FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 février 2013

fabius-635x357

Suite au déclenchement de l’opération Serval au Mali, l’ambassadeur de France en Israël Christophe Bigot a été convoqué au Ministère israélien des Affaires étrangères : « Nous demandons aux dirigeants français (…) de faire preuve de retenue, car ces actes sont contre-productifs et rendent plus difficile la reprise des négociations directes entre le Mali et les islamistes du nord », a affirmé le porte-parole du ministère des affaires étagères israélien.

Shimon Peres « préoccupé » a appelé Hollande

Le président israélien s’est entretenu hier au téléphone avec le président François Hollande, à qui il a conseillé de « ne pas tomber dans des provocations qui peuvent dégénérer ».

Shimon Peres a cependant évité de prendre partie en désignant un responsable dans ce « déchainement de violence ». « L’urgence n’est pas de condamner. L’urgence est d’arrêter », a-t-il déclaré.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La France est appelée à la retenue 

Les ministres israéliens ont rédigé un document, envoyé à l’ONU, réclamant la « cessation urgente des hostilités ». Ils soutiennent les efforts de médiation du président malien et « demandent l’intervention du secrétaire général des Nations unis (Ban Ki-moon) dans la région ».

La réponse de la France doit être proportionnée

Le texte remis à l’ONU condamne les deux parties. Les combattants islamistes sont appelés à « cesser immédiatement » leurs attaques contre le Mali – un acte que les israéliens « condamnent avec force »-, tandis que la France est appelée à la retenue. « La France a le droit de protéger la population malienne de ce genre d’attaques, mais pour cela, sa réponse doit être proportionnée ».

Avigdor Lieberman, ministre israélien des affaires étrangères, a déclaré à Laurent Fabius que la guerre n’est pas une option. Ce n’est jamais une solution. Il y a urgence à intervenir. Il y a deux mots clé: « urgence et cessez-le-feu », a déclaré le ministre à l’issue d’une visite d’une journée en France.

Le chef de la diplomatie isaélienne a quitté Jérusalem pour la France « pour appeler l’ensemble des parties à arrêter l’escalade et proposer l’aide d’Israël pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat », a annoncé le ministère.

PS: certains diplomates cités dans cet article n’ont pas compris que cet article est un exercice de retournement des exactes critiques formulées contre Israël. Cet article est destiné à montrer qu’en politique étrangère, la France n’est pas en position de donner des leçons à Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz