FLASH
[19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  |  [18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 2 février 2013

Neuf « jeunes », sur la vingtaine impliquée, ont été interpellés. Ils avaient placé des torches sur la voie

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Une vingtaine de « jeunes » ont contraint un TGV à l’arrêt samedi alors qu’il repartait de Marseille à destination de Nice et ont tenté de monter à bord avant de prendre la fuite à l’arrivée de la police.

Neuf « jeunes » originaires d’une cité du 11e arrondissement (est) de la ville, à hauteur de laquelle le train s’est arrêté, ont ensuite été interpellés et placés en garde à vue à la Sûreté départementale, selon une source proche de l’enquête. L’un d’eux aurait filmé la scène. Personne n’a été blessé.

Des passagers du train qui ont appelé la police après avoir aperçu les assaillants par la fenêtre, ont rapporté qu’ils avaient des armes mais les forces de l’ordre n’en ont saisi aucune, selon cette source.

Parti de Paris, le TGV, composé de deux rames transportant 150 personnes pour Hyères (Var) et Nice, venait de repartir de la gare Saint-Charles à Marseille en direction de Nice, peu après 14H00, quand son conducteur a été contraint à l’arrêt par des torches placées sur la voie dans le quartier de La Pomme.

« Ces torches à flamme rouge sont des outils de sécurité que l’on utilise ordinairement pour signaler un gros problème et dans ce cas les conducteurs ont pour consigne de s’arrêter », a expliqué une porte-parole de la direction régionale de la SNCF en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La police a été alertée immédiatement et les assaillants ont pris la fuite à pied à son arrivée. Le train, dont les portes étaient verrouillées, a subi des dégradations légères et est reparti peu avant 16H00, selon ces mêmes sources. A son arrivée en gare de Toulon, où les deux rames se sont séparées, de l’eau a été distribuée aux passagers qui avaient gardé leur calme, selon la SNCF.

« On est revenu à l’époque de l’attaque des diligences, on est en plein Far West… Nous avons déjà eu à Marseille des attaques de trains de marchandises dans les quartiers Nord, et des agressions régulières sur les contrôleurs, maintenant on a franchi un cran supplémentaire dans le Sud de la ville avec cette attaque hors normes. En attendant de comprendre les motivations de ces voyous d’une cité plus que sensible (classée en Zone de sécurité prioritaire, ndlr), nous nous félicitons de l’action rapide de nos collègues qui ont agi pour préserver la sécurité des passagers et qui se sont mis eux-mêmes en danger », a dit David-Olivier Reverdy, secrétaire zonal adjoint du syndicat de policiers Alliance.

En juillet 2011, une vingtaine de jeunes avaient contraint à l’arrêt un TER dans le nord de Marseille en plaçant charriots, poutres et parpaings sur la voie, afin d’immobiliser un train de fret. Plusieurs wagons avaient été ouverts et des cartons de produits de grande consommation avaient été volés.

Trois ans plus tôt, du matériel informatique, mais aussi des coussins de marque PlayBoy, avaient été dérobés dans des trains de marchandises attaqués dans le même secteur.

http://www.sudouest.fr/2013/02/02/a-marseille-des-jeunes-contraignent-un-tgv-a-l-arret-on-est-revenu-a-l-attaque-des-diligences-954924-7.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz