FLASH
Alerte : des coups de feu auraient été entendus dans la résidence privée de Mahmoud Abbas de Ramallah | Des emails piratés prouvent que le gendre d’Erdoğan gère une compagnie pétrolière qui traite avec ISIS | Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 29 janvier 2013

C’est un procès hors norme qui s’ouvre ce matin devant le tribunal pour enfants de Valence. Jusqu’à demain mercredi, sept mineurs vont être jugés pour “dégradations volontaires par incendie ayant entraîné la mort” et “destructions volontaires par incendie”. Des garçons, alors tous âgés de 11 et 12 ans _trois Donatiens, trois Péageois et un Brennois_ qui sont accusés d’avoir, entre le 12 juin 2004 et le 22 avril 2006, allumé 13 feux criminels (12 à Saint-Donat-sur-l’Herbasse et un à Saint-Bonnet-de-Valclérieux) dont un avait causé la mort d’une mère et de son fils.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pendant près de deux ans, les flammes avaient ravagé des maisons d’habitation, des voitures, un bar, un institut de beauté, un entrepôt industriel, des cabanons de jardin… L’incendiaire désigné par le jeu de la bouteille

Cette inquiétante série d’incendies criminels qui, au-delà d’une commune, avait choqué et plongé dans l’angoisse tout un département, prenait donc fin en avril 2006. Quand un Donatien alors âgé de 14 ans reconnaissait aux enquêteurs de la gendarmerie avoir brûlé le domicile de son voisin. L’adolescent confiait également avoir participé, au cours des deux dernières années, à une quinzaine de feux criminels à Saint-Donat-sur-l’Herbasse.

Il aurait par ailleurs précisé que tout avait commencé avec le “jeu de la bouteille” consistant à faire tourner une bouteille au milieu d’un cercle d’amis jusqu’à ce qu’elle s’arrête. Celui dans la direction duquel le goulot pointait étant alors désigné pour mettre le feu. Le drame du 12 juin 2004 : deux morts

Au petit matin du 12 juin 2004, au numéro 8 de la rue Victor-Faisant à Saint-Donat, l’alerte est donnée par l’infirmière qui vient ici prodiguer des soins à Marie-Louise Pessine, 95 ans, qui vit avec son fils Max, 60 ans. Dans la maison, les sapeurs-pompiers découvrent les corps sans vie de la mère et de son fils.

Ce drame est dans un premier temps attribué à un dysfonctionnement électrique. Avant que d’autres incendies ne frappent la commune et que deux jeunes âgés de 11 ans ne soient confondus et identifiés.

L’analyse psychologique du groupe des sept mineurs tous finalement identifiés, mettait en évidence l’existence d’un “leader” et d’un “cerveau”. Les cinq autres étant de “simples exécutants”. Les deux premiers garçons sont par ailleurs renvoyés devant le tribunal pour enfants pour être jugés du chef de “dégradations volontaires par incendie ayant entraîné la mort de Marie-Louise Pessine et de Max Pessine”.

http://www.ledauphine.com/faits-divers/2013/01/28/saint-donat-le-jeu-mortel-de-sept-garcons-de-11-ans

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz