Derniers articles

Saint-Denis : de la cocaïne à la maternité

Clichy-la-Garenne : un conseiller d’éducation frappé par un collégien...

18 janvier 2013 Commentaires (19) Gaïa Terrorisme urbain

Le chef d’entreprise « flashé » 94 fois n’ira pas en prison et peut conduire tranquillement

Finalement, le chef d’entreprise rouennais (Seine-Maritime) dont la voiture a été contrôlée à 94 reprises en excès de vitesse échappe à la prison et pourra continuer à rouler tranquillement… Le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) vient de trancher et de rendre décision ce vendredi matin après plusieurs semaines de réflexion. Le 30 novembre, le procureur de la République lors du procès avait requis une peine d’un an de prison ferme et trois ans de suspension du permis de conduire, qualifiant le comportant de cet automobiliste haut-normand de « fou » et d' »inconcient ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ce gérant d’une société de fruits et légumes, située dans l’agglomération haut-normande, a comparu à Versailles, notamment pour «mise en danger d’autrui» dans les neuf cas où il roulait à plus de 180 km/h sur des portions de routes limitées à 70 km/h, notamment sous le tunnel de l’A86. Au total, la BMW X6, immatriculée au Luxembourg au nom de la société du chef d’entreprise, a été flashée à 94 reprises courant 2011 et 2012 sur des trajets entre Rouen et le sud de la région parisienne.
Le 1er janvier 2012, jour où le prévenu ramenait son fils d’une dizaine d’années chez son ex-femme, dans l’Essonne, la grosse cylindrée roulait à 235 km/h sous le «Duplex», au lieu des 70 km/h autorisés.

http://www.paris-normandie.fr/article/deville-les-rouen/le-chef-dentreprise-flashe-94-fois-nira-pas-en-prison-et-peut-conduire-tra

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info