d’Israël, révèle le quotidien Yedioth Ahronoth  |  Suite à l’arrestation du soldat allemand voulant commettre un attentat, 16 domiciles perquisitionnés en Allemagne, France et Autriche  |  Berlin : une policière a tiré sur un homme menaçant qui pénétrait dans un hôpital. Situation en cours  |  Londres : l’homme armé de couteaux arrêté près du parlement de Westminster est suspecté de terrorisme  |  Londres : individu suspect en possession de plusieurs couteaux interpellé dans le quartier de Westminster  |  Israël : un avocat arabe-israélien condamné à 7 ans de prison pour collaboration avec les terroristes du Hamas  |  Afghanistan : au moins 1 soldat américain mort dans un raid contre ISIS  |  Israël toujours nul en blocus : hier 6 920 personnes ont franchi le pont Allenby depuis la Judée Samarie vers Israël  |  Paris : Les fascistes ont tenté d’envahir le lycée Hélène Boucher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 janvier 2013

imgres

Le président Barack Obama a violé la Constitution quand il a court-circuité le Sénat pour combler les postes vacants au Bureau national du travail (NLRB), selon la cour d’appel fédérale du District of Columbia.

Le panel de trois juges de la Cour fédérale d’appel est arrivé à une décision unanime : M. Obama n’avait pas le pouvoir de faire les nominations.

C’est un revers embarrassant pour le président, car il a procédé aux nominations après que les républicains du Sénat ont dépensé des mois d’efforts pour bloquer des nominations qu’ils jugeaient biaisées en faveur des syndicats.

La décision met également en jeu la nomination de Richard Cordray à la tête du Bureau de protection financière des consommateurs. Sa nomination, également faite en l’absence du Sénat, est contestée dans une affaire distincte.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Obama affirme qu’il a agi correctement dans le cas des nominations du NLRB, parce que le Sénat était en vacances pendant 20 jours. Mais les juges ont statué que le Sénat est resté techniquement en session de quelques jours pour les sessions « pro forma ».

L’administration Obama devrait faire appel de la décision devant la Cour suprême des Etats Unis, mais si le jugement est confirmé, des centaines de décisions rendues par le conseil d’administration depuis plus d’un an seront invalidées.

La décision du tribunal est une victoire pour les républicains et les groupes d’entreprises, qui ont attaqué le conseil du travail pour avoir pris une série de décisions et de règles qui rendent plus facile aux syndicats le recrutement de nouveaux membres.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz