FLASH
[24/04/2017] 29 personnes en garde à vue, 6 policiers et 3 manifestants blessés dans les manifestations hier à Paris  |  Israël attentat : une colon arabe palestinienne a poignardé une soldate dans le dos – la pourriture a été neutralisée  |  [23/04/2017] Paris Incidents en cours entre Bastille et République. Nombreuses dégradations islamo-gauchistes. CRS déployés  |  Paris : au moins une voiture a été incendiée près de la place de la Bastille  |  L’aviation israélienne serait en train de frapper la Syrie  |  Israël : le terroriste arabe palestinien, 17 ans, a été arrêté  |  Israël : attentat terroriste, un arabe a poignardé 4 personnes à Tel Aviv  |  Israël : un homme de 40 ans a été poignardé – il est dans un état stationnaire  |  L’attentat du métro de St Petersbourg a été financé par un groupe terroriste turc, d’après le tribunal de Moscou  |  L’aviation israélienne a bombardé une position militaire syrienne, 3 morts  |  [22/04/2017] Allemagne : quelques milliers de terroristes Taliban pourraient être infiltrés parmi les réfugiés  |  Ireland, Dublin – Easons sur O’Connell Street évacué en raison d’une alerte à la bombe  |  Suisse (Bâle) : Deux jeunes filles poignardées par un Nord-Africain  |  Paris Gare du Nord: attaque au couteau. Suspect neutralisé  |  Liban : l’armée tue un combattant de l’Etat islamique à la frontière syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 1 février 2013

Les parents d’un lycéen de l’Avesnois, dans le Nord, ont porté plainte contre un professeur. Ils l’accusent de leur avoir extorqué près de 2.000 euros pour fermer les yeux sur une bêtise de leur fils.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Tout commence le 9 décembre 2011. Un professeur de lycée, âgé de 53 ans, affirme avoir reçu une boulette de papier en plein visage, pendant la classe. Depuis l’incident, il souffrirait de maux de tête.

Il convoque alors les parents de l’élève et leur propose de conclure un « marché » : 10.000 euros et il ne dira rien à sa hiérarchie. Après quelques discussions, la somme baisse, jusqu’à 7.500 euros ; le professeur prépare un véritable contrat, qu’il fait signer aux parents, qui s’engagent à verser chaque mois 300 euros à l’enseignant. De façon très précise, le document grave dans le marbre les dates de versement, et le type de règlement accepté, le mandat cash.

Les versements mensuels se déroulent de façon normale à partir de juin 2012. Mais, surprise, il y a trois semaines, l’élève en question est exclu définitivement du lycée, pour « oisiveté ». Un incident qui va tout déclencher : le père, agent de maintenance, demande des explications au proviseur du lycée, et lui déballe toute l’histoire. C’est alors le proviseur qui lui conseille de porter plainte contre l’enseignant, qui lui, nie de façon catégorique.

http://www.franceinfo.fr/justice/un-professeur-accuse-de-faire-chanter-des-parents-d-eleves-878827-2013-01-31#main-content

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz