FLASH
[24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  |  Attentat Manchester : la police affirme: « très clair que ce n’est pas un loup solitaire » – 4 personnes arrêtées pour l’instant  |  Berlin – 4 musulmans suspectés d’être jihadistes arrêtés  |  |e père de Salman Abedi dit que son fils innocent, et que la police a arrêté un autre de ses fils  |  La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 février 2013

La voiture du principal a été la cible d’un tir de cocktail Molotov jeudi. Le lendemain, le véhicule d’un intervenant était également visé. Ce lundi midi, c’est un parent d’élève qui s’en est pris verbalement à des membres de l’établissement. Les professeurs réclament davantage de sécurité.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La soixantaine de professeurs du collège d’Etouvie a exercé ce lundi après-midi son droit de retrait à la suite de divers évènements « graves ».

Le but de l’équipe éducative était de sensibiliser sur la dégradation du climat dans l’établissement, régulièrement perturbé par des incivilités.

Preuve en est : jeudi dernier, la voiture du principal du collège a été la cible d’un cocktail Molotov lancé par deux personnes encagoulées. « Heureusement, il n’a pas pris feu ».

Le lendemain, un nouveau cocktail était lancé contre la voiture d’un intervenant du GRETA. Des effets ont été volés dans son véhicule.

Mais, c’est un nouvel incident survenu ce lundi midi qui a déclenché le mouvement des professeurs. « Lors d’une réunion de présentation des dotations horaires pour l’an prochain, un parent d’élève a réussi à pénétrer dans la salle et a agressé verbalement le principal, ainsi qu’un conseiller principal d’éducation et le principal adjoint. Ce sont ces trois faits qui nous motivent aujourd’hui à alerter sur ce qui se passe dans le collège », disent Stéphane Goret et Damien Seynave, enseignants depuis six ans à Etouvie. Incivilités quotidiennes

Les incivilités sont devenues le quotidien de l’équipe éducative : crachats, bousculades, agressions physiques et verbales de la part d’élèves, « mais aussi de jeunes extérieurs à l’établissement ».

Ces faits incitent les professeurs à demander aujourd’hui des effectifs supplémentaires pour encadrer les jeunes et surtout les abords du collège. « Le rectorat dispose de brigades mobiles qu’il peut faire intervenir dans les établissements, mais nous n’en voulons pas. Nous voulons des effectifs en plus, clairement identifiés comme faisant partie de l’équipe éducative et facilement identifiables comme tels par les jeunes ».

Le Directeur administratif des services de l’Education nationale (DASEN) devait se rendre cet après-midi au collège d’Etouvie pour rencontrer ces professeurs excédés.

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Droit-de-retrait-au-college-apres-une-serie-d-incivilites

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz